Réchauffement climatique

05 décembre 2018 13:21; Act: 05.12.2018 15:12 Print

La fonte du permafrost libère des virus mortels

En fondant, les sols gelés menacent de libérer des virus oubliés et des milliards de tonnes de gaz à effet de serre qu'ils emprisonnent depuis des millénaires.

storybild

Avec la hausse des températures, le permafrost se réchauffe et commence à fondre. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Pergélisol en français, permafrost en anglais, ces sols gelés toute l'année recouvrent 25% des terres émergées de l'hémisphère nord, notamment en Russie, au Canada et en Alaska. Ils peuvent être composés de micro-lentilles de glace ou de grosses masses de glace pure, sur une épaisseur de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres.

Ils renferment quelque 1'700 milliards de tonnes de carbone, soit environ le double du dioxyde de carbone (CO2) déjà présent dans l'atmosphère.

Avec la hausse des températures, le permafrost se réchauffe et commence à fondre, libérant progressivement les gaz qu'il neutralisait jusque-là. Et le phénomène devrait s'accélérer, selon les scientifiques.

Accélération du réchauffement

La fonte du permafrost hypothèque déjà l'objectif, énoncé par l'accord de Paris, de contenir le réchauffement climatique à moins de 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle, selon une étude scientifique publiée en septembre.

Ses auteurs décrivent un cercle vicieux: les gaz émis par le permafrost accélèrent le réchauffement, qui accélère la fonte du permafrost.

D'ici à 2100, ce dernier pourrait, selon le scénario le moins noir, diminuer de 30% et libérer jusqu'à 160 milliards de tonnes de GES, alertait en 2015 la chercheuse Susan Natali, du Woods Hole Research Center.

Virus oubliés, libérés

Outre ses effets climatiques, la fonte du permafrost, qui abrite des bactéries et virus parfois oubliés, représente aussi une menace sanitaire.

Pendant l'été 2016, un enfant est mort en Sibérie de la maladie du charbon (anthrax), pourtant disparue depuis 75 ans dans cette région. Pour les scientifiques, l'origine remontait très probablement au dégel d'un cadavre de renne mort de l'anthrax il y a plusieurs dizaines d'années. Libérée, la bactérie mortelle, qui se conserve dans le permafrost pendant plus d'un siècle, a réinfecté des troupeaux.

Et la menace ne se limite pas à l'anthrax. Des chercheurs ont découvert ces dernières années deux types de virus géants, dont l'un vieux de 30'000 ans, conservés dans le permafrost.

Dans ces régions arctiques, que la fonte du permafrost a rendues plus accessibles pour l'industrie minière et pétrolière, les scientifiques préviennent que certains de ces virus pourraient se réveiller un jour si les hommes remuent trop en profondeur les sous-sols.

Enfin, la fonte du permafrost cause également de coûteux dégâts matériels: bâtiments écroulés, glissements de terrain, routes et tarmacs instables. Selon un rapport de Greenpeace publié en 2009, les compagnies russes dépensaient à l'époque jusqu'à 1,3 milliard d'euros par an pour réparer les pipelines, immeubles et ponts déformés par les effets du réchauffement et de la fonte des terres gelées.

(dri/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • freemoto le 05.12.2018 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    ben voyons!

    Et de un, on minimise complètement le fait que ces permafrost dégelés vont permettre à la végétation de pousser, ce qui va absorber une partie du CO2. Et de deux, je vous rappelle que la Suisse représente les 0,1% de la population mondiale, il serait temps d'aller faire la morale au 99,9% avant de nous écraser sous des taxes dissuasives et inutiles.

  • une terrienne le 05.12.2018 15:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cycle infernal

    La fin de l'humanité telle que nous la connaissons ! un bien ou un mal, certainement un bien car nous avons méprisé la planète bleue, la seule, que nous ayons, juste retour de manivelle... Dans 3 milles ans tout pourra recommencer peut-être avec un renouveau d'une humanité qui espérons saura vivre simplement.

  • Goose le 05.12.2018 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oups

    Plus de doute, cette fois on est tous foutu!

Les derniers commentaires

  • rotor le 10.12.2018 22:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la planete qui meure

    la fonte du permafrost,degage un taux important de CO2.cela tuera tout le monde.domage pour les animaux.la nature reprendra le dessus.ca sera la meilleur solution pour la planete.fini la connerie humaine

  • Econlogue le 10.12.2018 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle

    Ça régulera notre prolifération !

  • Nibiru le 06.12.2018 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça chauffe

    Nous savons que le champs magnétique terrestre diminue.la rotation de la terre est plus lente. Il y a les Chemstrial qui laissent les traces dans le ciel et surtout Le projet HAARP. Je vous laisse le soin d'aller vous renseigner.... Mais surtout pourquoi nous cacher la vérité sur les vraies raisons, car c'est la nature qui nous dirige et qui reprendra le dessus. Et au fait elle en est où la planète X que personne n'ose en parler !!!

  • Drzz le 05.12.2018 20:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'hystérie climatique continue

    Bientôt plus un jour sans que l'on nous annonce un scénario apocalyptique lié au réchauffement climatique

    • Claude le 05.12.2018 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Drzz

      Malheureusement on n'est pas au bout de nos mauvaises surprises, de vrais apprentis sorciers.

  • Armageddon le 05.12.2018 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Permafrost

    pendent les prochaines 50 ans on va subir les conséquences de ce que nous avons DEJA FAIT, et sauf si on arrêtait TOUT MAINTENANT, on va continuer a en mettre plein dans l'atmosphère ..la population ne diminue pas la civilisation avance .. le gaspillage et pollution aussi ..notre destiné s'assombrit