Le commerce illégal explose

21 août 2019 15:57; Act: 21.08.2019 17:46 Print

Quand la mode du selfie plombe les bébés loutres

Les réseaux sociaux sont à l'origine de la frénésie qui a fait bondir la demande de bébés loutres dans certains pays d'Asie, faisant peser une menace sur l'avenir de l'espèce.

storybild

Les loutres sont devenues très -trop- populaires au Japon. (Photo: Keystone)

Une faute?

Poster des selfies avec une loutre de compagnie ou d'autres animaux menacés de disparition peut sembler anodin. Mais les écologistes affirment que cette mode pourrait conduire à l'extinction de certaines espèces.

«Le commerce illégal des loutres s'est soudainement accru de façon exponentielle», explique Nicole Duplaix, qui co-préside le groupe spécialisé sur les loutres à l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Toutes les espèces de loutres d'Asie sont depuis longtemps considérées comme vulnérables ou menacées en raison du rétrécissement de leur habitat naturel et du commerce illégal de leur fourrure.

Mais les écologistes accusent les réseaux sociaux d'être à l'origine de la frénésie qui a fait bondir la demande de bébés loutres dans certains pays d'Asie, en particulier au Japon, et qui fait peser une menace sur l'avenir de l'espèce.

Interdiction totale

Les milliers de délégués venus à Genève pour participer à une conférence de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) doivent notamment se prononcer sur la protection de deux espèces de loutres d'Asie particulièrement en danger.

La loutre cendrée, également appelée loutre naine, et la loutre à pelage lisse figurent déjà sur l'Annexe II de la CITES en tant qu'espèces menacées. L'Inde, le Népal, le Bangladesh et les Philippines demandent désormais qu'elles soient incluses dans l'Annexe I, ce qui signifierait l'interdiction totale de leur commercialisation internationale.

Les écologistes estiment que cette démarche est vitale pour ces deux espèces, dont la population a chuté d'au moins 30% au cours des trente dernières années et dont le déclin s'est encore accéléré avec la mode des loutres de compagnie.

«Trop mignonne»

«Il y a un vrai désir de posséder ces animaux exotiques qui est alimenté par les réseaux sociaux», selon Cassandra Koenen, de l'ONG canadienne Wildlife not Pets. Certains comptes sur Instagram et Facebook drainent des centaines de milliers de followers, qui postent à leur tour des commentaires attendris sur les photos de loutres naines, tels que «trop mignonne» ou «j'en veux une».

Mme Duplaix reconnaît que ce sont des «créatures très charismatiques», tout en déplorant que «ce soit justement leur côté mignon qui cause leur perte».

Les selfies masquent les souffrances endurées par ce petit mammifère qui vit en communauté dans la nature et que l'on place brusquement en captivité et à l'isolement. Mme Koenen a notamment cité les nombreux «vidéos gags» montrant des loutres tournant sur elles-mêmes, ce qui, pour un oeil exercé, est la manifestation d'une «énorme souffrance».

Cafés à loutres

Face à cette demande en pleine croissance, des chasseurs et des pêcheurs en Indonésie tuent les loutres adultes et emportent les bébés qui sont mis dans des cages et expédiés pour servir d'animaux de compagnie. La principale destination est le Japon, où un bébé loutre peut valoir jusqu'à 10'000 dollars.

Des «cafés à loutres» ont également fait leur apparition au Japon. Les clients y sont encouragés à acheter des petits morceaux de nourriture pour les animaux en cage et à faire des selfies avec eux en buvant leur café.

«C'est un environnement totalement anormal pour elles», a relevé Mme Koenen. Elle déplore que les loutres domestiquées aient un accès limité à l'eau, qui fait pourtant partie de leur élément naturel, et qu'elles ne vivent plus en communauté.

Pour elle, les photos racontent une histoire totalement différente de la réalité, car ces animaux sauvages ont une odeur forte et ont tendance à mordre: «Ce sont des animaux de compagnie très inadaptés.»

Les loutres ne sont pas les seules espèces touchées par ce phénomène de mode. Parmi les 56 propositions soumises à la CITES pour réclamer une plus grande protection, 22 concernent des espèces, comme les lézards, les geckos, les tortues et les araignées, qui sont elles aussi chassées pour ce commerce qui brasse des milliards de dollars.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • un teknar le 21.08.2019 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beujons

    Les réseaux sociaux alimentent tout ce qui est néfaste...

  • Zactoronto le 21.08.2019 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Humain inhumain

    La bêtise humaine, encore et toujours. Quelle tristesse. Quand on pense que la punition ultime d'un humain est l'emprisonnement avec activités à disposition sinon c'est trop dur, et que peu de gens réalisent qu'il est hautement cruel d'enfermer un animal innocent! Et surtout pour son propre amusement égoïste et sans empathie. Pauvre monde

  • Vivi Debienne le 21.08.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Einstein aurait une certitude

    Décidément, à l'instar de l'univers, la connerie humaine est infinie. Triste monde.

Les derniers commentaires

  • cecilia le 21.08.2019 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou va t'on

    putain arrêtez de vous en prendre à des animaux pour tout et rien. la espèce la plus horrible et con c'est nous les humain. on va finir par tout tuer peu à peu et restera rien du tout à part nous. quelle tristesse

  • Mouloud le 21.08.2019 19:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Repas

    C'est très bon grillé avec des amandes !

  • Bozonaro le 21.08.2019 19:22 Report dénoncer ce commentaire

    inoculer

    Encore les asiatiques évidemment toujours bien accrochés au top des dévastateurs du vivant

    • Chrichri le 21.08.2019 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bozonaro

      C'est sûr! En Suisse ont est irréprochable concernant la protection des animaux sauvages???

  • FanDu46 le 21.08.2019 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éducation

    C'est bien la preuve que l'éducation est lacunaire sur certains points car autrement les gens auraient bien plus de respect pour les animaux !

  • Gva Joe le 21.08.2019 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    monde

    Le monde va bien