Bactérie mortelle

28 juin 2011 18:05; Act: 28.06.2011 18:11 Print

Le bilan monte à au moins 48 morts en Europe

La bactérie Eceh a fait une nouvelle victime en Allemagne, portant le bilan à au moins 48 morts en Europe. Seul l'un des décès a eu lieu hors d'Allemagne, celui d'une femme en Suède.

Sur ce sujet
Une faute?

En Allemagne, au total, 3901 personnes ont été infectées par la souche très virulente d'Eceh, dont 838 qui ont développé les complications graves entraînant des défaillances des reins et neurologiques appelées SHU, a précisé l'Institut fédéral dans un communiqué.

Le nombre de nouveaux cas recensés baisse régulièrement depuis le pic de l'épidémie le 30 mai, ajoute encore le RKI.

Ecole fermée

Les autorités allemandes ont fermé mardi une école primaire de l'ouest du pays après la contamination de plusieurs élèves par la bactérie E. Coli.

L'école d'Altenbeken (Rhénanie du Nord-Wesphalie) restera fermée une semaine, ce qui correspond à peu près à la période d'incubation, pour limiter les risques épidémiques, ont précisé les autorités locales.

Mauvaise hygiène

Jusqu'à présent, 4000 personnes en Europe et en Amérique du Nord sont tombées malades à cause de cette bactérie.

À Bordeaux, une dizaine de personnes sont touchées à des degrés divers par une bactérie E.coli de même souche que celle de l'épidémie allemande. À Lille, plusieurs enfants ont été hospitalisés, contaminés par la même bactérie mais d'une souche différente.

Selon les autorités allemandes, des graines germées produites dans une ferme bio du Land de Basse-Saxe sont la cause la plus probable de l'épidémie de mai.

Les autorités sanitaires d'Altenbeken estiment que la mauvaise hygiène des élèves et des employés de la cantine scolaire est la source la plus probable de l'épidémie.

Trois garçons ont été contaminés et souffrent de douleurs intestinales. Quatre employés préparant la nourriture semble avoir été contaminés et subissent des examens, ont dit les autorités.

Embargo russe levé

La Russie a de son côté levé son interdiction d'importer des légumes des Pays-Bas et de Belgique, prise en raison de l'épidémie due à l'E. coli

(ats)