Attaques de Bombay

02 décembre 2008 09:57; Act: 02.12.2008 10:03 Print

Le Pakistan propose une enquête conjointe

Le Pakistan a proposé à l'Inde de créer une équipe conjointe pour enquêter sur les attaques de Bombay, après que New Delhi eut accusé des groupes terroristes pakistanais de les avoir perpétrées.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Inde a par ailleurs exclu l'option militaire en réponse à ces attaques.

«Le gouvernement du Pakistan a proposé un mécanisme d'enquête conjointe, nous sommes prêts à composer une équipe dans ce sens, pour aider à l'enquête», a déclaré mardi le chef de la diplomatie pakistanaise, Shah Mehmood Qureshi.

Quelques minutes auparavant, son homologue indien avait annoncé que son pays n'envisageait pas d'action militaire contre son voisin pakistanais, en réponse aux attaques islamistes qui ont fait 183 morts et près de 300 blessés la semaine dernière à Bombay.

«Personne ne parle d'une action militaire», a dit le ministre indien des Affaires étrangères, Pranab Mukherjee. Il s'exprimait à la sortie d'une réunion du Conseil de sécurité indien, l'organe suprême en matière d'affaires militaires et diplomatiques.

Selon les enquêteurs indiens, les activistes qui ont mené les attaques appartenaient au groupe islamiste Lashkar-e-Taiba, basé au Pakistan. New Delhi a demandé à Islamabad de lui livrer un certain nombre de personnes présumées terroristes dont elle lui a fourni la liste.

Les suspects réclamés par New Delhi comprennent notamment Hafeez Sayeed, le chef du groupe Lashkar-e-Taiba, basé au Pakistan et actif au Cachemire.

(ats)