Belgique

10 mai 2012 11:25; Act: 10.05.2012 12:25 Print

La police met fin à un spectacle de Dieudonné

par Grégoire Corthay - Mercredi soir, un one-man-show donné à Bruxelles par Dieudonné a été interrompu par une descente de la police. L’humoriste dénonce un acte de censure de la part du Gouvernement belge.

«Dieudonné arrêté en Belgique par la police!» Source: YouTube.com/Dieudonet

Sur ce sujet
Une faute?

Dieudonné ne plaît toujours pas à tout le monde. Depuis 2003 et un sketch sur un colon israélien, l’humoriste controversé multiplie les provocations à l’égard des membres de la communauté juive comme celle d’avoir invité et récompensé le négationniste Robert Faurisson à son spectacle. Un de ses enfants aurait également pour parrain un certain Jean-Marie Le Pen.

Sa dernière «mésaventure» s’est déroulée en Belgique. «Hier soir, le 9 mai 2012 à Bruxelles, le Gouvernement belge a fait interrompre la deuxième séance du spectacle de Dieudonné après vingt minutes! Cent CRS et des camions antiémeutes ont encerclé les spectateurs et les ont fait évacuer!» rapporte Dieudonné sur son site web.

Et de préciser: «En réponse, Dieudonné a appelé au calme et à la coopération et nous remercions tous les fans d’avoir gardé leur sang-froid. Nous souhaitons porter plainte contre les autorités belges et pour cela nous avons besoin de vos témoignages.»

Un spectacle clandestin

«Un spectacle clandestin donné mercredi soir au Fiesta Club par l'humoriste antisémite Dieudonné a été interrompu par une descente de la police de Bruxelles», confirme «Le Soir».

Et le journal belge de préciser: «La police a dressé un procès-verbal contre Dieudonné pour incitation à la haine raciale. Un PV a également été dressé contre l'exploitant de la salle suite au constat de divers manquements administratifs. La police avait pris contact avec le gérant de la salle qui a coupé l'électricité et a ainsi interrompu le spectacle. La Ville examine les possibilités juridiques de se retourner contre M. Dieudonné et éventuellement l'exploitant de la salle.»

Persona non grata

Retour sur les faits. Mardi 8 mai, Dieudonné devait se produire à deux reprises dans une salle de la ville d’Anderlecht. Ces représentations ont été interdites à la suite d’un arrêté communal et de nombreuses pressions sur la salle. L’artiste pensait alors pouvoir se produire dans une autre salle à la même date, à Roosdaal, une autre commune néerlandophone de Belgique… Mais rebelote, le show est de nouveau annulé «sous la pression de la police. (menaces d’attentats)», a indiqué le directeur de la Billetterie Fnac Belgique dans un courriel.

En réaction, Dieudonné publie un billet sur son blog qui explique que «la pression monte à Bruxelles» et que «l'actuel Gouvernement belge a décidé de taper du poing et de me faire interdire coûte que coûte sur la capitale». Contraint de reporter ses spectacles du 8 mai, il annonce qu’il les donnera tout de même le lendemain (mercredi 9 mai) dans un nouveau lieu mystère qu’il communiquera à ses fans via internet.

Mercredi matin, Dieudonné indique qu’il se produira au Fiesta Club, quai des Usines 20, à Bruxelles et que deux séances sont prévues. Il précise que la production cherche un deuxième avocat pour attaquer la salle de spectacles de Roodsaal «qui a rompu le contrat unilatéralement et abusivement!».