Afrique du Sud

03 décembre 2013 10:56; Act: 03.12.2013 11:43 Print

Le film sur Mandela est un gros succès

L'autobiographie de Mandela, adaptée au cinéma, a attiré les foules, en Afrique du Sud.

Voir le diaporama en grand »
Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918. Icône de la lutte antiapartheid, il a été le premier président noir de l'Afrique du Sud, de 1994 à 1999. Nelson Mandela est, aux côtés des Américains Martin Luther King et Malcolm X, l'un des défenseurs de la cause des Noirs les plus connus, se battant contre leur oppression. Ici une photo de Mandela qui commence l'activisme politique en 1961. Madiba a passé vingt-sept ans (entre 1962-1990) en prison à cause de son opposition à la politique d'apartheid en place dans le pays. Le 10 février 1994, il visite la cellule 5 de la prison de Robben Island dans laquelle il a passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention. Le 11 février 1990, Nelson Mandela sort de captivité. Sa statue trône devant l'établissement de Drakenstein, dans lequel il a passé ses trois dernières années de prison. Après sa libération, Nelson Mandela est accueilli avec bienveillance par tous les dirigeants du monde. En Juin 1990, il est ovationné par la foule avec sa deuxième épouse Winnie après son discours au Parlement européen à Strasbourg. Nelson Mandela le 9 Juin 1990 au Centre cuménique du Conseil cuménique des Eglises à Genève lors d'une réception du mouvement anti-apartheid AAB suisse. Fin juin 1990, Nelson Mandela fait un discours devant les deux chambres du Congrès des Etats-Unis. Il réitérera l'expérience en 1994. En février 1992 Mandela parle au forum économique mondial de Davos. En 1993 Mandela et le dernier président blanc de l'Afrique du Sud, F. W. de Klerk, obtiennent conjointement le Prix Nobel de la paix. 1994: le Congrès national africain (ANC) remporte les premières élections démocratiques en Afrique du Sud. Le 9 mai, Nelson Mandela est élu par le nouveau parlement comme premier président noir du pays. Il avait adhéré à l'ANC en 1942. Le 10 mai, Madiba prête serment comme président. C'est la fin officielle du régime de l'apartheid dans le pays. 1998: Avec Fidel Castro lors des discussions sur le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade), Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, à Genève Le 1er juin 2004, il annonce son retrait de la vie politique. 2003: Avec Sepp Blatter, patron de la Fifa à Zurich. Sa dernière apparition publique date de Juillet 2010. Avec sa troisième épouse, Graça Machel, il a assisté à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football. Mandela a joué un rôle majeur pour que le Mondial ait lieu en Afrique. Il avait renoncé à participer à la cérémonie d'ouverture après la mort de sa petite-fille Zenani, la nuit précédente, dans un accident de voiture au retour du concert d'ouverture du Mondial. Pourtant, il avait soutenu avec ferveur l'organisation de l'événement et tenait à être le plus présent possible. En 2003, il s'était rendu en Suisse. Il avait rencontré le président de la Fifa, Sepp Blatter, et Adolf Ogi, alors ambassadeur spécial à l'ONU pour le sport. Mandela lors de son 94e anniversaire en 2012. 27.06 Le quotidien sud-africain «Daily Sun» titrait sur la «lutte finale» de Mandela en référence à son combat contre l'apartheid. Le 9 mai 1990, le conseiller fédéral socialiste René Felber accueille Mandela à Berne. Deux ans plus tôt, le ministre socialiste avait donnée carte blanche au secrétaire d'Etat Edouard Brunner pour tenter une approche du Gouvernement d'Afrique du Sud afin de libérer le leader emprisonné. C'est l'«Opération Rosenthal».

Sur ce sujet
Une faute?

Le film tiré de l'autobiographie de Nelson Mandela a pris la tête du box-office en Afrique du Sud quelques jours après sa sortie, ont indiqué mardi le producteur et la Fondation nationale du cinéma. Avec 4,4 millions de rands (près de 400'000 francs), il a réalisé la plus grosse recette du week-end.

Produit et réalisé en Afrique du Sud avec des acteurs locaux et britanniques, le film a ainsi devancé le champion de la comédie grotesque afrikaner Leon Schuster et les gros blockbusters américains sortis cette année, selon un communiqué de la société de production Videovision.

«Je pense que c'est le plus élevé depuis toujours», a risqué Tsietsi Themane, chercheur à la fondation nationale sud-africaine du film et de la vidéo (NFVF).

Le film a bénéficié d'une sortie anticipée dans 98 salles jeudi, précédée d'une projection VIP ce mois-ci pour la famille de Nelson Mandela et d'autres personnalités.

Succès à New York

Agé de 95 ans, l'ancien président sud-africain est toujours hospitalisé à domicile à Johannesburg, dans un état critique. Une infection pulmonaire récidivante a failli lui être fatale en juin.

Nelson Madela a reçu le prix Nobel de la paix pour avoir négocié l'avènement d'une démocratie multiraciale après vingt-sept ans de prison sous l'apartheid.

Zindzi, sa plus jeune fille née en 1960, a confié au «New York Times» ce week-end, en marge de la sortie du film à New York et Los Angeles: «Intellectuellement, je sais qu'il est en train de mourir. Mais émotionnellement, je ne suis pas prête.»

Le film a remporté dans les deux métropoles américaines la recette moyenne par écran «la plus élevée du week-end», selon la maison de production.

(ats)