Fuites d'informations

13 octobre 2015 15:02; Act: 14.10.2015 09:32 Print

Le Vatican craint un nouveau «Vatileaks»

Une lettre adressée au pape a été divulguée, alors qu'une assemblée est réunie pour discuter de la place de la famille dans l'Eglise catholique. Le Vatican ne compte pas se laisser abattre.

storybild

Le pape François mène le synode sur la famille. (Photo: Reuters/Max Rossi)

Sur ce sujet
Une faute?

Le synode «ne se laissera pas conditionner» par la divulgation d'une lettre privée adressée au pape par treize cardinaux conservateurs dénonçant son fonctionnement, a assuré mardi le Vatican. L'un des signataires a évoqué le spectre d'un nouveau «Vatileaks».

Dans cette lettre confidentielle datant du 5 octobre, ces treize cardinaux, des figures connues et de divers continents, entrent en rébellion contre l'organisation du synode sur la famille, décidée par le pape François, expliquant redouter que les jeux soient faits au profit des plus progressistes.

«Un acte perturbateur»

Cette lettre a été divulguée lundi par le vaticaniste Sandro Magister, une des voix critiques du pontificat de François, exclu de la salle de presse pour avoir diffusé le texte de l'encyclique «Laudato si'» avant sa publication. «Qui a publié la lettre a accompli un acte perturbateur qui n'était pas voulu par les signataires», a réagi le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi.

«Il ne faut pas se laisser conditionner. Il est possible de faire des observations sur la méthodologie du synode, qui est nouvelle. Et cela n'est pas surprenant. Mais une fois arrêtée cette méthodologie, il faut l'engagement de tous de l'appliquer de la meilleure façon possible», a-t-il ajouté.

«Nouveau Vatileaks»

L'un des signataires, le cardinal allemand Gerhard Ludwig Müller, gardien de la doctrine, a de son côté réclamé que les responsabilités de la fuite soient établies. «Ceci est un nouveau Vatileaks. Une lettre privée appartient au pape. Comment est-ce possible qu'elle soit publiée?», s'est-il indigné.

En 2012, le scandale «Vatileaks» avait vu la fuite organisée dans la presse italienne de documents confidentiels adressés au pape Benoît XVI. Son majordome, Paolo Gabriele, a été condamné puis gracié pour avoir transmis des documents.

Inexactitudes

Un autre signataire, le cardinal australien George Pell, «ministre» de l'Economie du Vatican, a pour sa part précisé que le texte publié contenait des inexactitudes et que la liste des signataires n'était pas exacte.

Quatre cardinaux cités à tort ont en effet démenti avoir signé le texte, dont le cardinal de Paris, André Vingt-Trois, un des vice-présidents du synode, et le cardinal de Budapest, Peter Erdö, son rapporteur général.

La question du divorce

La lettre porte principalement sur l'interdiction de la communion aux divorcés remariés, qu'ils considèrent comme non négociable. Elle vise aussi indirectement le pape en mettant en doute la neutralité de la commission qu'il a chargée de rédiger le document final du synode.

Le cardinal-archevêque de Washington, Donald Wuerl, membre de cette commission, a assuré au quotidien britannique The Tablet: «Je n'ai pas observé la manipulation dont ils parlent. J'ai participé à des synodes depuis 1990 et celui-ci-là est le plus ouvert».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean ri le 13.10.2015 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s'en tape !

    Si l'Homme n'avait pas inventé les religions, nous n'aurions pas grand chose à nous mettre sous la dent en lisant les infos...

  • un croyant le 13.10.2015 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    triste...

    depuis Vatican II où la papauté a reconnu le christianisme comme étant le "petit-frère" du judaïsme, l'église est en train de "crever"...

  • un catholique sur le papier le 13.10.2015 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Question?

    je ne suis pas spécialement croyant,je constate juste que les problèmes de pédophilie,de prêtres homos,de prêtres avec des enfants... ne concernent pas que la chrétienté... Toutes les religions sont concernées! dans le bouddhisme, l'islam,le judaïsme,l'hindouisme... il y'a aussi des imams,des moines,des rabbins... qui sont homos, pédophiles ou ne respectant pas leurs voeux sacrés... pourquoi cet acharnement des médias contre la chrétienté et jamais contre les autres religions?

Les derniers commentaires

  • moille janine le 14.10.2015 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Religion=,réactions !

    C'est cela la religion aujourd'hui! Quoique,les autres époques c'étaient loin d'être mieux.

  • angelismarto le 14.10.2015 01:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Clarté purifiante

    Le dit représentant de Dieu à mal à son église. Lorsque l'on prône la Lumière, c'est qu'il n'y a rien à cacher, que tout est dans la vérité. Cette église catholique n'est une fois de plus pas prête à ouvrir les portes de sa confession. Les fidèles ont une foi qui parfois est bien plus grande et respectable que ces bonhommes à robes et chapeaux aux étranges couleurs.

  • alain le 13.10.2015 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    marre des secrets et des gardiens d'une doctrine

    il serait temps que le Vatican et les autres ouvrent leurs secrets..... si la religion à bien un devoir envers ses fidèles c' est bien la vérité et la transparence.

  • Jean Sérien le 13.10.2015 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une tempête dans un ciboire

    Une petite citation des Corinthiens pour ceux qui pensent que progressisme et religion sont compatibles: "L'homme ne doit pas se couvrir la tête, parce qu'il est l'image de la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme. En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme de l'homme; et l'homme n'a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l'homme. C'est pourquoi la femme doit, à cause des anges, avoir sur la tête un signe de sujétion. " Ce sont les musulmans qui ont raison: toutes en burqa!

  • yes dear le 13.10.2015 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Go Catholic

    courage et honneur à nos chers évêques et au Saint-Père !