Etats-Unis

29 juillet 2014 06:30; Act: 29.07.2014 06:38 Print

La Russie aurait violé un traité nucléaire

Washington estimait mardi que la Russie n'a pas respecté un traité, en tirant un missile de croisière.

storybild

Barack Obama a pris contact avec son homologue russe pour discuter de ce dossier. (Photo: AFP/Mandel Ngan)

Une faute?

L'administration américaine a accusé lundi la Russie d'avoir violé le traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire, en testant un missile de croisière. Elle réclame d'urgence la tenue de discussions bilatérales à ce sujet.

«C'est une affaire très sérieuse, que nous essayons d'évoquer avec la Russie depuis quelque temps désormais», a déclaré un responsable américain.

«Nous incitons la Russie à se conformer de nouveau à ses obligations découlant du traité, et à éliminer ce qui est interdit, de manière vérifiable», a dit le responsable.

Signe de l'importance que les Etats-Unis accordent à ce sujet, le président des Etats-Unis Barack Obama a écrit à son homologue russe Vladimir Poutine pour évoquer ce dossier.

En 2008 déjà

Le test de missile remonte à plusieurs mois. Une fonctionnaire du département d'Etat avait déclaré en avril devant des élus du Congrès que Washington avait des raisons de penser que la Russie ne respectait pas le traité en question. Les Etats-Unis, avait-elle dit, en ont informé leurs alliés de l'OTAN.

En janvier, le «New York Times» affirmait même sur la foi de sources officielles américaines que Moscou avait commencé à tester un nouveau missile dès 2008.

Le traité, entré en vigueur le 1er juin 1988 entre les Etats-Unis et l'URSS (avant de devenir un traité multilatéral à l'éclatement de l'Union soviétique), «oblige les deux Etats à détruire, trois ans au plus tard après l'entrée en vigueur du traité, tous leurs missiles balistiques et de croisière lancés à partir du sol ayant une portée comprise entre 500 et 1000 kilomètres et ceux dont la portée est comprise entre 1000 et 5500 kilomètres», selon l'ONU.

(ats/afp)