Allemagne

02 avril 2019 12:04; Act: 02.04.2019 12:07 Print

L'oursonne polaire prend le nom du club de foot

La jeune plantigrade née le 1er décembre dernier au Tierpark de Berlin s'appelle Hertha, du nom du club qui parraine l'animal.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'oursonne polaire du Tierpark de Berlin a été baptisée mardi «Hertha», du nom du club de foot de la capitale allemande qui parraine cette plantigrade de quatre mois appelée à devenir une célébrité locale.

«Berlin a une nouvelle chérie, et nous en sommes le parrain», a annoncé sur son compte twitter le club de première division allemande, Hertha BSC. «A Berlin tout est possible, même être une ourse polaire prénommée Hertha», ajoute le club.

L'équipe de foot, fondée en 1892, doit son nom et ses couleurs blanche et bleue au nom d'un bateau à vapeur sur lequel l'un des fondateurs du club a vogué avec son père, selon le site officiel du Hertha BSC.

L'oursonne est, elle, née le 1er décembre 2018 et a fait sa première apparition publique mi-mars au Tierpark, le zoo de l'ex-Berlin-Est. Cet évènement a suscité l'engouement du public tant les petits des ours polaires sont fragiles dans les premières semaines de vie.

Même en captivité, les chances de survie d'un nouveau-né au-delà de trois mois sont faibles, selon le Tierpark. Ainsi, la mère de Hertha a perdu trois petits en moins de deux ans, dont Fritz, mort d'une hépatite en mars 2017 à quatre mois. En janvier 2018, c'est une femelle qui est décédée à 26 jours.

Chaque naissance d'ours polaire suscite aussi l'enthousiasme des Berlinois parce qu'ils cherchent un successeur dans leurs coeurs à Knut, une boule de poils blancs qui avait ému la planète après sa naissance en 2006, dans l'autre zoo de Berlin, à l'ouest de la ville. Knut, après avoir été abandonné par sa mère, a été élevé par un employé du zoo. La complicité du photogénique couple humain-ours a ému le public par delà les frontières, faisant de l'animal une vedette internationale.

Mais il est mort brutalement en 2011, laissant ses admirateurs effondrés. Un mémorial lui est dédié dans le zoo et la bête empaillée est exposée avec d'autres animaux célèbres au musée d'Histoire naturelle de la capitale allemande. Le zoo de Berlin a engrangé des millions d'euros de recettes grâce à Knut et ses produits dérivés.

Berlin a une affection particulière pour les plantigrades, l'emblème de la ville étant un ours. Tout comme Herthinho, la mascotte du Hertha BSC.

Menacé par la fonte de la banquise, l'ours polaire est classé «vulnérable» par l'Union internationale pour la conservation de la nature et fait l'objet d'un Programme d'élevage européen.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alexsa le 02.04.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr

    Vive le jambon

Les derniers commentaires

  • Alexsa le 02.04.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr

    Vive le jambon