Venise (I)

15 novembre 2019 12:10; Act: 15.11.2019 20:19 Print

La place Saint-Marc à nouveau ouverte

Le maire de Venise a ordonné la réouverture du lieu emblématique de la ville des amoureux vendredi après-midi alors que le niveau de l'eau baissait.

Sur ce sujet
Une faute?

Venise a connu un nouveau pic de marée haute vendredi, trois jours après avoir été dévastée par des inondations records. Le maire de la ville italienne, Luigi Brugnaro, a ordonné la fermeture de la célèbre place Saint-Marc pendant plusieurs heures.

«Je suis dans l'obligation de fermer la place Saint-Marc pour épargner aux citoyens de Venise tout risque sanitaire, un désastre», a-t-il affirmé, levant ensuite cette mesure dans l'après-midi, alors que le niveau de l'eau baissait. L'«acqua alta» atteignait un pic de 1,54 mètre à la mi-journée, tandis que de fortes averses et du vent sont annoncés sur toute la région.

Venise toujours sous les eaux:

Mardi soir, la ville avait connu sa pire marée haute en 53 ans, atteignant 1,87 m. Il s'agissait du deuxième record historique derrière celui du 4 novembre 1966 (1,94 m). L'eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial.

Comme beaucoup d'institutions culturelles, le musée Guggenheim avait prévu de rouvrir vendredi, mais a changé d'avis «en raison de conditions météorologiques qui empirent».

Le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, venu vendredi constater sur place les dommages, estime que les travaux de réparation seront considérables. Plus de 50 églises ont été endommagées, a-t-il répertorié.

Le maire a annoncé l'ouverture d'un compte bancaire pour tous ceux, en Italie et à l'étranger, souhaitant contribuer aux réparations. «Venise, endroit unique, est l'héritage de tout le monde. Grâce à votre aide Venise brillera de nouveau», a-t-il écrit dans un communiqué.

Centaines de millions d'euros de dégâts

Le premier ministre italien Giuseppe Conte a parcouru jeudi les canaux qui ont rendu Venise célèbre dans le monde entier, pour réconforter les commerçants. En soirée, le gouvernement a approuvé l'état d'urgence à Venise et a annoncé qu'il débloquerait 20 millions d'euros «pour les interventions les plus urgentes».

Les dégâts, d'ores et déjà chiffrés à «des centaines de millions d'euros», devront donner lieu à des évaluations précises. En attendant, le décret permettra de verser «immédiatement» «5000 euros pour les particuliers et 20'000 euros pour les commerces», selon M. Conte.

Jeudi encore, les touristes et les habitants se baladaient sur la place Saint-Marc, sous les eaux d'une marée exceptionnelle:

Pour le ministre de l'environnement Sergio Costa, la fragilité de Venise s'est accrue en raison de la «tropicalisation» de la météorologie, avec d'intenses précipitations et de fortes rafales de vent, liée au réchauffement climatique.

Les écologistes montrent aussi du doigt l'expansion du grand port industriel de Marghera, situé en face sur la terre ferme, et le défilé des bateaux de croisière géants. L'«acqua alta» record de mardi a submergé 80% de la cité, provoqué la mort d'un septuagénaire, renversé des gondoles et des vaporetti (autobus fluviaux) et entraîné plus de 400 interventions des pompiers.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • maxja le 15.11.2019 15:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage

    Classé patrimoine mondial et on autorise tous ces gros paquebots a accoster, c'est une honte de laisser faire !

  • Marco le 15.11.2019 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Touriste

    Quelques jours de répit ou peu de touristes viendront polluer la ville

  • Circo Loco le 15.11.2019 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est touchant...

    ...de parler régulièrement de l'Acqua Alata à Venise. Mais c'est tout le littoral vénitien et au delà qui risque de morfler très sérieusement avec la montée des eaux et le dérèglement climatique, les prévisions à 2050 sont alarmistes au sud en Romagne jusqu'à Cesenatico et au nord jusqu'à Monfalcone et la frontière slovène.

Les derniers commentaires

  • Jean Luc le 16.11.2019 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à quoi bon

    Bah, d'ici 50 ans, ça sera une destination touristique pour les plongeurs....

  • yepyep le 15.11.2019 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vite une taxe

    demandez aux verts une petite taxe et l'eau partira d'elle même

  • Dann le 15.11.2019 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une mazzonade..

    Qui pourrait mettre fin à cette "Aqua alta"? Je connais une genevoise qui pourrait faire une manifestation devant le Palais des Doges en compagnie de l'homme au foulard éternel. Elle pourrait aller visiter son pays.. par la même occasion et y rester.

  • mat le 15.11.2019 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    noyer ou Noé?

    avec le réchauffement climatique, ils ont dit les eaux vont monter.. ca commence par Venise.. et c est qui après? l apocalypse arrive ou l histoire de Noé . soyez pret!!!

  • Annabella le 15.11.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va être notre tour,

    les frustrés romands se sont deja bien défoulés sur les français et la neige. En Suisse jamais rien de tout cela bien sûr.