Afrique du Sud

31 juillet 2014 17:49; Act: 31.07.2014 18:19 Print

L'espérance de vie remonte, malgré le sida

L'espérance de vie des Sud-Africains est en nette augmentation grâce notamment à la baisse de la mortalité dûe au sida bien que la maladie continue de progresser, a rapporté jeudi l'agence publique des statistiques.

Sur ce sujet
Une faute?

L'espérance de vie à la naissance est remontée à 61,2 ans en 2014, contre 52,2 ans dix ans plus tôt, selon l'étude démographique annuelle de Statistics South Africa (Stats SA). Elle est désormais de 63,1 ans pour les femmes et 59,1 ans pour les hommes.

Grâce à la généralisation des antirétrorivaux (ARV), le nombre de décès continue de reculer dans le pays et le pourcentage des morts liés au sida est passé de 50,8% en 2005 à 31,1% en 2014.

Après avoir longtemps refusé de fournir des médicaments, le gouvernement sud-africain a déployé le plus grand programme de distribution d'ARV au monde, qui concerne actuellement 2,5 millions de personnes.

La maladie progresse pourtant toujours. Le taux de prévalence du VIH est estimé à 10,2%, quelque 5,51 millions de Sud-Africains étant séropositifs (contre 4,3 millions, ou 9,2% de la population, il y a dix ans).

Ce chiffre est en augmentation, notamment chez les 15-49 ans (16,8%) et surtout les femmes de cette tranche d'âge (18,5%), mais il y est en constant recul ces dernières années chez les plus jeunes (8,7% des 15-24 ans en 2014).

Pessimisme

Le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi est encore plus pessimiste: il estimait la semaine dernière en présentant son budget que 6,4 millions de personnes sont séropositives dans le pays. Le Conseil de recherche en sciences humaines (HSRC) estimait en avril que 12,2% des Sud-Africains sont séropositifs, dont 18,8% des 15-49 ans.

Stats SA estime par ailleurs la population sud-africaine à tout juste 54 millions d'habitants à la mi-2014, soit une progression d'un million en un an.

Parmi ceux-ci, reprenant la classification du régime ségrégationniste de l'apartheid, restée en vigueur dans le pays, l'agence compte 80,2% de Noirs, 8,8% de Métis, 8,4% de Blancs et 2,5% d'Indiens.

Stats SA estime que 2,76 millions d'Africains et près de 100'000 Asiatiques ont immigré ou vont immigrer en Afrique du Sud entre 2001 et 2015, tandis que 340'000 Blancs ont émigré ou vont quitter le pays sur la même période (à un rythme qui ralentit).

Tout juste 30% de la population sud-africaine a moins de 15 ans, et 7,8% plus de 60 ans.

(afp)