Etats-Unis

20 novembre 2018 01:40; Act: 20.11.2018 07:09 Print

Le Congrès va autoriser le voile dans l'hémicycle

Le Congrès américain va changer son règlement intérieur afin que les élus puissent porter certains signes religieux dans l'hémicycle.

Voir le diaporama en grand »
La républicaine soutenue par Trump Cindy Hyde-Smith a été réélue mardi soir dans le Mississippi. (27 novembre 2018) Le Congrès américain devrait changer son règlement intérieur à l'initiative d'une parlementaire musulmane et autoriser le port du voile dans l'hémicycle. (Lundi 19 novembre 2018) Rick Scott a emporté 50,05% des suffrages floridiens, soit un avantage d'un peu plus de 10'000 votes face au sénateur sortant. (Photo d'archives) Andrew Gillum a reconnu la victoire de son rival républicain, Ron DeSantis, dans la course au poste de gouverneur de Floride. (Dimanche 18 novembre 2018) Plus d'une semaine après les élections de mi-mandat, la confusion persiste en Floride où le dépouillement devra se faire à la main. (Jeudi 15 novembre 2018) Nancy Pelosi compte bien devenir présidente de la Chambre des représentants, malgré une fronde de son camp qui se dessine. (Jeudi 15 novembre 2018) Les élus de la nouvelle Chambre des représentants se sont retrouvés pour une photo de famille mercredi à Washington. (14 novembre 2018) Sherrod Brown, un démocrate réélu dans l'Ohio, Etat pro-Trump, «envisage» la présidentielle américaine. (Mardi 13 novembre 2018) La candidate démocrate Kyrsten Sinema a remporté l'élection de mi-mandat au Sénat américain face à sa rivale républicaine Martha McSally dans l'Arizona, ont rapporté lundi soir plusieurs médias américains. Elle s'est imposée d'une courte marge, selon l'agence AP. (12 novembre 2018) La Floride va recompter ses voix, rappelant les élections présidentielles de 2000. (Samedi 10 novembre 2018) Les résultats sont si serrés dans certains Etats qu'il va falloir recompter les bulletins. C'est le cas en Floride et en Géorgie. (Jeudi 8 novembre 2018) Le président américain, qui s'exprimait pour la première fois depuis les élections mi-mandat, a dit espérer pouvoir travailler avec les démocrates, citant notamment la santé et les infrastructures, où des compromis seraient possibles. (7 novembre 2018) Alexandria Ocasio-Cortez, une Hispanique de 29 ans, a été élue à la Chambre des représentants, devenant ainsi la plus jeune membre du Congrès. (Mercredi 7 novembre 2018) L'ex-candidat conservateur à la présidentielle américaine, Mitt Romney, a été élu au Sénat mardi. Il signe un retour en politique qui lui offre une place de choix à Washington pour critiquer le président Donald Trump, avec qui il a déjà croisé le fer. (Mercredi 7 novembre 2018) Ilhan Omar (photo) et Rashida Tlaib sont devenues les deux premières femmes de confession musulmane à être élues au Congrès américain. (Mercredi 7 novembre 2018) Le frère aîné du vice-président Mike Pence a remporté un siège à la Chambre des représentants dans la circonscription jadis détenue par ce dernier dans l'Indiana, un bastion républicain. (Mercredi 7 novembre 2018) Deb Haaland (photo) et Sharice Davids sont devenues les premières femmes amérindiennes à siéger au Congrès. (Mercredi 7 novembre 2018) Le sénateur du Texas Ted Cruz a été réélu à l'issue d'une inattendue course serrée face au jeune espoir démocrate Beto O'Rourke. (Mercredi 7 novembre 2018) Les démocrates ont pris le contrôle de la Chambre des représentants mardi tandis que les républicains maintenaient leur contrôle du Sénat au terme d'élections législatives américaines perçues comme un référendum sur la présidence de Donald Trump, selon les chaînes Fox, CNN et NBC. (Mercredi 7 novembre 2018) Selon les premiers résultats, le Sénat devrait rester républicain après cette nuit électorale. (Mercredi 7 novembre 2018) Les partisans des deux camps se mobilisent, comme ici dans le Kentucky, dans tout le pays lors des soirées électorales. (Mercredi 7 novembre 2018) A Tallahassee, en Floride, les intempéries perturbent légèrement l'élection, comme ici sous la tente réservée à la presse. (Mercredi 7 novembre 2018) Des autocollants «J'ai voté», dans la ville de Modesto, en Californie. (Mardi 6 novembre 2018) Une femme avec un autocollant, «J'ai voté». (Houston, 6 novembre 2018) Plusieurs femmes en train de voter à Houston, au Texas. (6 novembre 2018) Houston, 6 novembre 2018. A Franklin, dans le Tennessee. (6 novembre 2018) A Houston, dans le Texas. (6 novembre 2018) A Houston, dans le Texas. (6 novembre 2018) Une vue du Capitole, à Washington. (6 novembre 2018) Dans l'Illinois, à Arlington Heights. (6 novembre 2018) Dans l'Illinois, à Arlington Heights. (6 novembre 2018) Columbia Heights, près de Washington. (6 novembre 2018) En Virginie. (6 novembre 2018) A Glen Allen, en Virginie. (6 novembre 2018) A Columbus, dans l'Ohio. (6 novembre 2018) Dans l'Illinois, à Arlington Heights. (6 novembre 2018) Dans l'Ohio. (6 novembre 2018)

Une faute?

Le Congrès américain devrait changer son règlement intérieur à l'initiative d'une parlementaire musulmane et autoriser le port du voile dans l'hémicycle, une modification soutenue lundi par le principal groupe de défense des droits des musulmans.

Ilhan Omar, une réfugiée somalienne élue sous l'étiquette démocrate au début du mois, a participé à la réécriture du réglement intérieur qui interdit depuis 181 ans d'avoir la tête couverte. La nouvelle version autorisera des exceptions pour raisons religieuses: celles-ci s'appliqueraient au foulard islamique, à la kippa juive ou au turban sikh. Ce changement devrait être approuvé en janvier par la Chambre des représentants, désormais à majorité démocrate.

«Personne d'autre que moi ne me met un foulard sur la tête. C'est mon choix, protégé par le premier amendement» de la Constitution, a expliqué samedi Ilhan Omar sur Twitter. «Et ce n'est pas la seule interdiction que je veux supprimer», a ajouté l'élue du Minnesota, l'une des deux parlementaires musulmanes du Congrès.

«Protection de la liberté religieuse»

Le Conseil des relations américano-islamique a dit lundi soutenir la proposition qui «met à jour une politique anachronique et met la Chambre des représentants en conformité avec la Constitution et la protection de la liberté religieuse».

Un nombre record de femmes et d'élus issus des minorités - hispanique, afro-américaine, amérindienne et LGBTQ - se retrouveront début janvier pour la nouvelle session parlementaire.

Le démocrate Jim McGovern, qui devrait présider la commission chargée de voter le nouveau règlement intérieur, a affirmé que ce changement reflétait la diversité du Congrès. «Il va stipuler qu'aucune restriction ne doit empêcher un membre de faire le travail pour lequel il a été élu à cause de sa religion», a-t-il dit.

L'interdiction était dénoncée par plusieurs parlementaires, notamment la démocrate Frederica Wilson, connue pour porter des chapeaux aux couleurs tapageuses. Elle ne sera toutefois pas concernée par le changement, les couvre-chefs restant interdits.

(nxp/afp)