Monde

09 novembre 2018 10:24; Act: 10.11.2018 14:50 Print

La Première Guerre mondiale en chiffres

Découvrez dans une vidéo les faits les plus marquants d'un des conflits les plus meurtriers de tous les temps.

Sur ce sujet
Une faute?

Faute de sources fiables à l'époque des événements, les chiffres de la Première Guerre mondiale sont souvent difficiles à établir avec certitude, et peuvent varier fortement selon les historiens. Ils sont généralement très approximatifs.

L'AFP a retenu les chiffres aujourd'hui les plus communément admis, ou des fourchettes lorsque les écarts entre les estimations sont trop importants.

Plus de 70 pays belligérants

Ce chiffre est quelque peu anachronique, la plupart de ces pays n'étant pas encore indépendants mais intégrés aux six empires ou puissances coloniales - Grande-Bretagne, France, Russie, Allemagne, Autriche-Hongrie, Empire ottoman- au centre du conflit.

En fait, seules une dizaine de nations indépendantes se retrouvent en guerre à l'été 14, les autres rejoignant le conflit progressivement, à l'instar de l'Italie en 1915 ou des Etats-Unis en 1917. Mais elles rassemblent plus de 800 millions d'habitants, la moitié de la population mondiale de l'époque.

Une vingtaine de pays seulement parviendront à demeurer neutres tout au long du conflit, pour l'essentiel en Amérique latine et en Europe du Nord.

70 millions de soldats

Quelque 20 millions d'hommes sont mobilisés par les belligérants au début de la guerre en 1914, mais ce chiffre va croître régulièrement, pour arriver à un total de 70 millions sur l'ensemble du conflit.

Plus de 8 millions d'hommes seront mobilisés en France, 13 millions en Allemagne, 9 millions en Autriche-Hongrie, 9 millions en Grande-Bretagne (colonies comprises), 18 millions en Russie, 6 millions en Italie, 4 millions aux Etats-Unis. Deux millions de soldats seront recrutés dans l'empire britannique - surtout en Inde - et dans les colonies françaises d'Afrique et Afrique du nord (600'000 hommes).

10 millions de combattants tués

Le conflit fera au total 10 millions de morts et 20 millions de blessés parmi les soldats. La répartition des tués (et des blessés) par pays: - Russie: 2 millions (5 millions) - Allemagne: 2 millions (4,2 millions) - France: 1,4 million (4,2 millions) - Autriche-Hongrie: 1,4 million (3,6 millions) - Grande-Bretagne et son empire: 960'000 (2 millions) - Italie: 600'000 (un million), - Empire ottoman: 800'000.

Proportionnellement, la petite armée serbe subit les pertes les plus terribles : 130'000 morts et 135'000 blessés, les trois quarts de ses effectifs.

Les batailles emblématiques de Verdun et de la Somme, en 1916, feront respectivement 770'000 et 1,2 million de victimes - morts, blessés et disparus - des deux côtés. Mais c'est le début de la guerre qui sera le plus meurtrier : 27'000 soldats français sont tués le 22 août 1914, journée la plus meurtrière de toute l'histoire de l'armée française.

70% des morts et blessés sont victimes de tirs d'artillerie, et 5 à 6 millions resteront mutilés. Les gaz de combat, utilisés pour la première fois en 1915, ne feront «que» 20'000 morts mais marqueront profondément la mémoire du conflit.

Des millions de civils morts

La guerre de mouvement à l'Est, les exodes, les famines, puis la guerre civile en Russie et les conflits régionaux de l'après-guerre pourraient avoir fait 5 à 10 millions de morts parmi les populations, selon les estimations de certains historiens. Un chiffre qui inclut entre 1,2 et 1,5 million d'Arméniens -le chiffre est disputé- dans l'Empire ottoman.

A la fin de la guerre, une pandémie mondiale de grippe dite «espagnole» fera encore des dizaines de millions de victimes en Europe.

D'autres chiffres

6 millions de prisonniers.

20 millions de civils sous un régime d'occupation en 1915. Cette occupation, allemande, austro-hongroise ou bulgare, concerne pour l'essentiel la Belgique, la France, la Pologne et la Serbie.

10 millions de réfugiés dans toute l'Europe. 3 millions de veuves et 6 millions d'orphelins. 1,3 milliard d'obus tirés durant le conflit. 10 milliards de lettres et colis entre les combattants du front ouest et leurs familles. Le coût de la guerre représente 3 à 4 fois le montant du PIB des pays européens, qui sortiront ruinés du conflit.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Riquet le 09.11.2018 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne plus jamais voir ça

    J'espère que nous ne reverrons jamais de telles horreurs.

  • cocco le 09.11.2018 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourtant

    et on a rien appris de tout ça...

  • Postwar96 le 09.11.2018 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hommage

    Quand je regarde ma génération et celle qui s'est battue à cette époque. J'ai honte de se que l'ont devenu en 100 surtout qu'aucune leçon n'a été retenue.

Les derniers commentaires

  • GuydeToulon le 09.11.2018 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les Chefs de l époque ne...

    faisaient pas cas de l Humain. Une honte cette boucherie que je lis en ce moment dans les carnets de guerre que mon Grand Père a écrit dans les tranchées ! Des jours sous le vacarme des obuts qui explosent sans discontinuité, jours et nuits sans pouvoir dormir, une horreur ! Je transcrit ces écritures tracées au crayon qui s effacent avec le temps, pour espérer faire perdurer ce vécu ! Blessé, gazé, il a vécu après jusqu en 1971, il ne voulait jamais m en parler. Cette guerre est une honte humaine comme d autres aujourd hui. N oublions pas !

  • plop le 09.11.2018 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    plan Kalergi , la suite

    Ces malheureux ont été envoyés a la boucherie par les elites gouvernantes de leurs pays respectifs. Si l on additionnent les 54 millions de celle de 39-45 , l Europe et la Russie ont été saignées a blanc , grace a la planche a billets de l oncle Sam , ces guerres ont été prolongées au seul profit de Wall Street. L Europe le paye encore avec sa soumission aux USA ( plan Marshal ad eternum ) . Les elites mondiales continuent de nous détruire avec l immigration de masse , sans ces dizaines de millions de morts , nos pays n auraient pas cette sous natalité . Se référer au plan Kalergi

  • dan le 09.11.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    yenamarre

    Les français et les commémorations, 14-18 39-45 mais passez à autre chose

    • Kev'n le 09.11.2018 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      @Dan

      Toi t'as pas tout compris... Le joue où on oublie les guerres et leurs horreurs, on est prêt à en démarrer de nouvelles ;)

  • Philou le 09.11.2018 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi

    Une excellente occasion de réfléchir à quoi mène le nationalisme...

    • Mendrisiotto le 09.11.2018 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Philou

      Pour rappel le nazisme est l origine du parti ouvrier dAllemagne.Pas la droite

    • flash le 09.11.2018 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Philou

      Exactement, ces temps ça fait du bien

    • sickearth le 09.11.2018 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Philou

      au début du 20e siecle le peuple n'était pas très cultivé, pauvre et sans réel avenir. Aujourd'hui, chacun peut se cultiver. Il serait plus judicieux de garder notre énergie, notre solidarité et notre bon-sens pour le jour où un cinglé menace réellement le monde plutôt que de crier au loup tous les jours pour des futilités qui nous contrarient égoïstement. Laissons en paix les morts et occupons-nous plutôt de l'avenir. Comparer les 2 dernières guerres mondiales à la situation actuelle est complètement stupide..et juste au passage, le chiffre qui fait peur : 1,6 milliard d'humains en 1915 et 7,5 milliard en 2017. Quelle folie!!!

  • SCARABÉE le 09.11.2018 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le pacifiste

    Et la 1ere guerre mondiale en "lettres": NE PLUS JAMAIS VOIR CA!