Tensions entre Corées

08 février 2011 06:44; Act: 08.02.2011 06:54 Print

Le Sud et le Nord renouent le dialogue

Les Corées du Nord et du Sud ont entamé mardi leurs premiers pourparlers depuis le bombardement meurtrier en novembre d'une île à la frontière entre les deux pays.

storybild

Les deux Corées renouent le dialogue. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les discussions entre les deux Corées qui se tiennent dans le village de Panmunjon, au centre de la Zone démilitarisée (DMZ), ont débuté à 10h locales (2h suisses), selon un porte-parole du ministère. Ces discussions ont pour objectif officiel de préparer une rencontre de haut niveau, vraisemblablement entre les deux ministres de la Défense, à une date qui reste encore à fixer.

Cette première prise de contacts après des mois de vives tensions devrait permettre à Séoul de tester les intentions de Pyongyang qui s'était lancé fin 2010 dans une offensive de charme et avait répété vouloir renouer le dialogue.

L'année 2010 a été marquée par deux incidents graves, le torpillage en mars d'un corvette sud-coréenne dans lequel 46 marins ont péri et le bombardement en novembre d'une île sud-coréenne qui a tué deux militaires et deux civils. En préalable à tout dialogue de fond, Séoul demande à Pyongyang de prendre des «mesures» après les récentes attaques et de s'abstenir de mener de nouvelles hostilités.

Gel des positions?

Le Nord de son côté rejette toute responsabilité dans le torpillage de la corvette malgré les conclusions d'une enquête internationale qui le mettent en cause. Le régime communiste affirme par ailleurs que le bombardement de novembre intervenait en réplique à des manoeuvres sud-coréennes dans la région.

«Il est possible que ces discussions se soldent par un gel des positions de chacun», a déclaré un responsable militaire, cité par l'agence sud-coréenne Yonhap, avant l'ouverture des pourparlers. «Les deux parties pourraient tenir toute une série de discussions préliminaires», a-t-il ajouté.

La Chine, seul allié de Pyongyang, et les Etats-Unis, allié de Séoul, ont pressé les deux frères ennemis de reprendre la discussion. Pékin pousse pour une reprise des pourparlers à Six sur le désarmement nucléaire du Nord, mais Washington insiste pour que le Nord discute d'abord avec le Sud.

(ats)