Ecologie

18 juin 2011 15:58; Act: 18.06.2011 16:20 Print

La papamobile devient hybride

Mercedes, qui fournit le Vatican depuis plus de 80 ans, serait en train de construire un modèle du tout-terrain avec un moteur hybride.

Une faute?

Le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz contruit une papamobile hybride, a rapporté samedi l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, ce qui a partiellement été confirmé par le Vatican.

30 km sans polluer

«C'est vrai qu'il y a des projets de Mercedes en ce sens, mais ils ne sont pas encore au point, cette voiture ne pourra être prête pour le voyage du pape en Allemagne en septembre, et pas avant la fin de l'année», a indiqué le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, interrogé par l'AFP en marge d'une conférence de presse.

Un porte-parole de Mercedes-Benz a déclaré pour sa part que «pour des raisons de confidentialité», le groupe ne donnait jamais d'information sur ses clients privés.

Selon le journal allemand, la papamobile est conçue sur le modèle du tout-terrain de la classe M de Mercedes mais avec un moteur hybride. Sa batterie électrique rechargeable (au lithium-ion) lui permet de rouler 30 kilomètres sans polluer l'atmosphère.

Le pape ne peut pas se permettre d'avoir une voiture purement électrique car en cas d'attentat, la papamobile doit pouvoir «prendre la fuite» rapidement, écrit l'hebdomadaire. Mercedes fournit le Vatican depuis plus de 80 ans en véhicules, rappelle la Wirtschaftswoche.

Banoît XVI pour une voiture électrique

En décembre dernier, le cardinal Giovanni Lajolo, président du gouvernorat du Vatican, chargé du fonctionnement de l'Etat pontifical, avait fait savoir que Benoît XVI «serait prêt à utiliser une papamobile électrique».

«Si on lui propose une papamobile électrique efficace, sûre et de taille raisonnable, quel intérêt aurait-il à préférer une papamobile à essence?» s'était interrogé le prélat lors de la présentation d'un livre sur les deux équipements solaires du Vatican.

Benoît XVI, parfois surnommé le «pape vert» par la presse italienne, met constamment l'accent sur la défense de la création, «oeuvre de Dieu» et donc aussi bien des êtres humains que de leur environnement.

(afp)