16 février 2008 13:09; Act: 16.02.2008 13:11 Print

Le Canada extradite vers l'Italie un criminel de guerre nazi

Un criminel de guerre nazi d'origine ukrainienne, condamné à la réclusion à perpétuité en Italie, a été incarcéré près de Naples samedi, quelques heures après avoir été extradé par le Canada.

Une faute?

Michael Seifert, âgé de 83 ans, ancien officier SS, est arrivé peu avant l'aube près de Rome à bord d'un appareil militaire en provenance de Toronto. Il a été transféré vers une prison proche de Naples et a subi des examens médicaux, a précisé Bartolomeo Costantini, le procureur militaire qui suit l'affaire. D'après lui, l'octogénaire, qui porte un pacemaker, semble en bonne santé.

Surnommé la «Bête de Bolzano», Seifert a été reconnu coupable par contumace en 2000 par un tribunal militaire de Vérone de neuf chefs d'accusation de meurtre commis dans un camp de transit dirigé par les SS à Bolzano, dans le nord de l'Italie. L'homme, qui s'est établi au Canada en 1951, a reconnu qu'il avait occupé un poste de gardien dans le camp, mais a démenti toute implication dans des atrocités.

Cette affaire est «un exemple pour les autres criminels de guerre, pas seulement pour les criminels de guerre nazis, mais pour les criminels de guerre au Rwanda, en Bosnie, au Darfour» et pour «tout autre génocide», a estimé Avi Benlolo, président des Amis du Centre du Canada pour l'étude de l'Holocauste au Canada. Elle montre qu'»il n'y a pas de limite de temps à la justice».

(ap)