Rebâtir Notre-Dame

22 avril 2019 15:59; Act: 22.04.2019 17:50 Print

Les projets farfelus pour la flèche affluent sur le web

La flèche de Notre-Dame, si elle est reconstruite, doit-elle être fidèle à celle de Viollet-Le-Duc ou novatrice voire en totale rupture? Le débat a déjà engendré des pétitions en ligne.

Voir le diaporama en grand »
En raison de l'exposition au plomb, le chantier est suspendu. (vendredi 26 juillet 2019) La découverte de l'horloge de la Sainte-Trinité est inespéré et servira «d'étalon.» (Mardi 25 juin 2019) La résistance de la structure de la cathédrale Notre-Dame de Paris à des vents violents a nettement diminué depuis l'incendie qui l'a ravagée il y dix jours, s'inquiète un expert. Un vent de 90 km/h pourrait devenir critique, dit-il. (Jeudi 25 avril 2019) L'organiste de Notre-Dame a donné des nouvelles du grand orgue, qui devra être nettoyé après l'incendie qui a ravagé le monument. En revanche, il ne devra pas être démonté. (Jeudi 25 avril 2019) Emmanuel Macron a rendu hommage jeudi aux pompiers mobilisés durant l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (18 avril 2019) Une construction en bois éphémère sera érigée sur le parvis de Notre-Dame, en partie prêté par la mairie de Paris, afin que les lieux ne restent pas nus. (jeudi 18 avril 2019) Après de longues heures de lutte contre les flammes, l'ensemble du feu a été «éteint» en fin de matinée. (mardi 16 avril 2019). La piste «accidentelle» était privilégiée, mardi, pour expliquer l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (16 avril 2019) «Rien ne va dans le sens d'un acte volontaire», a déclaré le procureur de la République de Paris, confirmant les premières indications qui pointaient du doigt un chantier de rénovation en cours sous le toit, d'où est parti le feu.(mardi 16 avril 2019) Les pompiers ont diffusé sur Facebook une impressionnante photo prise en surplomb de l'incendie .(mardi 16 avril 2019) Notre-Dame et sa toiture complètement détruite. Une photo de l'intérieur de Notre-Dame montre l'étendue des dégâts, avec un trou béant dans le toit. Un homme à genoux prie pour Notre-Dame. (mardi 16 avril 2019) Les badauds regardent tristement la cathédrale bien endommagée. L'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris est totalement «éteint», a annoncé mardi peu avant 10H00 le porte-parole des pompiers. (mardi 16 avril 2019) La rosace aurait tenu le choc, selon des images parues sur Twitter Les vitraux ont souffert, certains ont été détruits. (mardi 16 avril 2019) Les échafaudages tordus par les flammes. (mardi 16 avril 2019) Les pompiers sont toujours sur place pour évaluer les dégâts et contenir les derniers foyers. (mardi 16 avril 2019). L'aube se lève sur Notre-Dame sans sa flèche. Une vue de l'intérieur. Les dégâts sont immenses. (15 avril 2019) Le bilan des oeuvres perdues à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame dans cet incendie n'a pas été encore communiqué par les autorités françaises. (Mardi 16 avril 2019) Le président Macron a pu se rendre à l'intérieur. (15 avril 2019) Une image aérienne de la cathédrale dans la soirée. Tout le toit a brûlé (15 avril 2019) La cathédrale ce mercredi matin à l'aube. Le secrétaire d'Etat français à l'Intérieur Laurent Nuñez a affirmé que le «péril du feu» était «écarté» (Mardi 16 avril 2019) Les pompiers étaient toujours à pied d'oeuvre mardi matin. (Mardi 16 avril 2019) Le feu est maintenant «complètement maîtrisé et partiellement éteint», selon les pompiers. (Mardi 16 avril 2019) Voici l'une des premières images de l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame. L'autel est notamment resté intact. (Mardi 16 avril 2019) Les pompiers vont continuer de rester très vigilants malgré le fait que l'incendie soit maîtrisé, plus de 5 heures après le départ du feu. (Mardi 17 avril 2019) «Nous rebâtirons Notre-Dame» a promis le président français Emmanuel Macron après l'incendie qui a ravagé lundi l'emblématique cathédrale gothique. (Mardi 16 avril 2019) L'enquête sur le feu a été ouverte du chef de «destruction involontaire par incendie», a précisé dans la soirée le parquet de Paris. La piste d'un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale «retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations». (Mardi 17 avril 2019) Les pompiers ont finalement réussi à sauver les deux tours de la cathédrale. «On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité», a indiqué le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. (Mardi 16 avril 2019) Des centaines de personnes se sont regroupées sur les bords de la Seine pour suivre en direct cet incendie historique. (Lundi 15 avril 2019) Les pompiers craignent alors le pire. «On n'est pas sûr de pouvoir enrayer la propagation au beffroi nord. Si celui-ci s'effondre, je vous laisse imaginer l'ampleur des dégâts», a déclaré le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.(Lundi 15 avril 2019) Vers 22 heures, alors que la nuit tombe, l'incendie fait toujours rage et l'inquiétude grandit. Le sauvetage de Notre-Dame «n'est pas acquis» le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez. (Lundi 15 avril 2019) Les pompiers ont tenté de limiter au maximum la propagation de l'incendie grâce à l'utilisation de 18 lances à eau. (Lundi 15 avril 2019) La flèche de la cathédrale de Notre-Dame s'est effondrée sur elle-même une heure après le début de l'incendie, vers 20 heures. (Lundi 15 avril 2019) Une épaisse fumée aux teintes jaunâtres s'est rapidement dégagée du plus grand édifice religieux de France. (Lundi 15 avril 2019) Larguer de l'eau sur Notre-Dame de Paris pour éteindre les flammes, comme l'a suggéré Donald Trump et pensé tous les Parisiens ou presque, n'a jamais été une une option car cela aurait pu détruire le bâtiment. (Lundi 15 avril 2019) Près de 500 pompiers luttent depuis le début de l'incendie pour tenter de le maîtriser. (Lundi 15 avril 2019) Le feu s'est ensuite propagé à une puissance et à une vitesse folle, brûlant les poutres centenaires de la charpente. (Lundi 15 avril 2019) Peu avant 19 heures, lundi soir, un feu s'est déclaré dans les combles de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (Lundi 15 avril 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis qu'un concours d'architectes a été annoncé, sur les réseaux sociaux, humour et provocation s'en donnent à coeur joie dans une surenchère débridée.


Ainsi, des montages photos montrent Notre-Dame surmontée d'un pommeau de douche, d'un rayon vert, d'un château de conte de fée style Disneyland, d'un croissant musulman, d'une bouteille de champagne ou d'une nouvelle pyramide en verre...





Certains de ces montages font malicieusement allusion aux mécènes qui, suggèrent-ils, aimeraient valoriser ainsi leurs dons en exhibant les produits qu'ils vendent.


Ce déferlement fantaisiste répond à l'imprécision de l'exécutif: le premier ministre Edouard Philippe a estimé que ce concours «permettrait de trancher la question de savoir s'il faut reconstruire une flèche, s'il faut reconstruire la flèche à l'identique, ou s'il faut doter la cathédrale d'une nouvelle flèche adaptée aux techniques et aux enjeux de notre époque».

Et le président Emmanuel Macron d'évoquer «un geste architectural contemporain».

Un tel «geste» qui vise le monument le plus visité de Paris a de quoi faire rêver les architectes: celui dont le projet serait retenu se verrait accorder un juteux contrat mais surtout un nom à jamais, à l'égal d'un Ieoh Ming Pei avec la Pyramide du Louvre ou d'un Renzo Piano avec le Centre Pompidou.

Plancher vitré, toit végétalisé

Peu d'architectes sont encore sortis du bois. Jean-Michel Wilmotte, qui a construit l'église orthodoxe russe à Paris, verrait bien la prochaine flèche en verre, en écho visuel à la Pyramide.

Certains projets apparus sur internet ne se contentent pas de la flèche mais exposent leur vision de toute la toiture. Ainsi le cabinet Godart Roussel de Dijon a proposé d'aménager une toiture de vitres et tuiles de cuivre. Un plancher vitré s'ouvrirait sur l'intérieur de l'église. Les touristes pourraient déambuler avec vue imprenable sur le vieux Paris.

Circule aussi sur internet un projet anonyme montrant un toit entièrement végétalisé avec un circuit pour les promeneurs.

Si la conception spirituelle initiale du bâtiment --la flèche figurant le doigt de la Vierge Marie pointée vers le ciel-- sera sans doute méconnue, des projets totalement en rupture avec la vocation et le style gothique de la cathédrale n'ont guère de chance d'être retenus.

Cependant, certains croient possible de faire preuve d'imagination en respectant l'identité d'une cathédrale qui n'est pas un musée: «On peut respecter l'esprit mais être imaginatif. Viollet-le-Duc avait fait oeuvre d'invention», a souligné à l'AFP l'ancien ministre de la Culture Jack Lang.

«Tapis dans l'ombre»

L'animateur Stéphane Bern, qui défend le patrimoine ancien, a repris les propos de la tête de liste des Républicains aux élections européennes, François-Xavier Bellamy, appelant à «un peu d'humilité» devant un édifice dont les bâtisseurs étaient restés anonymes. Partisan de «refaire Notre-Dame à l'identique», M. Bern a fustigé samedi sur France Info «les délires de certains architectes, qui sont tapis sans l'ombre».

«Des starchitectes» attirés par la gloire: ainsi les définit leurs deux collègues Denis Valode et Jean Pistre, qui s'insurgent contre ce concours et appellent dans le Journal du Dimanche à son abandon.

Une solution raisonnable consisterait pour certains à une limitation du concours aux architectes du patrimoine, meilleurs experts en matière de restauration.

Une des critiques contre l'exécutif est d'avoir annoncé trop vite ce concours, avant même que l'on ait une idée exacte de la stabilisation à entreprendre. Pour beaucoup, le concours d'architectes devra se faire plus tard et à tête reposée.

Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco, estime que la «doctrine» qui préside à la restauration d'un monument «n'est pas figée». «Les principes (de la rencontre) de Varsovie (organisée par l'Unesco en mai, ndlr) encouragent chaque génération à participer à ce travail d'édification», a-t-elle dit. Tout en reconnaissant toutefois que la charte de l'Unescodemandait que l'on restaure selon le dernier état «complet, cohérent et connu» du monument détruit.

Des pétitions pour une «restauration à l'identique»

Entre-temps, plusieurs pétitions pour la «restauration à l'identique de Notre-Dame de Paris» circulent déjà, dont l'une sur la plateforme de droite identitaire Citizen Go qui a recueilli près de 50.000 signatures lundi.

D'autres pétitions sont apparues sur la célèbre plateforme change.org, dont l'une a atteint les 5000 signatures «pour la reconstruction à l'identique de la flèche de Notre-Dame!».

Elles sont adressées soit «au président de la République», soit à l'«État français»: «des centaines de milliers de personnes ont fait des dons pour récupérer ce patrimoine perdu et non pour nourrir le délire d'un grand cabinet d'architecture», remarque l'une d'elles.

«Nous souhaitons vous rappeler que la cathédrale Notre-Dame de Paris est un lieu de culte. Ce n'est pas un musée où des architectes pourraient laisser libre cours à leur imagination», affirme pour sa part la pétition de Citizen Go adressée au Premier ministre Edouard Philippe.

La flèche de Notre-Dame, qui culminait à 93 mètres, était faite de 500 tonnes de chêne et de 250 tonnes de plomb. Elle a été conçue parViollet-le-Duc dès 1852 et bâtie dans les années 1860 par le charpentier Bellu.


(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • François Lausanne le 22.04.2019 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la fléche de notre dame

    Ah la France . . . beau pays mais alors ils vont nous bassiner encore pendant 6 mois avec leur cathédrale . . . oui c'est triste pour cette magnifique église mais la c'est bon on a compris . . . Après Johnny , les gilets jaunes , c'est notre dame maintenant . . .

  • pas fini tout ça ;-) le 22.04.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    y en a pour 25 ans :-)

    LOL... va leur falloir 25 ans pour se mettre d'accord ... ;-)

  • JeanP le 22.04.2019 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Projet de notre époque.

    Culturellement j'étais plutôt pour le reconstitution exacte de l'originale, mais je trouve l'idée de la reconstruction de la flèche en spots lumineux, avec une lumière centrale qui traverse le ciel, excellente pour marquer une époque de ces 900 ans de l'évolution de la cathédrale. Beaucoup mieux qu'une pastiche.

Les derniers commentaires

  • Esmeralda & Quasimodo le 25.04.2019 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hélas

    Ils vont jamais refaire comme elle était auparavant, il vaut mieux marquer un grand dommage, et en garder le bon souvenir

  • Flache Gordon (ombilical) le 25.04.2019 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou est la cible ?

    en gros c'est tous des flèches !

  • Cricri Le Chene le 23.04.2019 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vérité

    Ok ,on va pas s'énerver,notre dame est française,mais la Tour Eiffel est pour une grande partie Suisse ! Ça vous énerve ?

  • Kim Olivier le 23.04.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Micron

    Il vaudrait mieux remplacer le bois par un matériau anti-incendie bien que le chêne ne brûle pas facilement! Macron va se faire une belle publicité mondiale en se mettant en avant pour la reconstruction...il est malin ce capitaliste!

  • Alain Vasseur le 23.04.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    reflet de vérités

    le texte sur l'image est parfait