Justice

19 septembre 2019 19:14; Act: 19.09.2019 19:51 Print

Le Parquet russe demande la libération d'un acteur

Pavel Oustinov avait été interpellé lors d'une manifestation à Moscou et condamné à la prison. Suite à une compagne de mobilisation, le Parquet veut alléger sa peine.

storybild

Une jeune femme manifeste contre l'emprisonnement de Pavel Oustinov. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parquet russe a demandé jeudi la libération d'un jeune acteur condamné à trois ans et demi de prison pour «violences» contre la police. Cette annonce fait suite à une campagne de mobilisation en sa faveur ayant réuni personnalités culturelles et dignitaires religieux.

«Le Parquet ne conteste pas les preuves de la culpabilité de Pavel Oustinov et la justesse de la qualification de ses actes, mais estime que le jugement doit être modifié en raison de l'injustice de la peine qui a lui a été infligée», a indiqué l'instance dans un communiqué, évoquant une «sévérité excessive».

Dans une demande extrêmement rare en Russie où le Parquet est réputé intransigeant, l'instance a dit demander «que lui soit imposée une pénalité qui exclut un emprisonnement réel». Le tribunal municipal de Moscou doit examiner la demande du Parquet sur sa libération vendredi à midi, selon l'avocat du jeune homme. Cette audience du tribunal interviendra ainsi avant l'examen de l'appel de la condamnation, qui est prévu lundi prochain.

Vidéo-clé pas examinée

Pavel Oustinov, 23 ans, clame son innocence et assure qu'il ne participait même pas à la manifestation non autorisée au cours de laquelle il a été arrêté cet été, mais qu'il attendait simplement un ami devant une station de métro. Sa condamnation a provoqué une campagne de soutien d'ampleur en sa faveur, en réunissant des dizaines de vedettes de télévision, des artistes, des cinéastes, des professeurs et même des prêtres.

Mercredi, plus d'un millier de personnes dont plusieurs acteurs célèbres se sont succédé lors d'un piquet de manifestation - la seule forme de protestation en Russie qui ne nécessite pas d'autorisation préalable - pour exprimer leur solidarité avec M. Oustinov.

Ses soutiens s'insurgent notamment contre le fait que la justice ait refusé d'examiner une vidéo prouvant selon eux l'innocence du jeune acteur. Ces images, diffusées sur les réseaux sociaux et dans les médias, montrent des membres de la police anti-émeute, casqués, se jetant sur Pavel Oustinov alors qu'il se tient debout, un téléphone à la main, parmi d'autres passants. Le jeune homme a un geste de recul avant de tomber et d'être frappé à coups de matraque par les policiers.

(nxp/ats)