Etats-Unis

10 juin 2019 20:18; Act: 10.06.2019 20:22 Print

L'usage du préservatif: «Oh non. Mon dieu, non!»

A l'école, l'Alabama prône les «merveilles de l'abstinence sexuelle» jusqu'au mariage pour empêcher les grossesses non désirées et la transmission de maladies.

storybild

De nombreuses manifestations contre les lois restrictives de l'Alabama ont eu lieu. (Photo: AFP/Tami Chappell)

Sur ce sujet
Une faute?

En Alabama, il suffit de lever les yeux pour voir une église. Bientôt, les classes des écoles publiques pourraient arborer des crucifix et l'avortement être considéré comme un meurtre. C'est là qu'a grandi Margaux Hartline, à qui on a appris qu'il fallait rester vierge jusqu'au mariage.

Mais tout ne s'est pas passé comme prévu: la jeune femme de 25 ans est désormais une militante homosexuelle défendant le droit à l'avortement. «Je ne devrais pas avoir à suivre les règles d'un système de croyances auquel je n'appartiens pas», explique-t-elle en référence à l'influence de la religion sur bien des aspects de la société.

L'Alabama a adopté en mai une loi interdisant l'avortement, même en cas de viol ou d'inceste, et l'assimilant à un homicide. Elle sera effective en novembre si elle n'est pas bloquée par la justice d'ici là.

Cet Etat du sud des Etats-Unis est aussi le plus religieux. Situé dans la «ceinture de la Bible» (Bible Belt), qui comprend un gros quart Sud-Est du pays, 82% des 4,8 millions d'habitants d'Alabama disent croire en Dieu «avec une certitude absolue», selon une étude du Pew Research Center en 2016.

«Les merveilles de l'abstinence»

Dans le lycée public où Margaux Hartline a étudié, il existait un programme recrutant les étudiantes des classes supérieures pour apprendre aux plus jeunes «les merveilles de l'abstinence» sexuelle.

Les professeurs devaient au préalable interroger les plus âgées pour s'assurer qu'elles étaient vierges. «C'était une question tellement intrusive», se remémore la jeune femme.

Selon Amanda Reyes, porte-parole de l'ONG Yellowhammer Fund, qui finance les avortements de femmes ayant de faibles revenus, il est enseigné dans les lycées d'Alabama que le sexe est «quelque chose qui ne peut arriver que dans le contexte d'un mariage hétérosexuel».

Est-il question des méthodes contraceptives comme l'usage du préservatif ? «Oh non», répond-elle en s'esclaffant. «Mon dieu, non!» Les deux militantes accusent les autorités de l'Alabama de négliger les femmes. Non seulement à cause du manque de services de santé, mais plus encore parce que l'abstinence est le seul moyen de contraception enseigné à l'école.

«Infraction pénale»

L'Etat n'exige pas que l'éducation sexuelle soit abordée en classe. Mais si c'est le cas, les enseignants doivent suivre les «instructions» du code de l'Alabama de 1975.

Celles-ci promeuvent «l'abstinence, en particulier comme unique manière sûre d'empêcher (la diffusion) de maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées», explique à l'AFP Michael Sibley, porte-parole du département de l'Education de l'Alabama.

Selon elle, il s'agit d'un «minimum obligatoire» et les écoles peuvent enseigner d'autres méthodes contraceptives si les autorités scolaires locales dont elles dépendent les y autorisent -- ce qui, selon Margaux Hartline et Amanda Reyes, est peu fréquent.

Le texte demande également aux professeurs d'enseigner que l'homosexualité est une «infraction pénale». Un projet de loi qui n'a pas pu être voté lors de la dernière session législative proposait de supprimer ce paragraphe.

L'ONU considère l'éducation sexuelle et l'égalité des genres comme des droits humains. Mais pour les conservateurs religieux, une éducation sexuelle poussée serait en contradiction avec les valeurs que les adolescents apprennent chez eux.

Enseignement de la Bible

Les autorités ont également approuvé une loi permettant d'enseigner la Bible et l'histoire religieuse dans les écoles publiques, ainsi que d'exposer une iconographie religieuse dans les salles de classe.

Le texte précise que les professeurs ne doivent pas promouvoir ou se montrer «hostile» à l'égard d'une religion. La mesure attend le feu vert du gouverneur, Kay Ivey, qui a déjà signé la loi anti-avortement en mettant en avant des arguments religieux.

«De nombreux Etats introduisent l'étude de la Bible», a tweeté le président Donald Trump en janvier, après que quelques Etats aient adopté des lois similaires. «Génial!», s'était-il réjoui.

Mais qu'advient-il de la séparation de l'Eglise et de l'Etat ?
Les deux «sont de plus en plus proches», dit Andre Ryland, responsable de la branche locale de l'American Humanist Association, qui lutte pour que les législations n'intègrent pas de croyances religieuses .

«Il y a des groupes religieux qui essaient d'introduire plus de religion dans le système public américain», dit-il, assurant que les églises protestantes évangéliques sont les plus en pointe dans ce combat.

En réalité, l'interdiction de l'avortement dans l'Alabama a été votée par 25 hommes blancs, qui s'identifient tous comme membres des églises évangélique, baptiste, épiscopale ou encore presbytérienne. «Ce n'est pas facile», soupire Andre Ryland.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marti MacFly le 10.06.2019 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voyage dans le temps

    C'est passionnant de pouvoir observer en live ce qu'était la vie au moyen-âge!

  • Tito87 le 10.06.2019 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avortement quand même nécessaire

    Je ne suis pas pour l'avortement à outrance, mais c'est une pratique nécessaire surtout lors d'un viol ou d'inceste comme ils veulent l'interdire, c'est complètement ridicule!! Déjà que des enfants née d'amour ne reçoivent pas forcément l'amour qu'ils mériteraient!! Alors imaginez née d'un viol!! Ou qu'il soit non désiré suite à un accident de préservatif etc..! Ok cela enlève une vie quoique à 2 mois de grossesse (un autre grand débat)! Pour résumer, Je souhaite à tous les enfants de recevoir l'amour et les câlins qu'ils méritent

  • Geoffrey_ le 10.06.2019 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1848

    Les USA de mal en pis

Les derniers commentaires

  • Grand Art le 11.06.2019 23:37 Report dénoncer ce commentaire

    Du bon boulot

    Grâce à cet article, la plupart des moutons se détruiront eux-mêmes. Félicitation.

  • Thomas le 11.06.2019 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple !

    Voilà ! Merci de montrer que la majorité des anti-avortements sont également ceux qui sont anti-contraception et éducation sexuelle !

    • Bon moutons le 11.06.2019 23:33 Report dénoncer ce commentaire

      @ Thomas

      C'est un peu le but de ces articles.. ;)

  • Jean M le 11.06.2019 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    L'abstinence n'est pas qu'une question religieuse, la Bible prône un mode de vie sain favorisant la construction d'un couple durable (études montrent un lien direct entre nombre de partenaires et divorce), et des individus sublimant leur pulsions animales. N'en déplaise à la dictature bien-pensante hédoniste. L'éducation sexuelles est un outil de propagande encourageant la promiscuité. On ne parle jamais des séquelles psychologiques d'une vie sexuelles débridée (instabilité affective), bravo à cet État pour remettre l'Eglise au milieu du village (sans mauvais jeu de mot)! Seul point où je ne suis pas d'accord : l'avortement doit être autorisé, surtout en cas de viol, mais tout médecin a le droit de refuser une telle opération si cela va à l'encontre de ses convictions (qu'on le veuille ou non ça reste le meurtre d'un être humain en devenir).

    • jarod gibbs le 11.06.2019 21:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean M

      Et si c'est un curé et une demoiselle de 12 ans,ça passe?

    • Alain Schweizer le 11.06.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean M

      vous semblez en avoir assez de la culture actuelle. le problème c est que dans un pays où vous avez 100 millions de femmes sexuellement actives, si la capote marche dans 99% des cas, vous aurez statistiquement 1 million de femmes par an qui devront avorter pour ce motif seul. ajouter à ça les viols, les cas ou l homme à vraiment insisté, les cas ou la pilule n a pas suffi etc... et oui, que vous le vouliez ou non, l accès à l avortement est indispensable. et il ne s'agit pas d etre hédoniste contrairement à ce que vous pouvez penser, puisque la majorité des personnes ont entre 2 et 5 partenaires sexuels dans leur vie. franchement niveau hédonisme, on ne remplit pas les conditions. La meilleure des démarches pour réduire les grossesses non désirées est un bon encadrement et éducation - y compris des hommes. ce n'est pas un problème de valeurs, c'est un problème d éducation. et même la, avec des millions d individus, vous aurez des accidents. laissez les gens décider de leur avenir et si un jour vous êtes concerné parce que vous avez contribué à la procréation, vous pourrez décider avec votre partenaire. Donc de grâce, gardez les préceptes moisis de vos dieux pour vous, et hors de nos slips. ils n'ont pas leur place dans ce débat et, à supposer que vous ayiez raison et qu'ils existent, ils sont bien assez puissants pour régler eux même le problème- sans votre aide. on a déjà commis bien trop d'atrocités dans ce monde au nom de dieux qui proclament comme premier commandement "tu ne tueras pas". balivernes.

    • Jean M le 11.06.2019 23:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Alain Schweizer

      Quand 20% de la population a eu plus de 20 partenaires et quand l'érotisme est omniprésent j'appelle ça hédoniste oui. Pensez-vous vraiment que la plupart des femmes qui avortent le font suite à un moyen de contraception qui n'aurait pas fonctionné ? Certaines assurément, mais beaucoup de personnes agissent d'abord et réfléchissent ensuite. Un accident ? Je suis 100% pour l'avortement. Des gens irresponsables qui ont des rapports non protégés et viennent réclamer ensuite une intervention médicale gratuite ? C'est non. Au passage je suis athée donc merci de ne pas dire "votre dieu", "vos préceptes". Je suis pour responsabiliser la population, limiter les comportements sexuels à risque en fait partie. Bien à vous,

    • Alain Schweizer le 11.06.2019 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean M

      "la bible prône un mode de vie sain" dites-vous. Si vous êtes athée, de meilleurs exemples de vie saine auraient pu être donnés. par principe je suis contre le mélange de la religion (un dogme) et l'État (ou on doit pouvoir debattre). donc si je résume, vous n'êtes opposés qu'aux seuls avortement pour "comportement irresponsable". vous êtes donc en désaccord avec l'article que vous semblez approuver. vous semblez aussi ne pas approuver l hedonisme - j'ignore pourquoi, comme il n'est pas démontrer que les hédonistes sont irresponsables. mais quoi qu'il en soit, une procédure d avortement est coûteuse et très dure psychologiquement. On ne peut pas prendre le risque de forcer des femmes à accoucher ou avorter en secret, ou de prendre le risque qu'elles abandonnent l enfant non voulu. Je n'ai jamais lu d histoire d' une femme ayant apprécié d' avorter; c'est une expérience souvent traumatisante ou très choquante. Donc non, on ne fait pas davantage payer les femmes; on les laisse décider et on est solidaires. et on arrête de juger aussi; nous faisons tous des erreurs que d autres doivent rattraper. le meilleur moyen de réduire les avortement c est d eduquer, faciliter l'accès aux contraceptifs et sensibiliser.

  • Lewis le 11.06.2019 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Ça craint

    Cette loi moyenâgeuse est à l'image de son Président. ...catastrophique, incompétent et discriminatoire. Quand on arme ses professeurs en Floride,qu'on détruit ouvertement l'environnement et le système de santé pour tous et qui plus qu'on s'entoure d'un gouvernement de vieux facistes blancs il ne faut plus s'étonner de rien dans ce pays.

  • Mendrisiotto le 11.06.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??????

    Tout le mal qui est fait au nom de Dieu. Le diable n'a plus de boulot

    • Joey Lynossent le 11.06.2019 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Bien vu!

    • LOL... le 11.06.2019 23:34 Report dénoncer ce commentaire

      @ Mendrisiotto

      Exemple ?