Afrique du Sud

12 janvier 2019 07:32; Act: 12.01.2019 07:32 Print

La photo de classe «raciste» qui dérange

Une photo prise dans une école sud-africaine où des enfants noirs sont assis à une table éloignée des élèves blancs a provoqué un scandale dans le pays.

storybild

L'image publiée dans les médias locaux et les réseaux sociaux fait débat. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

L'image publiée dans les médias locaux et les réseaux sociaux montre une quinzaine de jeunes enfants blancs en uniforme installés à une table, tandis que, dans le fond de la classe, quatre autres élèves, tous noirs, sont assis à un autre bureau.

Elle a été prise mercredi dans une école publique de Schweizer-Reneke, dans la province rurale du Nord-Ouest, à l'occasion de la rentrée scolaire.

«Il semble qu'il y a beaucoup de cas de racisme ici», a déclaré le responsable provincial de l'Education, Sello Lehari, qui s'est rendu sur place jeudi et a demandé une enquête.

Les enfants assez perturbés

L'enseignante a été suspendue mais l'école a affirmé qu'«il n'y avait aucune intention de la part de l'institutrice de séparer les enfants en fonction de leur race».

«Les enfants étaient assez perturbés», a expliqué à la presse un responsable de l'établissement, Jozeph du Plessis. «N'oubliez pas qu'on a à faire à des enfants de 5 ans. L'enseignante a organisé sa classe de façon à ce qu'ils trouvent leurs marques rapidement (...) Elle a pris une photo et l'a envoyée aux parents pour montrer que leurs enfants étaient contents et ne pleuraient pas», a-t-il ajouté. L'école a fait «d'énormes progrès en matière d'intégration», a assuré Jozeph du Plessis.

Jeudi matin, des parents sont venus récupérer leurs enfants avant la fin des cours alors que des manifestants protestaient devant l'établissement.

Tensions raciales persistantes

Le parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), a dénoncé la «ségrégation» et insisté sur la nécessité de «rejeter le racisme». «Nous ne construirons une Afrique du Sud pour tous que si nous sommes tous assis à la même table», a ajouté la DA.

L'élection en 1994 du premier président sud-africain noir Nelson Mandela a officiellement mis fin au régime de ségrégation raciale de l'apartheid, imposée par la minorité blanche dans les écoles, les transports ou les plages. Mais les tensions raciales persistent toujours dans le pays, où des cas de racisme font régulièrement la Une.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sam Suffit le 12.01.2019 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Affinité, tout simplement?

    Les photos font dire ce qu'elles veulent... On ne sait absolument rien du contexte. Et si, bêtement, les enfants s'étaient installés librement, par affinité???? On va les empêcher de s'asseoir à côté de leur pote sous prétexte que ce dernier à la même couleur et que ceci pourrait dès lors être pris pour de la ségrégation raciale? Un peu de bon sens! Il faut arrêter de voir le mal partout

  • Oliver le 12.01.2019 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous aussi

    Même en Suisse à table, pause au travail, école ou autre souper, les ethnies se mettent ensemble...

  • Emeji le 12.01.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une honte

    La lutte contre le racisme commence exactement au plus jeune âge. L'école et l'institutrice doivent être sanctionnés.

Les derniers commentaires

  • Mais Taisez-vous le 13.01.2019 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Shut up

    Arrêtez donc votre cinoche, les deux du fond sont au coin après avoir fait des bêtises!

  • Melly Melho le 13.01.2019 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Faut arrêter quoi

    Désolé pour ceux qui viennent toujours défendre l'indéfendable mais la photo parle bien d'elle-même pourtant ! une grande tablée et 4 isolés.... faut arrêter ! A cinq ans ils obéissent à la maîtresse et ne se placent PAS seuls .... un peu de bonne foi bon sang... certains en manquent grandement ici

    • Matilde le 13.01.2019 16:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Melly Melho

      Mais arrête quoi!

  • grün le 13.01.2019 03:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    marre de vos commentaire raciste

    normal les bleus clairs à droite les bleus foncés à gauche je vois pas ou est le problème

    • Michel le 13.01.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

      Ah oui?

      Et les aigles au milieu...

  • Base le 13.01.2019 00:17 Report dénoncer ce commentaire

    Life

    Rostihraben exactement pareil et alors c'est une logique pas du racisme

    • None le 13.01.2019 10:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Base

      Cette séparation est linguistique et culturelle et non raciale, arrêtez de dire n'importe quoi.

  • marre de la pensée unique débile le 12.01.2019 20:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ensemble mais séparés

    Arrêtons de vouloir mélanger les gens de force. Il y a des différences évidentes et imposer des personnes dans nos sociétés et ensuite pour suivre pénalement les autochtones qui n'en veulent pas est un scandale. Et ne peut que mal finir. Vivons ensemble, mais séparés. Comme en France, banlieues vs reste du territoire. China town au coeur de toutes les grandes villes ce qui ne nous empêche pas d'aller se faire un bon resto et de commercer, tout en restant chez soi.

    • Le Chien le 13.01.2019 00:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marre de la pensée unique débile

      Bonne nuit, chère Mme/cher M. La nuit porte conseil. C'est un conseil.

    • C. Cela le 13.01.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

      @marre de la pensée unique débile

      @marre de la pensée unique débile la votre ??? parce que désolé mais votre opinion ne concerne que vous ! Moi j'ai pas la même que vous ne vous en déplaise .... alors arrêter ce chialer sur la pensée unique débile que vous nous imposez aussi abe et bon dimanche