OMS

29 octobre 2018 15:34; Act: 30.10.2018 07:28 Print

La pollution de l'air tue 600'000 enfants par an

Chaque année dans le monde, plus d'un demi-million d'enfants de moins de 15 ans meurent en raison d'un air pollué, selon une étude de l'OMS.

storybild

Environ 91% des habitants de la planète respirent un air pollué, ce qui entraîne quelque 7 millions de décès chaque année. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La pollution de l'air est «le nouveau tabac», souligne le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le site de l'organisation qui organise de lundi à jeudi à Genève la première conférence mondiale sur «la pollution de l'air et la santé». A cette occasion, l'OMS a publié un rapport révélant que chaque jour, environ 93% des enfants de moins de 15 ans dans le monde (soit 1,8 milliard d'enfants) respirent un air si pollué qu'il met gravement en danger leur santé et leur développement.

Infections aiguës des voies respiratoires

Selon l'OMS, environ 91% des habitants de la planète respirent un air pollué, ce qui entraîne quelque 7 millions de décès chaque année. «Cette crise de santé publique fait l'objet d'une attention accrue, mais un aspect critique est souvent négligé: comment la pollution de l'air affecte particulièrement les enfants», relève l'OMS dans le rapport. En 2016, la pollution de l'air à l'intérieur des foyers et à l'extérieur a entraîné la mort de 543'000 enfants de moins de 5 ans et de 52'000 enfants âgés de 5 à 15 ans en raison d'infections aiguës des voies respiratoires, selon le rapport.

Risque d'accouchement prématuré

Le rapport explique aussi que les femmes enceintes exposées à de l'air pollué sont plus susceptibles d'accoucher prématurément et d'avoir des bébés de faible poids à la naissance. La pollution de l'air affecte également le développement neurologique et les capacités cognitives des enfants. En outre, les enfants qui ont été exposés à des niveaux élevés de pollution de l'air peuvent être plus à risque de développer des maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires plus tard dans leur vie. L'une des raisons pour lesquelles les enfants sont particulièrement vulnérables aux effets de la pollution atmosphérique est qu'ils respirent plus rapidement que les adultes et absorbent donc plus de polluants, pointe l'OMS.

Combustibles polluants incriminés En outre, les enfants vivent plus près du sol, où certains polluants atteignent des concentrations maximales, à un moment où leur cerveau et leur corps sont encore en développement. Les nouveau-nés et les jeunes enfants sont également plus vulnérables à la pollution de l'air dans les foyers qui utilisent régulièrement des technologies et combustibles polluants pour cuisiner, se chauffer et s'éclairer. Lors d'une téléconférence de presse, le Dr Maria Neira, directrice du département Santé publique de l'OMS, a affirmé que la priorité pour la communauté internationale était d'accélérer la transition vers les «énergies propres, renouvelables».

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Abby le 29.10.2018 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque t-on?

    Alors OMS, des problèmes avec ta sur OMC? Cest elle qui est en grande partie responsable de la pollution avec ses contrats de défrichement des forêts (huile de palme), délocalisations de tout genres contre des contrats (armes, machines, aliments etc) entre lOccident et les pays émergents. Si vous pouviez faire un peu de lordre dans votre famille OM.... ça serait pas mal!

  • Etienne le 29.10.2018 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mmmmh....

    la Chine et l'Inde qui ont découvert avec un certain retard les "bienfaits" du charbon sur leur santé économique,et qui en découvre les conséquences sur leur santé tout court...

  • Marcus Prodi le 29.10.2018 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore assez

    Ce n est rien et pas suffisant pour inverser la démographie mais c est un début.

Les derniers commentaires

  • Robert le 29.10.2018 21:11 Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Ça sent les fêtes de fin d'année et la collecte de don.....il est vrai que de parler de 600 000 adultes cela ne pousse pas aux dons.....lol

  • Etienne le 29.10.2018 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mmmmh....

    la Chine et l'Inde qui ont découvert avec un certain retard les "bienfaits" du charbon sur leur santé économique,et qui en découvre les conséquences sur leur santé tout court...

  • Abby le 29.10.2018 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque t-on?

    Alors OMS, des problèmes avec ta sur OMC? Cest elle qui est en grande partie responsable de la pollution avec ses contrats de défrichement des forêts (huile de palme), délocalisations de tout genres contre des contrats (armes, machines, aliments etc) entre lOccident et les pays émergents. Si vous pouviez faire un peu de lordre dans votre famille OM.... ça serait pas mal!

  • who le 29.10.2018 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une autre etude

    et les messages anxiogènes de l'OMS, combien de personnes tuent-ils ?

  • Marcus Prodi le 29.10.2018 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore assez

    Ce n est rien et pas suffisant pour inverser la démographie mais c est un début.

    • Max. le 30.10.2018 08:46 Report dénoncer ce commentaire

      @marcus

      C'est sûr tant que c'est les autres on se félicite, mais par contre personne ne se sacrifie au nom de ses idéaux pour réduire la démographie, n'est-ce pas? C'est un peu faux-cul comme raisonnement, non ? Perso, je trouve cette idée de surpopulation absurde, la nature elle-même sait réguler les espèces vivantes sur terre. Ce sont juste les actions que les humains font qui sont dommageables à la nature et à l'environnement, mais si chacun y mettait du sien on pourrait tous vivre en harmonie à 8 ou 10 milliards.