Argentine

17 février 2009 15:48; Act: 17.02.2009 16:45 Print

La vidéo d'un drame en montagne fait scandale

Une vidéo diffusée sur le net montrant le sauvetage désespéré d'un guide italo-argentin près du sommet de l'Aconcagua, à 6500 m d'altitude, provoque une polémique en Argentine.

Les images pour le moins perturbantes de la tentative désespérée de «sauvetage».
Une faute?

Le père de la victime, qui a porté plainte, accuse les sauveteurs d'avoir abandonné son fils.
«Il ne bouge pas: j'ai demandé l'autorisation au juge (pour l'abandonner sur place)», dit l'un des sauveteurs à la caméra, alors que l'on voit au second plan le guide, Federico Campanini, 31 ans, tenter de se mettre débout sur la neige.

On ignore à quel juge fait référence le sauveteur, qui dit «jueza» : juge au féminin.

«Ca y est!», dit le caméraman. «Mets-toi débout, imbécile», crie un autre sauveteur. «Allez, merde !», entend-t-on. Puis : «Réagis, imbécile!». «Que Dieu l'éclaire et lui donne des forces, s'il vous plaît...», murmure le caméraman.

Le guide se traîne péniblement. Les sauveteurs tirent en vain.

Carlos Campanini, le père du guide, qui a reçu anonymement une copie du film et l'a diffusé sur internet, a déclaré à la presse que les sauveteurs avaient «laissé mourir» son fils.

«Ils allaient chercher un cadavre et ils ont trouvé un survivant», a-t-il dit.

Les sauveteurs, qui avaient passé une corde autour de la ceinture du guide, n'avaient pas prévu d'équipement d'oxygène ultra-léger pour lui, ni de sac de couchage thermique, ni de brancard pour le transporter.

Ils étaient obligés de remonter vers le sommet avant de redescendre en empruntant une meilleure voie ce qui a entraîné un débat parmi les spécialistes sur la possibilité, dans ces conditions extrêmes, de se servir d'un brancard.

La vidéo reprend après une coupure. «Nous avons fait dix mètres, nous n'en pouvons plus», dit le caméraman. Il est question d'une tente, puis la voix off explique : «Nous nous battons aussi pour nos propres vies».

Un sauveteur parle à la radio: «Dis-leur qu'il est en train de mourir, il n'en peut plus, dans 40 minutes il meurt».

«Allez, Federico, imbécile», dit l'un des sauveteurs, tandis qu'on entend le caméraman pleurer. On voit ensuite le guide déjà loin des sauveteurs, sans qu'on puisse savoir s'il a été abandonné vivant.

Federico Campanini était le guide d'un groupe d'alpinistes italiens. Il est mort victime d'un oedème pulmonaire, d'hypotermie et de déshydratation, dans la nuit du 8 au 9 janvier. Auparavant, une Italienne, Elena Senin, 38 ans, était décédée.

Le groupe de cinq personnes qui avait entamé l'escalade de l'Aconcagua le 1er janvier avait atteint le sommet le 6 avant d'être pris mardi dans une très violente tempête.

(afp)

Les commentaires les plus populaires

  • youri le 18.02.2009 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    les secouristes en montagne: des héros!

    Les secouristes en montagne sont des héros. Ce sont des hommes dont le caractère est taillé par la difficulté (inhumaine pour la plupart des hommes) et par le risque quotidien de perdre leur vie. Le secours en montagne n'a rien à voir avec les théories sur le papier, ce sont des conditions extrê

  • Claudia le 18.02.2009 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Justice

    Aucune raison au monde n'est valable pour laisser quelqu'un mourir comme ça! Des sauveteurs ? Ils ne sont même pas dignes qu'on les nomment ainsi. Et pourquoi filmer la mort de quelqu'un ? C'est juste horrible Je n'ai pas regardé la video car je ne veux pas cautionner.

  • nono le 19.02.2009 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    suite: aucune compassion

    ou faire des sports plus conventionnels? Les sauveteurs sont des personnes qui on choisi ce qu'elles font et qui partagent la même passion. C'est justement cette solidarité qui ne doit pas disparaitre.

Les derniers commentaires

  • ekoteddy le 07.12.2010 21:43 Report dénoncer ce commentaire

    un bon reportage

    Ils ont oublié le matériel pour sauver ce pauvre gars mais ils avaient prévu de fimer ce drame . Bravo les sauveteurs heureusement qu'en France nous avons le sens de la vie

    • captain montagne le 10.11.2011 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      on est pas au club med...

      Tu ne peux pas juger ca sans connaitre les conditions en haute altitude. On est pas dans le touriste tour du mont blanc ici. C est triste certe, mais ne jugez pas trop vite les sauveteurs...En tres haute altitude c est souvent chacun pour soit en cas d'accident ou d'imprevu, il vaut mieu un mort que plusieurs...

  • Bosch André le 07.12.2010 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ignobles

    Ce film m'a boulversé voir traumatisé comment peut on maltraiter sans respect un gosse de 31 ans qui se sent abandonner et mourir ces gens n'ont aucune conscience ils ne méritent aucun respect .Il s'en souviendront plus tard lorsqu'ils aurons des enfants je leur cracherai au visage s'ils se trouvaient devant ce ne sont pas de vrais montagnards

  • enervée le 21.05.2009 00:26 Report dénoncer ce commentaire

    c'est horrible

    j'espère qu'il en prendrons pour perpette et que la juge aussi sera punis. aucun crime ne doit rester impunit...

  • nono le 19.02.2009 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    suite: aucune compassion

    ou faire des sports plus conventionnels? Les sauveteurs sont des personnes qui on choisi ce qu'elles font et qui partagent la même passion. C'est justement cette solidarité qui ne doit pas disparaitre.

  • nono le 19.02.2009 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    aucune compassion?

    On peut bien sur comparer la chose à beaucoup d'autres malheurs mais une personne qui meurt qu'elle quelle soit ça attire forcément la compassion. Bon la tienne est sélective mais alors le spéléologue qui se blesse sous terre?, le marin qui chavire en pleine mer? Vaut il mieux rester sur son canapé.