Union européenne

29 janvier 2020 18:53; Act: 29.01.2020 19:58 Print

Le Parlement européen ratifie l'accord sur le Brexit

Le traité de Brexit a été ratifié mercredi à une très large majorité par le Parlement européen. Les députés ont accepté l'accord de retrait par 621 voix pour et 49 voix contre.

storybild

Le président du Parti du Brexit Nigel Farage (à droite) réagit au vote sur le Brexit. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parlement européen a fait des adieux émus mercredi aux députés britanniques deux jours avant le Brexit. Les eurodéputés ont ratifié à une forte majorité le traité de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le parlement a donné son accord par 621 voix. Quarante-neuf députés ont voté contre, et 13 se sont abstenus. Il s'agissait de la dernière étape majeure dans la ratification de l'accord, trois ans et demi après le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.

«Nous vous aimerons toujours et nous ne serons jamais loin», a promis la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen aux eurodéputés britanniques, lors d'un débat avant le scrutin. «Vous allez nous manquer», a-t-elle assuré. Et de citer la romancière George Eliot: «C'est seulement dans l'agonie de la séparation que nous regardons dans les profondeurs de l'amour».

Le vote, prévu vers 18h15 devait sans surprise se conclure par l'approbation du Parlement européen au traité négocié de longue haleine entre Londres et Bruxelles, trois ans et demi après le référendum de 2016.

Echec de l'Union

«Pour être clair, le vote d'aujourd'hui n'est pas en faveur ou contre le Brexit, c'est un vote pour un Brexit ordonné, contre un Brexit sauvage», a souligné le Belge Guy Verhofstadt, rapporteur du dossier. Le Brexit est «aussi un échec de l'Union», a-t-il concédé. Et d'appeler de ses voeux une Europe réformée, plus efficace, débarrassée des règles d'unanimité et des régimes d'exception.

«Si les gens se détournent du projet européen, c'est qu'ils ont le sentiment que les politiques de l'UE servent, avant tout, les intérêts d'une minorité au détriment de la majorité. Le Brexit est une leçon pour nous tous», a aussi mis en garde le député belge des Verts Philippe Lamberts.

Affluence des grands jours

Le débat a été l'occasion d'un dernier coup d'éclat pour le chef de file du Brexit Party Nigel Farage: une prise de parole virulente, qui s'est terminée par l'ensemble des membres du parti brandissant, debout, un petit Union Jack. Ce qui leur a valu un rappel à l'ordre de la vice-présidente du Parlement. Plus tôt, Nigel Farage avait donné une conférence de presse aux accents triomphants où il avait comparé le Brexit à la rupture d'Henri VIII avec le pape de Rome en 1534.

La cheffe de file des sociaux-démocrates (S&D) dans l'hémicycle, l'Espagnole Iratxe Garcia, qui n'avait pu retenir ses larmes lors d'une cérémonie de départ pour les élus travaillistes, s'est dite «dévastée» par ce départ.

Vendredi à minuit

Le Parlement a bruissé toute la journée de l'affluence des grands jours. De nombreux médias se sont installés pour raconter l'événement en direct tout au long de la journée. Le représentant du Royaume-Uni auprès de l'UE, Tim Barrow, a déposé mercredi matin au Conseil européen le document officiel montrant que Londres a rempli toutes ses obligations légales pour sortir de l'UE.

La toute dernière étape sera l'adoption par procédure écrite jeudi du traité par le Conseil (les Etats membres). Après 47 ans d'une relation commune souvent difficile, le Brexit sera effectif vendredi à minuit.

Comment se dire adieu

Le vote de mercredi scelle le départ des députés britanniques, sans que l'UE ne sache vraiment comment leur dire au revoir après presqu'un demi-siècle. Les pro-Brexit ont prévu la plupart de leurs célébrations chez eux.

Le moment est peu glorieux pour le bloc européen: après des années d'élargissement, c'est la première fois qu'un membre s'en va.

Le traité de retrait a été signé au milieu de la nuit de jeudi à vendredi la semaine passée par les présidents des institutions Ursula von der Leyen et Charles Michel, sans présence des médias. Pas de cérémonie protocolaire non plus pour le retrait des drapeaux britanniques. Une courte cérémonie est prévue à l'issue du vote.

Accord commercial

Un chapitre se ferme, mais une nouvelle période de négociations tout aussi difficile s'ouvre: pendant la période de transition jusqu'à fin décembre, au cours de laquelle le Royaume-Uni continuera d'appliquer les règles communautaires, l'UE et Londres vont devoir s'entendre sur leur future relation, en particulier un accord commercial.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Un observateur le 29.01.2020 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la Grande Bretagne Libre

    Voilà c'est fait. La Grande Bretagne a fait pruve de pragmatisme. Ils sont libres et auront du succès.

  • Alan le 29.01.2020 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aleluia

    d'autres pays vont suivre

  • Baladin09 le 29.01.2020 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi jvoulais qu'ils restent

    on peut être déçu, mais à ce stade je comprends pas les 42 andouilles qui ont voté contre ?

Les derniers commentaires

  • kiwi le 31.01.2020 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    degressez la UE

    l'Europe UE devrait exister sans les deux emmerdeurs France et Allemagne qui continueront a oeuvrer por dominer les autres

  • Kiwi le 30.01.2020 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    By Britannia so long !

    le Britannia lève les ancres coupe les amarres. Pour d'autres cieux radieux

  • Kiwi le 30.01.2020 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brexit trou budget auE

    Et je l'avais dit hier soir 23 h. , et20 mt confirme ce matin  » Brexit= gros trou dans budget uE Voila pourquoi voulaient le retenir de force et menaces .. 50 ans de cette farce ça suffit car chaque année qui passe plus devient dictature

    • pensif12 le 31.01.2020 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kiwi

      En attendant la bourse de Londres a progressé de 1.5% en 3 ans et la livres perdus 10%. Bourse de Frankfurt Dax + 14% Bourse de Paris Cac + 23% Bourse d'Amsterdam + 25% Bourse de Milan + 27% Bourse de Dublin + 4.5 %

    • kiwi le 31.01.2020 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pensif12

      hahahahah tu les a rêvé ces chiffres

  • giof le 30.01.2020 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils découvrent l'eau chaude

    Brexit, Trump et les "populistes". L'UE devrait se poser la question du pourquoi. La libre circulation des personnes en est la cause, mais ils ne faut surtout pas l'avouer. Ça pourrait nuire aux bonnes affaires de la grande finance et des entreprises qui en profitent. Dans ce même canard on nous dit que le Brexit génère un trou dsns les finances de l'UE. On le découvre seulement maintenant. Et quand le Royaume-Uni montrera qu'il ne va pas si mal même en dehors de l'UE ça donnera des envies à quelqu'un d'autre.

    • Kiwi le 30.01.2020 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @giof

      Vous ne l'aviez pas compris tout deul comme a un enfant il faut tout vous expliquer ? Je l'ai écrit ici hier soir 23 h

    • Jean-Kevin le 30.01.2020 14:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Giof

      Oui mais non. La GB se fait maintenant pas mal de souci parce que des pans entiers de son économie dépendent de la main d'oeuvre européenne. Un peu comme chez nous: tourisme, hôtellerie, restauration, santé, EMS, ... La libre circulation ne profite pas qu'aux grandes entreprises. Mais on verra bien si elle s'en sort mieux que l'UE, effectivement...

    • kiwi le 31.01.2020 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Kevin

      l y a les français italiens polonais qui fuient leurs pays mais le Commonwealth est grand assez de canadien américains pakistanais indiens pour tout genre de main d'oeuvre entre les bras et les cerveaux ..

  • Expension le 30.01.2020 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop rapide

    Dommage que la situation de l'UE en soit ainsi. C'était pourtant un beau projet après la seconde guerre mondiale pour promouvoir la paix après les 2 guerres mondiales et encore celles d'avant entre des ennemis de longue date. Ce côté là a fonctionné mais un des autres buts qu'était le développement économique pour faire face aux autres grandes puissances montantes n'a pas aussi bien fonctionné. A mon avis ils ont élargi beaucoup trop vite l'UE aux pays de l'Est et aurait dû resté à une puissante Europe des 15 qui comprenait également moins de disparités

    • Jojo Lapin le 30.01.2020 10:35 Report dénoncer ce commentaire

      Un peu d'histoire :)

      Vous oubliez que ce projet est celui d'Hitler. Fin des années 30, il avait demandé à M. Hallstein, un fidèle du parti, de lui faire un plan pour Das Neues Europa... Plan qui sera repris par les américains en mettant en place... La Commission européenne dont le premier président était... M. Hallstein. C'est quand même fou de condamner Hitler, mais de vouloir adopter SA nouvelle Europe... Alors, beau projet, non... On voit surtout que la démocratie et l état souverain sont morts en Europe!

    • Histoire Oui le 30.01.2020 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jojo Lapin

      A la grande différence que Hitler ne voulait pas garder les langues et cultures de tous les pays de son union mais imposer sa langue et sa culture. Le projet européen ressemble un peu plus à celui des romains qui eux gardait langue et culture des pays qui ne se soulevaient pas contre lui mais au contraire de l'UE les pays qui ne souhaitent pas la rejoindre ne sont pas détruits

    • aveugle le 30.01.2020 12:39 Report dénoncer ce commentaire

      ben voyons

      Ce n'est pas ce que pensait De Gaule... et il avait raison. UE = Naissance d'une dictature.

    • Kiwi le 30.01.2020 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Expension

      Faux projet. Avec l'excuse de la peur du fascisme et nazisme les socialistes ont fait gambit de lleurope

    • Kiwi le 30.01.2020 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jojo Lapin

      Et les allemands l'ont poursuivi le projet hitlerien sous l'excuse de se protéger du nazisme et sont les seules en s'être remplis les poches

    • La Vraie le 30.01.2020 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Histoire Oui

      Le seul projet valable était celui de charlemagne du sacre romain empire ou le Latin était la langue des érudits et tout le monde pouvait se rendre dans des universités Uppsala ratisbonne paris florence car partout le latin était la langue comme l'anglais de nos jours