Royaume-Uni

27 janvier 2019 08:36; Act: 27.01.2019 08:56 Print

Le Prince Philip «désolé» d'avoir blessé une femme

L'époux de la reine Elizabeth II a présenté ses excuses à une femme fracturée au bras, après l'accident de voiture qu'il a causé.

storybild

«Je n'ai pas vu la voiture arriver, et je suis fort contrit des conséquences», a dit le Prince Philip à la femme victime de l'accident qui a un bras cassé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, s'est dit «profondément désolé» d'avoir blessé une femme lors d'un accident de la route il y a dix jours, selon le tabloïd Sunday Mirror.

Le journal a publié une copie de la lettre écrite par Philip et adressée à Emma Fairweather, passagère de la Kia avec laquelle le prince est entré en collision alors qu'il conduisait sa Land Rover.

«J'aimerais que vous sachiez combien je suis désolé de mon rôle dans l'accident... Je ne peux qu'imaginer que je n'ai pas vu la voiture arriver, et je suis fort contrit des conséquences», dit la lettre signée par le prince avec un stylo à l'encre bleue.

L'accident s'est produit le 17 janvier près du domaine royal de Sandringham, où Elizabeth et Philip passent une grande partie de l'hiver.

«Je suis fort contrit»

La puissante Land Rover Freelander que conduisait le prince est sortie d'une allée du domaine pour s'engager sur une route, est entrée en collision avec une Kia et s'est renversée.

Le prince est sorti indemne de l'accident. La conductrice de la Kia a eu des coupures au genou, la passagère, Emma Fairweather, a eu un poignet cassé, et le bébé qui se trouvait à l'arrière n'a pas été blessé.

Mme Fairweather s'était plainte la semaine dernière dans le Sunday Mirror de n'avoir pas reçu d'excuses de la part du prince.

«J'étais quelque peu secoué après l'accident, mais j'ai été très soulagé qu'aucun de vous n'ait été grièvement blessé», a déclaré Philip dans sa missive, selon le tabloïd. «J'ai appris depuis que vous aviez un bras cassé. Je suis profondément désolé pour cette blessure», a assuré Philip.

Le prince, 97 ans, connu pour son tempérament fougueux et son humour corrosif, a pris sa retraite de ses fonctions publiques en août 2017.

(nxp/afp)