Tribunal Pénal International

26 décembre 2008 06:23; Act: 26.12.2008 06:33 Print

La Serbie met en garde ceux qui pourraient aider Ratko Mladic

Dans un message adressé à la télévision, la Serbie met en garde ceux qui pourraient aider Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, en fuite depuis 13 ans et recherché par les Européens.

Une faute?

Ratko Mladic est psychologiquement instable, dit le message diffusé jeudi, c'est une véritable «bombe à retardement», il est prêt à tuer pour échapper à la justice.

Cette mise en garde intervient dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement serbe pour arrêter Ratko Mladic, recherché pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, pendant la guerre de Bosnie (1992-1995) et en premier lieu, le massacre de 8000 musulmans dans l'enclave de Srebrenica en 1995.

Cette arrestation est l'une des principales conditions imposées par l'Union européenne pour permettre l'ouverture de négociations d'adhésion avec Belgrade.

Après l'arrestation de Radovan Karadzic en juillet dernier, Ratko Mladic est le dernier grand responsable des massacres de Bosnie encore en fuite. Il est recherché par le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) tout comme le chef de guerre des Serbes de Croatie, Goran Hadzic.

(ap)