Antarctique

02 novembre 2019 08:54; Act: 02.11.2019 09:50 Print

La création de sanctuaires marins échoue encore

La mise en place d'une zone protégée pour préserver les écosystèmes marins est rejetée après 8 jours de réunion à 53 pays. Pékin et Moscou lui préfèrent leur droit de pêche.

storybild

Les sanctuaires marins auraient inclus des zones où vivent notamment manchots et phoques. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une initiative internationale pour créer de vastes sanctuaires marins autour de l'Antarctique a échoué pour la huitième année consécutive, bloquée par la Chine et la Russie. Elle visait à atténuer les effets du changement climatique et de protéger les écosystèmes marins fragiles.

La proposition a été présentée lors de la réunion annuelle de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marine de l'Antarctique (CCAMLR), organisme qui rassemble 25 pays plus l'Union européenne, ont indiqué samedi des sources proches de la négociation. Cette réunion à huis clos s'est tenue pendant une semaine à Hobart, en Australie.

Cette proposition vise à créer d'immenses sanctuaires marins dans trois zones marines autour de l'Antarctique où vivent manchots, phoques, baleines ou encore légines australes. Ces secteurs sont également riches en krill, dont se nourrissent de nombreuses espèces animales.

S'inquiétant notamment des conséquences pour les droits de pêche en Antarctique, Pékin et Moscou torpillent systématiquement cette initiative depuis qu'elle a été lancée par l'Australie, la France et l'Union européenne en 2010, selon une source en contact avec les délégations russe et chinoise.

Échec «désespérant»

Dans un communiqué, la CCAMLR s'est contentée d'indiquer samedi que la proposition avait été «le sujet de nombreuses discussions» mais avait échoué à obtenir le consensus de tous les membres de la Commission. Elle sera rediscutée lors de la réunion de 2020, a ajouté l'organisme.

Cet échec a été critiqué par les organisations de défense de l'environnement, qui espéraient que les nouvelles données scientifiques mettant en lumière les ravages croissants du réchauffement climatique sur le fragile écosystème de l'Antarctique convaincraient les pays membres de la CCAMLR de créer finalement les sanctuaires.

«En ces temps de perte croissante de biodiversité et de menaces de changement climatique, il est désespérant que la CCAMLR ait échoué à protéger les eaux de l'Antarctique pour la huitième année consécutive», a déploré Andrea Kavanagh, une responsable de l'ONG The Pew Charitable Trusts.

«En 2002, les nations de l'Antarctique se sont engagées à créer un réseau de parcs marins. Dix-sept ans plus tard, seulement 5% de l'océan austral est protégé, et la tâche devient urgente», s'est alarmé pour sa part Darren Kindleysides, patron de l'Australian Marine Conservation Society.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La Petite Sirene le 02.11.2019 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt la fin

    Pourquoi ça ne m'étonne même pas ! Ces pays s'en fichent complètement de la nature ! Pauvres océans, victimes de toutes les maltraitances

  • Us et Chine le 02.11.2019 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alliés pour tout détruire

    Et pourquoi devrait- on obéir à ces 2 pseudos maîtres du monde. Il est important de préserver cette partie du globe sans que les pays destructeurs aillent y chercher du pétrole, car c'est bien le but.

  • Patrick le 02.11.2019 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Deux points, deux mesures.

    Voilà la Suisse aurait dû jouer son rôle, mais on préfère s'occuper de taxer la classe moyenne.

Les derniers commentaires

  • P / N le 03.11.2019 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    Sous-marins russes dangereux

    La Russie ferait bien de ramasser ces vieux sous-marinssss nucléaires qui rouillent au fond des mers au Nord de l'Europe avant qu'ils irradient la planète entière.

  • GuydeToulon le 02.11.2019 22:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Création d un sanctuaire du...

    ... Pétrole sous marin... Sur beaucoup seront d accords.

  • greta fedustop le 02.11.2019 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voir les priorités

    une fois de plus la suisse avec tous ces écolos montre son vrai visage. pas capable de discuter avec les grandes nations mais à l aise pour taxer le peuple suisse.

    • Peppone le 03.11.2019 01:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @greta fedustop

      Quel rapport avec l'article ??

  • Claude François le 02.11.2019 16:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycotter, Boycotter

    le seul prédateur de l'homme qui détruit tout sur son passage c'est l'homme. Nous sommes toujours étonné mais personne ne fera l'effort tant qu'il n'y aura pas une catastrophe majeure qui va arriver.

    • Ilse le 02.11.2019 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude François

      Hélas, sans catastrophe majeure, l'homme ne veut rien entendre. C'est terrible !

  • Amédée Prougnard le 02.11.2019 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    How dare you ?

    Et la couettée, elle est où ?

    • Danton Kupovtip le 02.11.2019 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Amédée Prougnard

      C'est clair ?