Pacifique

21 juillet 2018 06:53; Act: 21.07.2018 07:22 Print

L'héritier de DHL arrêté après deux jours de fuite

Après deux jours de cavale, Larry Hillbroom Jr, l'un des héritiers de DHL, a été retrouvé à Palaos, chez sa petite amie.

storybild

Larry Junior est l'un des quatre enfants illégitimes de Larry Hillblom, l'un des trois fondateurs de DHL. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'héritier en fuite de DHL, Larry Hillbroom Jr, a été arrêté et emprisonné à Palaos après deux jours de cavale, a annoncé samedi le procureur général de la nation des îles du Pacifique.

Larry Hillbroom Jr a été retrouvé chez sa petite amie alors qu'il était en cavale après avoir échoué à un test de dépistage de drogue découlant d'une condamnation pour trafic de stupéfiants. M. Hillbroom a la double nationalité paluane et américaine et est le fils de Larry Hillblom -- malgré l'orthographe différente de leur nom. Larry Hillblom avait cofondé avec Adrian Dalsey et Robert Lynn la société DHL qui portait leurs initiales.

Larry Junior est l'un des quatre enfants illégitimes de Hillblom parvenus en 1999 à hériter de plusieurs dizaines de millions de dollars, en faisant reconnaître par la justice que leur père était bien l'homme d'affaires décédé quatre ans plus tôt dans un accident d'avion. Son héritage a été estimé à 100 millions de dollars mais il avait déclaré l'année dernière que le pactole avait largement diminué en raison de problèmes de gestion.

Les autorités du petit archipel de Micronésie l'avaient prévenu qu'il purgerait une peine de cinq ans de prison s'il échouait au test de dépistage de drogues. «Oui, Hillbroom est allé en prison tout de suite», a déclaré le procureur général Ernestine Rengiil à l'AFP, questionné si la sentence prévue s'appliquait dès son arrestation.

M. Hillbroom, qui vit normalement aux Etats-Unis, avait été arrêté en 2016 dans l'archipel pour avoir organisé l'arrivée aux Palaos de deux femmes transportant de la méthamphétamine en provenance de Manille. Il s'était évadé mais avait été rattrapé la nuit suivante alors qu'il tentait de s'échapper à la nage. Le président des Palaos, Tommy Remengesau, a déclaré que la politique de tolérance zéro de la nation insulaire en matière de drogues devrait s'appliquer à tous, quelle que soit leur richesse.

(nxp/afp)