121 morts au Brésil

02 février 2019 13:45; Act: 03.02.2019 08:00 Print

Les images de la rupture du barrage de Brumadinho

Les secours découvrent chaque jour de nouveaux corps après la rupture d'un barrage à Brumadinho, le 25 janvier dernier.

Sur ce sujet
Une faute?

Le bilan de la catastrophe de Brumadinho est passé samedi de 115 à 121 morts et plus de 200 disparus, depuis la rupture d'un barrage dans le sud-est du Brésil le 25 janvier, ont annoncé les autorités.

Au neuvième jour des recherches, les pompiers de l'Etat de Minas Gerais ont précisé qu'il y avait encore 226 disparus et que 93 corps avaient été identifiés. Le dernier bilan communiqué vendredi faisait état de 115 morts.

Les télévisions locales ont diffusé ce vendredi une impressionnante série d'images filmées par les caméras de sécurité montrant le moment exact de la rupture du barrage. Les secours (policiers et pompiers) détiennent ces vidéos depuis le jour de la tragédie, mais avaient décidé de ne pas les divulguer afin de «ne pas provoquer de panique généralisée dans la population» dans les heures suivantes, a affirmé Pedro Aihara, le porte-parole des pompiers du Minas Gerais.

Pris au piège dans la cantine

Les images leur ont servi pour analyser la trajectoire des résidus et mieux déterminer les aires de recherches. Au début de la catastrophe, la marée de boue a pu atteindre une vitesse de 70 ou 80 km/h, a-t-il précisé.

La majorité des morts et disparus travaillaient dans la mine Corrego do Feijao appartenant au groupe Vale, et beaucoup étaient en train de déjeuner dans la cantine d'entreprise, une des premières structures touchées par la boue.

La catastrophe, qui s'est produite à proximité de la ville de Brumadinho (39'000 habitants), à 60 km de la capitale régionale Belo Horizonte, a eu lieu seulement trois ans après une tragédie similaire dans les environs, à la mine de Samarco (joint-venture de Vale et de l'australien BHP).

Le désastre de 2015 avait touché la ville de Mariana, avec un nombre de morts (19) moins élevé qu'à Brumadinho. Il avait cependant ravagé l'écosystème local, devenant la pire catastrophe environnementale de l'histoire du Brésil.

(nxp/20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Connais le 02.02.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous verrons. Respect et tristesse aux victimes

    Un test de taille pour Bolsonaro, nouveau président élu, pour prouver au peuple brésilien et à la communauté internationale qu'il veut vraiment changer le Brésil. Nous verrons. Respect aux victimes, honte et prison aux coupables corrompus et il y en a.

  • tito le 02.02.2019 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    déforestation

    voilà ce que ça fait la déforestation de masse!!!et sur une zone en pente ! !

  • Mio Brasil chore = pleure le 02.02.2019 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un veritable scandale.

    la construction des barrages n'a rien a voir avec votre nature , svp , deux barrages se sont effondrés en peu de temps , un troisième en en difficulté , ils vont analyser le troisième qui a déjà des fissures où l'on peut mettre la main, donc c'est pour bientôt malheureusement. Les gens déménagement vitesse grand V. 28 barrages minies sont dans la même situation . Merci Val de votre savoir faire bon marché.

Les derniers commentaires

  • pierre le 02.02.2019 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    et les catastrophes ne sont pas prêtes de s arranger avec le nouveau président qui se moque des réserves naturelles

    • Ritchy le 03.02.2019 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      rectification

      C'est une entreprise internationale qui a posé son siège en Suisse pour profiter de notre régime fiscal

  • olivia le 02.02.2019 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'étais vraiment très intéressant

    de biens belles images comme on aimerait en voir plus souvent.

    • y'a de la place le 03.02.2019 07:53 Report dénoncer ce commentaire

      Marsens

      Malade ?

  • Nu Nu le 02.02.2019 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manque de respect

    Très intelligent de mettre de la musique sur ce genre de vidéo

  • Oeuf de Colomb le 02.02.2019 19:37 Report dénoncer ce commentaire

    Solution évidente pour le futur

    C'est simple, aux barrages intacts restants, il faut déménager le bureau de la direction juste en dessous. Vous verrez qu'ils seront bien entretenus et contrôlés quotidiennement...

  • Paula le 02.02.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est un crime

    ça fait vraiment mal au coeur c'est un scandale un vrai crime.mes sincères condoléances aux familles des victimes.