Menaces de la Corée du Nord

22 mai 2012 11:06; Act: 22.05.2012 13:07 Print

La Corée du Sud achète plus de 500 missiles

La Corée du Sud prévoit de dépenser quelque 1,68 milliard d'euros au cours des cinq prochaines années pour acheter des centaines de missiles pour se défendre face aux menaces de la Corée du Nord.

storybild

Le président sud-coréen Lee Myung-Bak aurait donné son accord pour l'achat de 500 à 600 nouveaux missiles. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Lors d'une réunion ministérielle le 28 avril, le président sud-coréen Lee Myung-Bak a donné son accord à la proposition du ministère de la Défense, pour l'achat de 500 à 600 nouveaux missiles pour 2500 milliards de wons (1,68 milliard d'euros), selon le quotidien «Chosun Ilbo» et l'agence Yonhap.

Le ministère de la Défense n'a pas souhaité confirmer cette information, se bornant à déclarer que la Corée du Sud «était d'accord sur la nécessité de renforcer» son armement en missiles.

Le ministère avait déposé sa demande «en raison des menaces grandissantes de provocation de la part du Nord depuis que (le nouveau dirigeant) Kim Jong-Un est arrivé au pouvoir», a ajouté le «Chosun Ilbo», citant des sources gouvernementales.

Plusieurs menaces contre Séoul

Kim Jong-Un a succédé à son père à la tête de la Corée du Nord mi-décembre, lorsque ce dernier est décédé. Ces dernières semaines, Pyongyang a menacé plusieurs fois Séoul «d'une guerre sacrée» lors de diatribes au ton de plus en plus virulent.

Les Etats-Unis et leurs alliés soupçonnent Pyongyang de vouloir procéder à un essai nucléaire, après l'échec de son lancement de fusée le 13 avril. Cette initiative a été dénoncée par les Occidentaux comme un essai déguisé de missile à longue portée. La fusée a explosé peu après le décollage.

Atteindre des points stratégiques

Selon le «Chosun Ilbo», Séoul veut augmenter le nombre de ses Hyunmu-3, de nouveaux missiles de croisière dotés d'une portée de 1500 km, et de ses missiles balistiques, les Hyunmu-2, d'une portée de 300 km.

Ces armes peuvent atteindre les sites nucléaires, les bases de missiles, le sites d'armes biochimiques et les bases aériennes et de commandes côté Corée du Nord, a ajouté le quotidien.

Selon l'armée sud-coréenne, le Nord possède quelque 800 missiles: 800 Scuds capables d'atteindre des cibles en Corée du Sud, voire au Japon, et 200 Rodong-1 capables d'atteindre Tokyo.
 

(afp)