Brésil

02 février 2011 06:57; Act: 02.02.2011 07:03 Print

La condamnation de Battisti confirmée

Une cour d'appel brésilienne a confirmé mardi la condamnation à deux ans de prison en milieu ouvert pour faux passeport de l'ex-militant italien d'extrême gauche, Cesare Battisti.

storybild

Les partisans de Cesare battisti ont manifesté devant la tribunal. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

La sentence initiale avait été prononcée le 25 février 2010.

Cesare Battisti, 56 ans, était accusé d'être entré au Brésil en 2004 avec un passeport italien falsifié, ce qu'il contestait. «C'était un passeport italien authentique au nom d'une autre personne sur lequel il y avait ma photo», avait-il assuré.

Cet ex-membre du groupuscule des «Prolétaires armés pour le communisme» (PAC) est écroué depuis 2007 à Brasilia à la demande de l'Italie, où il a été condamné à la perpétuité par contumace en 1993 pour quatre meurtres commis dans les années 1970, dont il a toujours nié être l'auteur.

Il a obtenu en janvier 2009 le statut de réfugié politique au Brésil et lors de son dernier jour de mandat, le 31 décembre dernier, le président Luiz Inacio Lula da Silva a décidé de ne pas l'extrader, en arguant des risques de persécution en Italie. Cette décision a déclenché la colère de Rome.

La Cour suprême du Brésil, qui s'était exprimée en faveur de l'extradition de Battisti en 2009, doit examiner ce mois-ci, après la fin des vacances judiciaires, la décision de Lula et vérifier qu'elle est conforme au traité d'extradition entre les deux pays.

(afp)