Sécurité financière

12 septembre 2019 11:20; Act: 12.09.2019 12:09 Print

Cryptomonnaie de Facebook: la France a peur

Le ministre français des Finances estime que la souveraineté monétaire des Etats et la stabilité financière sont menacées par la Libra.

Sur ce sujet
Une faute?

Bruno Le Maire a annoncé jeudi que la France refusait d'autoriser le développement «sur sol européen» de la Libra, la cryptomonnaie que Facebook veut lancer en 2020, estimant que «la souveraineté monétaire des États est en jeu».

«Je veux le dire avec beaucoup de clarté: dans ces conditions, nous ne pouvons pas autoriser le développement de la Libra sur le sol européen», a affirmé le ministre, à l'ouverture d'une conférence de l'OCDE consacrée aux défis des cryptomonnaies.

«La souveraineté monétaire des États est en jeu», a-t-il assuré dans son intervention, n'hésitant pas à qualifier de «systémiques» les risques que pourraient entraîner cette «privatisation éventuelle d'une monnaie [...] détenue par un seul acteur qui a plus de 2 milliards d'utilisateurs sur la planète».

«Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables», a estimé M. Le Maire, redoutant également que la Libra se substitue à la monnaie nationale dans les États où la devise est faible ou connaît une forte dévaluation.

Risques liés au financement du terrorisme

Le ministre, qui avait déjà émis publiquement ses doutes sur le projet de monnaie virtuelle de Facebook lors du G7 Finances de Chantilly en juillet, a également exprimé ses craintes de voir la Libra échapper au contrôle des États sur le financement du terrorisme.

«Je ne vois pas pourquoi nous portons autant d'attention depuis des années à éviter toute utilisation d'une monnaie pour le blanchiment et pour la lutte contre le financement du terrorisme et qu'une monnaie digitale comme Libra échapperait à ces obligations», a-t-il affirmé.

Avec la création annoncée mi-juin d'une monnaie numérique offrant un mode de paiement alternatif aux circuits bancaires traditionnels, Facebook veut bouleverser le système financier mondial. Inspirée de crypto-actifs comme le bitcoin, elle doit toutefois être gérée par un consortium à but non-lucratif.

Le projet suscite néanmoins de vives inquiétudes tant de la part des banquiers centraux, des politiques que des autorités de régulation, au regard notamment des risques pour la stabilité financière.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Jenevois le 12.09.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Dixit la France qui utilise les chèques. En 2019.

  • 21min le 12.09.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Escrocs philanthropes

    Et dire qu il y a encore des gens qui pensent que Facebook est la pour leur bien et pour les aider. Vous n avez pas encore compris que tout ce qui vient de Facebook ne sert qu a vous arnaquer?

  • Bob de Robert le 12.09.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Méfions-nous

    Ils n'arrivent déjà pas à gérer du vrai pognon... Alors du virtuel....

Les derniers commentaires

  • Ange 0 et démon 1 le 13.09.2019 22:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les mensonges des années 80

    La fête est finie depuis 1990 après les trente glorieuses le réveil vas êtres très difficile pour beaucoup de gens... l'illusion des choses et la réalité des faits... le seul fait des taux d intérêt très bas est un très mauvais signe

  • Jon le 13.09.2019 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une aubaine

    Avec la facilité qu'il y'a pour hacker un compte Facebook les pirates informatique vont se faire plein de fric vive la technologie

  • Connaissance responsable le 13.09.2019 00:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Connaissez-vous VRAIMENT la Libra?

    Lisez le white paper du projet sur Libra.org. Cette cryptomonnaie est très bien conçue, basée sur des actifs réels et achetable via des entreprises financières dûment surveillées par leurs régulateurs nationaux... Les politiques ont peur voilà tout...

    • jarod gibbs le 14.09.2019 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Connaissance responsable

      Le retour de flamme va être intéressant quand Face se fera hacker sa monnaie... C'est pas comme si cela n'arrivait pas plusieurs fois par an, leur soucis de piratage a grande échelle...

    • Cryptomane le 20.09.2019 14:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @jarod gibbs

      Il y a une différence entre Libra et FB ne croyez pas que les deux ne font qu'un. De plus le systeme de cryptomonnaie est bien plus sécurisé que les transfert banquaire. Les geants du billet vert se rendent juste compte que leurs temps est finit. Et soyez assuré que les plus gros achteurs de crypto sont bien ceux qui essaye de l enterer

  • Etienne le 12.09.2019 22:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un peu tard pour chouiner...

    la montée en puissance incontrôlée des multinationales a toujours été une menace et pas que pour "la stabilité financière"...

  • Trichet le 12.09.2019 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Looser

    Souverainete de sa monnaie ? Pourquoi avoir abandone le franc

    • jarod gibbs le 14.09.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trichet

      Peut-être par ce que l'uro vaut 4 francs français de l'époque...