Coronavirus en Chine

25 janvier 2020 01:49; Act: 25.01.2020 20:47 Print

L'aéroport de Roissy déploie les grands moyens

Cinq villes supplémentaires de la province de Hubei ont été ajoutées aux 13 qui avaient été placées en quarantaine. Le bilan des victimes passe à 41.

Une faute?


La Chine a annoncé samedi l'élargissement du cordon sanitaire imposé pour endiguer la propagation du nouveau virus apparu à Wuhan, ce qui a pour conséquence d'isoler du monde 56 millions de personnes.

Cinq villes supplémentaires de la province de Hubei (centre) ont été ajoutées aux 13 qui étaient déjà concernées par ce dispositif, qui implique notamment l'arrêt des transports publics à destination de ces agglomérations, et la fermeture des bretelles d'autoroute les desservant.

Mesures dans les transports

Pékin a également déployé l'armée et lancé la construction d'un nouvel hôpital à Wuhan contre le virus qui continue de s'étendre.

La Chine a en outre ordonné des mesures nationales de dépistage du nouveau virus dans les trains, les bus et les avions, afin de tenter d'endiguer l'épidémie. Des points d'inspection vont être mis en place et tous les voyageurs présentant des symptômes de pneumonie seront «immédiatement transportés» dans un centre médical, a annoncé dans un communiqué la Commission nationale de la santé.

Par ailleurs, 450 médecins et autre personnel médical de l'Armée populaire de libération (APL) sont arrivés par avion à Wuhan. Ils doivent participer à la lutte contre le nouveau coronavirus, Certains d'entre eux ont l'expérience de la lutte contre le virus Ebola et le Sras, un virus similaire au coronavirus qui a contaminé depuis décembre près de 1300 de personnes et fait 41 morts dans toute la Chine, a précisé l'agence de presse officielle.

Festivités du Nouvel An annulées

Un grand nombre de festivités prévues pour le Nouvel An lunaire devaient être annulées samedi en Chine, où les autorités redoublent d'efforts pour contenir la propagation d'un nouveau virus mortel, qui a déjà fait 41 morts dans ce pays, avec le confinement de plus de 40 millions de personnes.

La maladie causée par ce coronavirus apparu en décembre sur un marché de Wuhan, une ville du centre de la Chine, a fait 41 morts dans le pays, et le nombre de personnes contaminées a bondi à près de 1300, ont précisé samedi les autorités locales. Sur le total des malades, 237 sont dans un état critique, d'après les chiffres officiels.

«Cette année, notre Nouvel An fait très peur», a commenté un chauffeur de taxi de Wuhan, une ville de 11 millions d'habitants placée de facto en quarantaine depuis jeudi. «On n'ose plus sortir à cause du virus», dit-il. A Pékin, des employés du métro en tenue de protection prennent la température des voyageurs à l'entrée d'une station.

Le long congé du Nouvel An chinois, avec ses centaines de millions de déplacements susceptibles de favoriser la contagion, a commencé vendredi, à la veille du début de l'Année du Rat. Symbole de l'inquiétude qui s'est emparée de toute la Chine, les autorités ont annoncé la fermeture de sections de la célèbre Grande Muraille et de monuments emblématiques comme les tombeaux des Ming et la forêt des pagodes. Le célèbre stade national de Pékin, dit «nid d'oiseau», construit pour les jeux Olympiques de Pékin en 2008, gardera portes closes jusqu'au 30 janvier.

Cité interdite et Disneyland fermés

A Pékin, il n'est plus possible depuis jeudi d'accéder à la Cité interdite, l'ancien palais des empereurs, et les festivités du Nouvel An qui drainent habituellement des centaines de milliers de badauds dans les parcs ont été annulées. A Shanghai, Disneyland a annoncé qu'il fermait ses portes. De Montréal, le Cirque du Soleil a déclaré qu'il suspendait un spectacle en Chine à la demande des autorités.

Face à la crise, le régime communiste a pris jeudi la décision inédite d'interdire le départ de Wuhan des trains et des avions et d'y bloquer les autoroutes. Autocars et bateaux sur le Yangtsé, qui arrose cette métropole, ont reçu l'ordre de s'arrêter dans les deux sens. Les rues de Wuhan sont désertes, les commerces fermés et la circulation réduite au minimum. Le port du masque est obligatoire sous peine d'amende.

La population ne devrait toutefois pas avoir à connaître de pénuries de produits alimentaires, beaucoup ayant de longue date fait des stocks en prévision du Nouvel An. Mais dans des hôpitaux visités par l'AFP, des patients attendent frénétiquement qu'une infirmière en combinaison de protection prenne leur température.

Les hôpitaux étant débordés, la construction d'un site devant accueillir un millier de lits a commencé vendredi. Il doit être achevé... dans 10 jours, le 3 février, selon les médias publics.

La maladie se répand dans le monde. Trois cas ont été confirmés et hospitalisés vendredi en France, les premiers en Europe. Les trois patients, dont deux au moins s'étaient rendus en Chine, ont été placés en isolement.

Un second cas a aussi été confirmé aux Etats-Unis. Il s'agit d'une femme sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago. Et des analyses sont en cours sur 50 patients. Des cas de contamination avaient déjà été annoncés en Asie (Hong Kong, Macao, Taïwan, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Singapour, Vietnam). Un nouveau cas a également été annoncé à Melbourne, en Australie.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Baladin09 le 25.01.2020 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    puis 70 millions, 130,200,600...

    56 millions de personnes isolées et l'OMS toujours pas dans l'urgence................

  • Eva le 25.01.2020 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intruse surprise

    On aura à peine eu le temps de se pencher sérieusement sur l'urgence climatique que c'est une épidémie qui aura la peau de l'humanité

  • Virus 2.0 le 25.01.2020 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Hiver Nipon

    Ils sont prêt avec l hopital qui accueille 1000 patients. A moins que ca soit uniquement un charnier géant qui se profile en vue de la pandémie. Le moyen age était propice aux maladies de part sa saleté, du manque d'hygiène des gens, du conditionnement des animaux. Certains pays engendrent de la pollution et d'autres des virus mortels. 56 millons de chinois ca va faire un magnifique centre d 'épidemie. Quand on isole autant de province , qu un virus a 7 jours d incubation et qu on sait qu il a deja franchis les oceans ,ca serra leur manière de se deculpabiliser envers le.reste du monde ? Qu ils commencent a revoir leur mode de vie, car c immonde.Des marchés remplis de bêtes en souffrances qui defecs a meme le sol, ou tout se melange , les gens mangent , copulent aux meme endroits... L OMS à sa part de résponsabilité, à force de laisser faire...

Les derniers commentaires

  • Mouais le 26.01.2020 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    On se calme

    Grippe saisonniere, combien de pays touchés et combien de mort?? 1000 par annee en Suisse. Je ne dis pas qu il n y a rien, mais faut se calmer un peu quand meme. On fait nettement moins de bruit avec ebola par ex. Ou avec d autres maladies erradiquees qui reviennent...

  • Laure jubin le 26.01.2020 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    Contrôle .

    J espere que dans les aeroports de suisse il y aura des controles car il y a beaucoup de monde qui reviennent de chine ou de thailande de vacances .

  • Benjamin Danlesac le 26.01.2020 00:32 Report dénoncer ce commentaire

    Merde in China

    Chez nous pas de soucis, Dr Berset a dit que tout était prévu et sous contrôle. Même les 1000 chinois venus de Wuhan qui sont montés à la Jungfrau début janvier et qui ont étérnués à Interkalen en descendant du train étaient sous contrôle, mon oeil, un seul cas en Suisse et je pose plainte contre vous M. le CF pour non assistance en personne en danger.

    • La droite majoritaire le 26.01.2020 08:52 Report dénoncer ce commentaire

      L'un ou les autres...

      Ce sera en tous cas pas pire, que si c'est les CF UDC Maurer ou Parmelin, ils ont pas encore compris l'importance de cette épidémie, ils doivent d'abord chercher ce qu'est un virus dans le dico et où se trouve la Chine. Ces deux neinzager diront que c'est de la faute aux étrangers, ça ne les regarde pas. Ils savent juste que ce pays fait gagner beaucoup beaucoup d'argent à leur patronne Martullo-Blocher. Ça vaut bien quelques malades.

  • Stb le 25.01.2020 23:58 Report dénoncer ce commentaire

    Chien chat cochon

    Les sadiques , on un petit retour de manivelle! La nature est plus forte que ces tordus.

    • vmbncvm, le 26.01.2020 08:13 Report dénoncer ce commentaire

      v,bmvnb

      Adieu Veaux,vaches,cochons

  • Au secours le 25.01.2020 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Chinaggedon

    Le problème c'est que la Chine c'est des maladies ET le plus gros pollueur de la planète. C'est le cancer de la Terre