Bulgarie

10 avril 2019 15:42; Act: 10.04.2019 16:26 Print

La mer Noire continue de cracher de la cocaïne

Après les autorités roumaines, c'est au tour de leurs homologues bulgares de saisir de la drogue provenant de la mer Noire.

Sur ce sujet
Une faute?

La pêche de mystérieux paquets de cocaïne se poursuit en mer Noire où les autorités bulgares ont annoncé mercredi la saisie de 170 kilos de drogue arrimés à un gilet de sauvetage alors que sur la côte roumaine, d'importantes saisies ont été réalisées ces dernières semaines.

«Nous avons saisi jusqu'à présent environ 170 kg de cocaïne de haute qualité», a indiqué le ministre bulgare de l'Intérieur Mladen Marinov.

Le mode opératoire, des paquets de cocaïne arrimés à un gilet de sauvetage, laisse penser à un «schéma de remise de la drogue en haute mer» entre deux équipages sans contact direct, a-t-il précisé.

Le colis bulgare a été retrouvé en train de flotter près du port bulgare de Chabla (nord-est), non loin de la partie roumaine de la mer Noire.

Sur le littoral roumain, d'importantes saisies ont également été réalisées ces dernières semaines: quelque 330 kilos de cocaïne ont été retrouvés sur la côte et repêchés en mer tandis qu'un peu plus d'une tonne de cocaïne, emballée dans 36 sacs en plastique et provenant vraisemblablement du même transport, avait été retrouvée le 20 mars dans une embarcation renversée dans le delta du Danube (est).

Deux trafiquants serbes présumés avaient été arrêtés en lien avec cette dernière découverte.

Le prix de la drogue, d'une pureté de 90%, ainsi découverte depuis le 20 mars est estimé à plusieurs centaines de millions d'euros.

Les autorités bulgares et roumaines ont indiqué coopérer pour continuer de passer le littoral au peigne fin.

La Roumanie et la Bulgarie sont des pays de transit de la cocaïne en provenance d'Amérique du Sud et destinée à l'Europe de l'Ouest.

(nxp/afp)