Canada

09 septembre 2019 02:57; Act: 09.09.2019 06:37 Print

L'ouragan Dorian dans le détroit de Belle Isle

Dorian, en «cyclone post-tropical très intense», a apporté des pluies torrentielles au Canada.

Voir le diaporama en grand »
Déjà meurtris par l'ouragan Dorian, les Bahamas pourraient être touchés par une tempête tropicale «dans les 36 heures ou moins». (13 septembre 2019) Antonio Guterres sera aux Bahamas vendredi et samedi pour exprimer sa «solidarité» alors que les autorités cherchent encore à localiser 1300 personnes. (13 septembre 2019) 2500 personnes sont encore portées disparues aux Bahamas plus d'une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan Dorian. (Mercredi 11 septembre 2019) L'ouragan Dorian a causé entre 3,5 et 6,5 milliards de dollars de dégâts assurés dans les Caraïbes, selon une estimation fournie par Risk Modeling Solutions. (Mardi 10 septembre 2019) Dorian a touché terre samedi soir dans la province canadienne de la Nouvelle-Ecosse, emportant avec lui des pluies torrentielles et des vagues de près de vingt mètres de haut. (8 septembre 2019) Pendant qu'on évacue, le dernier bilan fait état de 43 morts. (Samedi 7 septembre 2019) Des personnes évacuées sont rassemblées à Nassau. (Samedi 7 septembre 2019) «C'est notre Katrina», a estimé le ministre de la Santé, en référence à l'ouragan qui avait semé la désolation en Louisiane en 2005. (Samedi 7 septembre 2019) Alors que le bilan humain provisoire est toujours de 30 morts au Bahamas, les autorités s'attendent au pire. (6 septembre 2019) Le bilan au Bahamas a été réévalué à 30 morts. (Jeudi 5 septembre 2019) À Charleston, des lignes électriques et des arbres se sont effondrés et l'arrivée de l'eau a poussé les autorités à fermer des routes. (Jeudi 5 septembre 2019) Rétrogradé en catégorie 2, l'ouragan Dorian se rapprochait encore un peu plus jeudi de la côte est des Etats-Unis, en proie à des vents violents et des pluies diluviennes. (Jeudi 5 septembre 2019) Le bilan de l'ouragan Dorian aux Bahamas est désormais d'au moins 20 morts. Les premiers vents de l'ouragan Dorian commencent à se faire sentir en Floride, sur la côte est des Etats-Unis. (Mercredi 4 septembre 2019) Les habitants de Floride commençaient à évacuer. (Mercredi 4 septembre 2019) L'ouragan Dorian, rétrogradé en catégorie 2 mardi, s'approchait des côtes de Floride. Il reste très dangereux. (Mercredi 4 septembre 2019) Les Bahamas ont été violemment frappés par les vents violents de l'ouragan Dorian. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les dégâts sont importants. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les premières images des Bahamas après le passage de l'ouragan Dorian montrent des étendues dévastées. (Mardi 3 septembre 2019) Les autorités des Bahamas, frappées de plein fouet par l'ouragan Dorian, indiquent reçoivent de nombreux appels à l'aide. (Lundi 2 septembre 2019) Le puissant ouragan de catégorie 5 Dorian a frappé dimanche en milieu de journée les îles Abacos, dans le nord-ouest des Bahamas, a annoncé le Centre national des ouragans américain (NHC). (Dimanche 1 septembre 2019) Les vents de l'ouragan Dorian atteignent désormais 295 km/h. (Dimanche 1 septembre 2019) A Deltona, en Floride, les habitants tentent de se préparer en empilant les sacs de sable.(Samedi 31 août 2019) Des employés tentent de sécuriser un bateau, à Haulover Beach, en Floride. (Samedi 31 août 2019) Les jardiniers tentent de ramasser tout ce que l'ouragan Dorian pourrait transformer en projectiles, ici en Floride. (Samedi 31 août 2019) Des employés barricadent un magasin de Flagler Beach, en Floride, avant l'arrivée de l'ouragan Dorian. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian a légèrement changé de trajectoire samedi au-dessus de l'Atlantique, et pourrait en partie épargner la Floride. (Samedi 31 août 2019) Les magasins et supermarchés sont pris d'assaut pas les habitants de Floride. (Samedi 31 août 2019) Miami se prépare à l'arrivée de l'ouragan en renforçant ses digues. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian est désormais classé dans la catégorie 4 sur une échelle de 5. (Samedi 31 août 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ouragan Dorian a poursuivi ses ravages dans la nuit de dimanche à lundi au Canada. Vers minuit, il se déplaçait dans le détroit de Belle Isle, qui sépare l'île de Terre-Neuve du Labrador, accompagné de vents de 110 km/h, selon un dernier bulletin météorologique.

Requalifié en «cyclone post-tropical très intense» par le centre canadien de prévision des ouragans (CCPO), la dépression devait ensuite s'éloigner vers le nord-est au-dessus de l'Atlantique.

Après avoir relativement épargné les côtes des Etats-Unis, Dorian a touché terre samedi soir dans la province canadienne de la Nouvelle-Ecosse, emportant avec lui des pluies torrentielles et des vagues de près de vingt mètres de haut.

Des arbres ont été déracinés, des lignes électriques sont tombées et une grue s'est effondrée sur un immeuble en construction à Halifax, mais aucun blessé gravement touché n'a été signalé. Désertées pendant le passage de Dorian, les rues de la ville portuaire de 400'000 habitants, qui abrite la flotte canadienne atlantique, ont repris vie dimanche au son des tronçonneuses.

Les autorités canadiennes ont indiqué avoir été mieux préparées que pour l'ouragan Juan, qui avait provoqué des dégâts considérables dans la région en 2003. Plus de 500'000 personnes ont été privées d'électricité à travers les provinces maritimes du Canada (Nouvelle-Ecosse, île-du-Prince-Edouard et Nouveau-Brunswick), selon le CCPO.

Crise humanitaire aux Bahamas

Plus au sud, les Bahamas se préparaient dimanche à faire face à une longue crise humanitaire, une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan. Le bilan provisoire n'a pas bougé depuis vendredi soir: 43 morts. Mais les dirigeants de l'archipel ont averti qu'il allait irrémédiablement grimper.

Les rescapés interrogés ces derniers jours par l'AFP sur l'île d'Abaco, contre laquelle Dorian s'est acharné pendant de longues heures les 1er et 2 septembre, avec des vents à plus de 250 km/h, laissaient craindre le pire.

«Il y a des morts partout»; «des corps traînent encore», témoignaient-ils en tentant par tous les moyens, bateaux ou avions, de quitter leur île privée d'eau et d'électricité, où les déchets s'amoncelaient au milieu des débris sous une chaleur intense.

Face aux risques sanitaires, le ministère bahaméen de la santé et l'organisation panaméricaine de la santé ont tenu à rassurer: aucune épidémie ne frappe actuellement les Bahamas.

(nxp/ats)