Elections en Allemagne

27 mars 2011 18:09; Act: 27.03.2011 18:30 Print

Le camp Merkel renversé par les Verts

Sur fond de fronde antinucléaire, les Verts ont renversé le camp conservateur de la chancelière lors d'un scutin dans le Bade-Wurtemberg.

Une faute?

Le camp conservateur-libéral de la chancelière allemande Angela Merkel a perdu une élection régionale cruciale dimanche au profit des Verts, selon un sondage sortie des urnes.

Les grands gagnants du scrutin dans le riche Etat du Bade-Wurtemberg sont les Verts, qui recueillent 25% des voix contre 11,7% en 2006. Ils peuvent revendiquer pour la première fois de leur histoire le poste de chef d'un gouvernement régional, en s'alliant comme prévu avec les sociaux-démocrates (SPD) qui ont obtenu 23,5% des suffrages, selon la chaîne de télévision publique ARD.

Grogne anti-nucléaire

Bien qu'arrivée en tête avec 38%, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de Mme Merkel n'obtient pas assez de voix pour conserver avec son partenaire libéral FDP le pouvoir qu'elle détenait depuis 58 ans.

Selon ce sondage sorti des urnes, le FDP a obtenu 5% dans ce Land qui accueille 4 des 17 réacteurs nucléaires du pays et où la grogne contre la politique nucléaire de Mme Merkel a dominé la campagne depuis l'accident de la centrale japonaise de Fukushima.

Entrée fracassante

Les Verts ont recueilli 17% des voix dans l'Etat voisin de Rhénanie-Palatinat, où le SPD qui gouvernait seul arrive en tête avec 35,5% des voix et peut conserver le pouvoir en s'alliant avec les écologistes. La CDU de Mme Merkel a obtenu 34% des suffrages et reste dans l'opposition, selon ces sondages sortie des urnes.

Les Verts font ainsi une entrée fracassante au parlement de Rhénanie-Palatinat, où ils n'avaient pas recueilli en 2006 les 5% de voix nécessaires pour siéger. A contrario, le Parti libéral du ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle en est chassé, ayant réuni seulement 4% des suffrages, selon ce sondage sortie des urnes.

(ats)