Bratislava

29 mars 2019 16:35; Act: 29.03.2019 16:35 Print

La Slovaquie retoque un traité féministe

Les députés slovaques se sont prononcés en défaveur d'une convention européenne visant à combattre les violences envers les femmes.

storybild

La Convention du Conseil de l'Europe dite d'Istanbul vise à mieux protéger les femmes. (Photo: Keystone/Archives/Photo d'illustration)

Une faute?

Le Parlement slovaque s'est prononcé vendredi contre la ratification d'une convention européenne protégeant les femmes. Selon les députés, elle serait en contradiction avec la définition du mariage dans la Constitution comme une union hétérosexuelle.

La résolution a été approuvée par 101 des 133 députés présents. Elle a réuni des voix de la coalition gouvernementale comme de l'opposition.

La Convention du Conseil de l'Europe dite d'Istanbul est le premier instrument juridiquement contraignant au niveau européen visant à prévenir et à combattre les violences à l'égard des femmes, le viol conjugal et les mutilations génitales féminines. Ce document a été jusqu'à présent approuvé par 34 Etats, dont 21 pays membres de l'Union européenne.

Bien que la convention ne mentionne pas explicitement le mariage homosexuel, de nombreux Slovaques considèrent ses formulations comme une menace pour la structure familiale traditionnelle. Le Parlement slovaque a adopté en 2014 un amendement à la Constitution définissant le mariage comme une union entre un homme et une femme, suscitant des protestations des groupes de défense des droits de l'homme.

Selon des organisations de défense des femmes, le rejet par le Parlement de la Convention d'Istanbul torpille l'engagement de Bratislava à l'égard des droits de l'homme et des valeurs de l'UE. «C'est une défaite pour toutes les femmes victimes de la violence», a réagi Karin Jurekova, directrice de l'ONG Progresfem dispensant des conseils aux femmes victimes de la violence.

(nxp/ats)