Grande-Bretagne

02 mai 2012 16:07; Act: 02.05.2012 16:52 Print

L'espion a probablement été tué

Gareth Williams, l'agent du MI6 retrouvé mort cadenassé dans un sac de sport en 2010, aurait été assassiné, a conclu mercredi la justice britannique.

storybild

Des images de Gareth Williams dans la station de métro de Holland Park à Londres, le 14 août 2010, montrent un homme détendu, quelques jours avant sa mort mystérieuse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'espion britannique retrouvé mort dans un sac cadenassé en 2010 à Londres a probablement été tué, selon le coroner chargé de l'enquête publique, en estimant que les circonstances de cette mort mystérieuse ne seront probablement jamais éclaircies.

«Après avoir évalué toutes les probabilités, je suis convaincue que Gareth a été tué», a déclaré la coroner Fiona Wilcox, chargée de déterminer les circonstances de la mort de Gareth Williams.

Improbable qu'il se soit mis lui-même dans le sac

Elle s'est dite convaincue qu'une «tierce partie avait transporté le sac contenant Gareth dans la salle de bain» de son appartement où il a été retrouvé, et a jugé «hautement improbable» que l'espion se soit mis lui-même dans le sac. «Si Gareth avait mené une expérience bizarre, ça ne l'aurait pas gêné de laisser des empreintes digitales», a-t-elle souligné.

Elle a toutefois estimé «improbable» que les circonstances de la mort de Gareth Williams «soient un jour élucidées», dans la mesure où «la plupart des questions fondamentales (...) restent sans réponse». Elle a aussi jugé qu'il restait une «piste légitime d'enquête» sur l'implication éventuelle du MI6, les services de renseignements extérieurs pour lesquels l'espion travaillait.

Manquements du MI6

Elle a souligné les «manquements» du MI6 à transmettre des pièces à conviction à la police, tout en affirmant qu'«il n'y avait pas de preuve pour dire qu'il était mort» entre les mains d'espions. Lors de cette enquête, qui a permis à des dizaines de témoins d'être entendus par le coroner, la police a expliqué ne pas avoir pu examiner neuf clés USB appartenant à Gareth Williams, le MI6 ayant considéré qu'elles étaient sans intérêt.

Selon des médecins légistes, il est probable que l'espion soit mort empoisonné ou étouffé, mais l'état de décomposition de son corps a rendu très difficile, voire impossible d'identifier les causes de sa mort. L'examen du corps n'avait pu être réalisé que neuf jours après le décès, le MI6 ayant mis une semaine avant de signaler l'absence de l'espion.

Habits et chaussures de femmes

La police avait trouvé dans l'appartement de Gareth Williams des habits et chaussures de femmes, ainsi que des perruques d'une valeur totale de 24'500 euros. Le coroner s'est demandé mercredi si ces habits n'étaient pas «une tentative d'une tierce partie de manipuler les preuves». A la suite de cette enquête publique, une enquête judiciaire pourrait être relancée.

(afp)