Tibet

25 décembre 2008 07:09; Act: 25.12.2008 07:13 Print

La Chine arrête 59 personnes pour incitation à la violence

Les autorités chinoises du Tibet ont arrêté 59 personnes, rapportent mercredi les médias officiels.

Une faute?

Les interpellés sont accusés d'avoir répandu des rumeurs, alimenté les haines raciales et incité à la violence.

Selon l'agence semi-officielle China News Service, les 59 personnes arrêtées auraient enregistré des chansons "réactionnaires" pour les distribuer dans la région hymalayenne et ont agi sous l'influence du chef spirituel tibétain en exil, le dalaï lama.

Le Tibet a été le théâtre d'émeutes violemment réprimées en mars dernier. La Chine, dont l'armée s'est emparée du Tibet en 1950, a imputé les troubles au dalaï lama, qu'elle considère comme un dirigeant séparatiste.

"Après les violents incidents de mars, certaines personnes (...) encouragées par la clique séparatiste du dalaï lama ont répandu intentionnellement des rumeurs et nourri les sentiments ethniques, menaçant la sécurité nationale", écrit l'agence.

La police a en outre effectué des descentes dans les marchés de Lhasa pour y rechercher d'éventuels vendeurs de chansons téléchargées illégalement sur internet, ajoute China News Service.

Ces personnes espéraient "semer la violence, interférer et troubler la stabilité politique à Lhasa", dit l'agence.

(ats)