Pièces perdues par un Airbus

15 octobre 2019 17:52; Act: 15.10.2019 18:35 Print

Les enquêteurs demandent l'aide de volontaires

Le Bureau français d'enquêtes et d'analyses a demandé à des volontaires de ratisser un bois pour retrouver des pièces de moteur perdues par un Airbus A220 de Swiss fin juillet.

storybild

Le Bureau français d'enquêtes et d'analyses (BEA) veut retrouver une «demi-couronne de 70 cm de diamètre en titane» qui «a pu se briser en plusieurs morceaux plus petits». (Photo: Screenshot Youtube)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bureau français d'enquêtes et d'analyses (BEA) a lancé un appel à volontaires pour participer au ratissage d'une zone boisée et tenter d'y retrouver des pièces de moteur perdues en juillet par un Airbus A220 de Swiss. L'avion survolait l'Yonne lors d'un vol Genève-Londres.

«Le 25 juillet lors d'un vol Genève-Londres en phase de croisière, le moteur gauche de l'avion a subi une défaillance mécanique et des pièces seraient tombées dans une zone boisée non habitée proche des communes de Perigny-sur-Armançon et de Cry», a indiqué le BEA dans un communiqué. «Le moteur a été éteint et le vol a été dérouté sur Paris», a-t-il précisé.

«Le 16 septembre, un événement identique s'est produit sur un avion du même type, où le vol a été dérouté sur Genève», selon la même source. Dans ce cas «une partie des pièces endommagées est restée coincée dans le moteur et sont en cours d'analyse».

Demande américaine

Le BEA a lancé des recherches à la demande du NTSB, son homologue américain chargé des deux enquêtes parce que le moteur Pratt & Whitney en cause est de conception américaine. Il souhaite réunir environ 150 personnes pour participer à des battues les 6 et 8 novembre pour retrouver une «demi-couronne de 70 cm de diamètre en titane» qui «a pu se briser en plusieurs morceaux plus petits».

Un dispositif est en train de se mettre en place, réunissant des agents de l'aviation civile (BEA, Direction générale de l'aviation civile et leurs homologues étrangers), des gendarmes et des agents de l'Institut géographique national (IGN), selon le BEA.

Il est «très rare» qu'un appareil perde des pièces de moteur en vol, selon le BEA. Le 30 septembre 2017, une partie d'un des réacteurs de l'A380-800 assurant une liaison entre Paris et Los Angeles s'était décrochée en plein vol, au-dessus du Groenland. Une pièce d'environ 150 kg provenant de ce moteur a été retrouvée le 1er juillet sous 4 mètres de neige et de glace, au milieu d'une crevasse.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jicé Hel le 15.10.2019 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Bombardier

    Ah ah ah... Airbus 220... en fait des Bombardier C-series... s'ils sont construits comme les trains Dosto que les CFF essaient de faire rouler, ça craint !

  • Bill le 15.10.2019 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va venir...

    Pas de soucis, la famille du gars qui a pris une pièce sur la tête, vous le fera savoir...via leur avocat...

  • Ange 0 et Démon 1 le 15.10.2019 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    100 ans de connerie

    Mais comment on a fait pour en arriver là !!!

Les derniers commentaires

  • Super le 17.10.2019 15:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne affaire

    ils seront payés à la pièce

  • Dan le 16.10.2019 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les autorités

    françaises prennent bien plus au serieux que les nôtres. Toujours aucun communique des autorités aeronautiques Suisse e

  • Chris le 16.10.2019 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez dit Swiss?

    Et si le problème venait tout simplement d'un entretien fantaisiste par notre magnifique compagnie nationale?

  • Info le 16.10.2019 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    les rivets ne tiennent pas

    Bon je vois que airbus n'est pas mieux que l'avion Us, on veut sortir le plus d'avion que son voisin et voila le résultat.

    • Pierre Gaspard le 16.10.2019 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      cet "Airbus" est américain

      Vérifiez vos informations, l'avion est canadien (Bombardier) et les moteurs américains (Pratt & Withney).

  • Un passionné d'aviation le 16.10.2019 06:58 Report dénoncer ce commentaire

    La fable du petit Poucet

    Je ne savais pas qu'une célèbre enseigne de meubles avait des actions dans le monde aéronautique ? Bon il a manqué une page dans le manuel de montage pour ceux qui étaient chargés "d'assembler" le moteur. Exploités de manière excessives, les appareils qui desservent l'Europe subissent des contraintes mécaniques certainement plus élevées que les longs courriers. Alors il y a pas que l'électronique qui doit l'emporter, la fiabilité humaine doit revenir à sa juste valeur pour le contrôle des avions. Mais au vu des millions de km parcourus sur l'année, le technologie est presque sûre à 99%.

    • Jean Raoul le 16.10.2019 07:28 Report dénoncer ce commentaire

      arrêtez le délire

      Ces avions on moins de 1 an !! Faut juste arrêter de parler de mauvais entretient ou d'usure