Incendies en Californie

11 août 2018 02:46; Act: 11.08.2018 07:53 Print

Le coeur du parc national Yosemite va rouvrir

La vallée Yosemite, touchée par les incendies qui ravagent la Californie, va finalement rouvrir au public mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

La vallée Yosemite, faisant partie du parc national éponyme en Californie, va pouvoir être à nouveau accessible au public mardi. Elle avait été fermée précipitamment il y a deux semaines par les feux de forêt alentour.

Le parc national Yosemite, un des plus populaires des Etats-Unis, avait partiellement été fermé au public en raison des fumées et autres dangers liés à l'incendie baptisé Ferguson Fire. Les hôtels, campings et autres services offerts aux visiteurs dans la vallée et la ville de Wawona avaient été interdits d'accès au public le 25 juillet, pour ce qui ne devait durer que quelques jours.

Les services du parc ont annoncé vendredi qu'une des quatre routes menant à la Yosemite Valley resterait fermée en raison des feux et des opérations de pompiers. Ils précisent en outre que de la fumée et des feux en activité sont toujours présents le long des routes rouvertes.

La déclaration du parc remercie aussi les pompiers pour leurs efforts dans la lutte contre le feu Fergusson, qui a tué deux hommes du feu et blessé une quinzaine d'autres.

Plusieurs incendies sévissent depuis mi-juillet en Californie et ont fait dix victimes au total. L'incendie «Carr», qui sévit depuis le 23 juillet près de la ville de Redding, a pris la vie de huit personnes. L'incendie dit du «Mendocino Complex», constitué de deux foyers mitoyens, dans le nord de l'Etat, est par ailleurs devenu lundi soir le plus vaste de l'histoire récente de la Californie.

Par ailleurs, un homme accusé d'avoir allumé un incendie dans les Santa Ana Mountains, à une centaine de kilomètres au nord de San Diego, brièvement présenté vendredi devant un tribunal californien, a vu son audience être repoussée d'une semaine. Forrest Gordon Clark avait été inculpé mercredi par le bureau du procureur du comté de Orange pour, notamment, incendie volontaire avec circonstances aggravantes, destruction de propriétés habitées et incendie de forêt. Il risque la prison à vie.

(nxp/ats)