Tuerie de Newtown

28 décembre 2012 06:50; Act: 28.12.2012 09:08 Print

L'idée d'armer les profs fait son chemin

Depuis la tragédie survenue dans une école à Newtown, de vigoureux partisans du port d'arme dans les établissements scolaires assurent qu'il s'agit du seul moyen d'éviter un nouveau massacre.

Voir le diaporama en grand »
25.03 La demeure dans laquelle vivait l'auteur du massacre de l'école de la petite bourgade américaine au Connecticut qui avait fait 26 morts en 2012 a été rasée. 22.01.2015 Le conseil municipal de Newtown a voté pour la démolition de la maison dans laquelle vivait l'auteur de la tuerie de l'école Sandy Hooks qui avait fait 26 morts en décembre 2012. 26.11 Des images de l'intérieur de l'école de Sandy Hook Les armes du tireur. 25.11 Le dossier du procureur sur la tuerie de Sandy Hook, dans la ville de Newtown (Connecticut) livre des détails sur le drame, mais la question cruciale des motivations du tueur reste sans réponse. 28.03 Les enquêteurs ont rendu public les découvertes réalisées à l'intérieur de la maison d'Adam Lanza, l'adolescent à l'origine de la tuerie de Newtown. Les enquêteurs ont retrouvé de nombreuses armes à feu et des munitions, mais aussi trois sabres de samouraïs ou encore une baïonnette. Cet impressionnant arsenal vient s'ajouter aux armes que le jeune homme avait avec lui pour commettre son massacre: un fusil d'assaut, deux pistolets automatiques, sans compter un fusil retrouvé dans sa voiture 26.01.2013 De nombreuses personnes se sont réunies pour réclamer une législation plus strictes sur les armes, suite à la tuerie de Newtown, survenue en décembre 2012. 30.12 Le président américain a affirmé que la tuerie de Newtown il y a 15 jours avait constitué le «pire jour de (sa) présidence» et a promis des mesures pour lutter contre la violence due aux armes. 27.12 Une femme a été arrêtée après avoir cherché à lever des fonds sur Facebook, en se faisant passer pour la tante d'un enfant tué lors du massacre commis dans une école de Newtown, dans le Connecticut. 21.12 Les policiers l'ont arrêtée avant qu'elle ne commette un carnage. Une ado de 16 ans projetait une attaque dans son lycée et l'a annoncé sur YouTube. 20.12 La vente d'équipements de sécurité conçus pour les enfants a enregistré une hausse notable aux Etats-Unis, quelques jours après la fusillade de Newtown. 17.12 Les questions demeurent autour de la personnalité du jeune auteur du massacre de Newtown, Adam Lanza, et de celle sa mère. 14.12 Une grande manifestation contre les armes à feu s'est tenue lundi à Washington. Barack Obama qui a promis d'oeuvrer pour empêcher une nouvelle «tragédie» se retrouve confronté à la politique américaine. 17.12 Un jeune Uruguayen a ouvert le feu dans une clinique, heureusement sans faire de victime, pour tenter d'imiter le massacre de vendredi dans une école américaine. Voici 12 des 20 enfants tués lors de la fusillade de Newton. Des anges représentent les 27 victimes de la tuerie. 17.12 Le président Obama s'est rendu à Newtown pour participer à une cérémonie. 16.12 L'église catholique Sainte Rose de Lima a été évacuée, la police ciblant apparemment une maison située juste à côté. 16.12 Le président américain se rendra dimanche soir à Newtown. Il y «rencontrera les familles des disparus et remerciera les services d'urgence», selon le porte-parole de la Maison Blanche. 16.12 Peter Lanza, le père de l'auteur présumé de la tuerie de Newtown, a déclaré samedi ne pas comprendre le geste de son fils. Selon la police, Adam Lanza est l'auteur présumé du massacre dans l'école du Connecticut, qui a fait 27 morts dont 20 enfants vendredi. Très choquée par la fusillade, les habitants de Newtown se sont recueillis à l'église de leur petite ville. Une fusillade s'est produite vendredi matin à l'école Sandy Hook de la petite ville de Newtown, à 128 kilomètres de New York. Au moins 27 personnes, dont le tireur et 20 enfants, ont été tués, selon un premier bilan fourni par la police. Ryan Lanza serait le frère du tireur, selon les médias américains. La chaîne CBS a filmé l'arrestation de Ryan Lanza. Il y a notamment tué sa propre mère qui travaillait dans l'établissement. Le tireur est mort sur les lieux, a précisé la police, sans donner plus de précision sur les circonstances de sa mort. Le président Barack Obama, extrêmement ému, a appelé vendredi à prendre des «actions significatives» pour empêcher à l'avenir des fusillades comme celle qui a coûté la vie à une trentaine de personnes, dont une majorité d'enfants, dans une école du Connecticut. «La majorité de ceux qui sont morts aujourd'hui étaient des enfants, de magnifiques enfants âgés de cinq à dix ans», a affirmé M. Obama, qui a dit avoir «le coeur brisé» et a essuyé une larme. «Nous avons subi trop de tragédies» comme celle de l'école de Newtown, a-t-il dit. Selon des témoignages de parents et du personnel de l'école, une centaine de coups de feu auraient été tirés et la directrice de l'école ferait partie des victimes.

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi, dans l'Utah --un des deux seuls Etats américains avec le Kansas où le port d'armes est autorisé dans les écoles--, quelque 200 enseignants ou employés d'écoles ont participé à un entraînement pour décrocher un permis de port d'arme offert gratuitement par l'Utah Shooting Sports Council (USSC), un groupe de défense des détenteurs d'armes à feu.

L'initiative a attiré au total 400 personnes, mais seule une moitié a pu participer à cette demi-journée de formation, a précisé à l'AFP Bill Scott, un des membres de l'USSC.

Le fait que les professeurs soient armés, «non seulement, leur permettrait de s'opposer à un assaillant, mais en prime, c'est très dissuasif pour d'éventuels agresseurs de savoir que les professeurs sont armés dans l'Utah», assure-t-il.

«Nous ne disons pas que tous les professeurs devraient être armés. Nous disons seulement que ceux qui font ce choix, qui souhaitent suivre cette formation peuvent le faire dans l'Utah, et on veut juste leur faciliter la tâche», poursuit M. Scott.

Armer les directeurs?

Le ministre de la Justice de l'Arizona a de son côté proposé mercredi d'autoriser les enseignants ou les directeurs ou employés d'écoles à porter des armes dans leurs établissements.

«Notre proposition est que dans chaque école qui le souhaite, on désigne le directeur ou toute autre personne pour recevoir un entraînement au maniement des armes à feu et à la gestion de situations d'urgence comme celle de Newtown», a-t-il expliqué.

«La solution idéale serait d'avoir un officier de police armé dans chaque école», souligne le ministre, en écho à ce que propose la NRA, le puissant lobby des armes américain. S'il rappelle que c'est déjà le cas dans certains établissements de son Etat, il évoque aussi des considérations budgétaires qui ont poussé à couper les crédits alloués à ce programme.

«Dans ce contexte, la seconde meilleure solution consiste à ce qu'il y ait dans l'école quelqu'un d'entraîné au maniement des armes et à la gestion des situations de crise, et qu'il y ait une arme à feu dans un endroit bien sécurisé», ajoute M. Horne.

«Mauvaise approche»

Dans le Missouri, un projet de loi similaire a été présenté la semaine dernière. Dans une lettre adressée aux directeurs d'écoles publiques, le gouverneur démocrate de l'Etat, Jay Nixon, a toutefois affirmé son opposition à une telle mesure.

«Apporter des armes chargées dans les salles de classe est la mauvaise approche pour régler un problème grave qui nécessite une analyse poussée», écrit-il.

Dan Gross, président du principal groupe de pression anti-armes américain, baptisé Brady Campaign To Prevent Gun Violence, est du même avis: «C'est fou», assène-t-il quand il évoque les propositions destinées à armer les professeurs, rapporte le site d'informations Politico.

«Cela revient à dire que la seule réponse à la violence, c'est plus de violence», regrette M. Gross.

Selon un décompte du Huffington Post, des élus républicains de six Etats ont assuré qu'ils déposeraient en 2013 des projets de loi autorisant le port d'armes dans les établissements scolaires.

Le 14 décembre, 20 enfants et 6 adultes ont été tués par un assaillant de 20 ans lourdement armé dans une école de Newtown, dans le Connecticut. Cette tragédie a relancé une nouvelle fois le débat sur la législation encadrant le port d'armes aux Etats-Unis.

Selon un sondage publié jeudi par le quotidien USA Today, 58% des Américains se disent en faveur de lois plus strictes sur la vente des armes, une forte hausse par rapport à octobre 2011 quand seulement 43% d'entre eux adhéraient à cette idée.

(afp)