Italie

27 avril 2019 12:50; Act: 27.04.2019 12:50 Print

Le couple gouvernemental en pleine scène de ménage

La tension monte entre la Ligue et le M5S, à un mois des élections européennes, en raison d'une affaire de corruption.

storybild

Luigi Di Maio, chef du M5S, et Matteo Salvini, patron de la Ligue. (Photo: AFP/Alberto Pizzoli)

Sur ce sujet
Une faute?

Le couple gouvernemental italien, formé de la Ligue (extrême droite) et du Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), est en proie depuis des jours à de violentes scènes de ménage, à un mois des élections européennes. La tension latente entre ces deux forces politiques très différentes entre elles, et qui ne sont liées que par un «contrat de gouvernement», a explosé au grand jour lorsqu'un secrétaire d'Etat, Armando Siri, proche de Matteo Salvini, le patron de la Ligue, a été accusé de corruption.

La justice italienne soupçonne M. Siri d'avoir empoché 30'000 euros, ou la promesse qu'il les obtiendrait, de la part d'un entrepreneur, Paolo Franco Arata, pour faire passer des amendements législatifs favorables aux affaires de ce dernier dans le secteur de l'énergie éolienne. Pire encore, la justice soupçonne M. Arata d'être en affaires avec un Sicilien, Vito Nicastri, dont le parquet de Palerme demande l'emprisonnement pour complicité mafieuse.

Pour le M5S qui a fait de «l'honnêteté» son principal slogan et l'image de marque de ses élus, c'en est trop: les demandes de démission de M. Siri se sont multipliées, y compris de la part du chef du Mouvement, Luigi Di Maio, également vice-Premier ministre.

Mais M. Salvini, lui aussi vice-Premier ministre, n'en démord pas: jusqu'à preuve du contraire par la justice italienne, M. Siri est innocent, explique-t-il à longueurs d'interviews ou sur les réseaux sociaux. «Irresponsable», «incroyable légèreté», les accusations depuis volent bas. La non participation jeudi de Matteo Salvini à la fête de la Libération, qui commémore la victoire sur le nazisme, a ainsi donné lieu à des attaques en règles de la part du M5S. «Nous divise celui qui ne veut pas la fêter (...) le 25 avril doit être une journée d'union», a ainsi lancé M. Di Maio jeudi.

«Entre la farce et le drame»

«Y a-t-il encore un gouvernement ?» s'interrogeait récemment le quotidien «La Stampa». «On ne peut plus aller de l'avant comme ça. On ne peut pas travailler dans un climat pareil, attaqué quotidiennement», aurait déclaré M. Salvini au chef du gouvernement Giuseppe Conte, selon le quotidien. Le gouvernement pourra vivoter jusqu'au 26 mai, date des élections européennes en Italie, mais «après, nous devrons prendre des décisions, la situation n'est plus tenable», a encore affirmé M. Salvini à son entourage, selon la même source.

«Dans des conditions normales, le gouvernement M5S-Ligue se serait désintégré déjà depuis longtemps», estime pour sa part le quotidien «La Repubblica». «L'exécutif Conte est déjà mort, mais il reste debout, un peu comme un zombie, dans l'attente des élections européennes», ajoute l'éditorialiste Stefano Folli, estimant l'Italie suspendue «entre la farce et le drame».
MM Salvini et Di Maio «ne pouvant pas gagner la guerre cherchent à remporter quelques batailles à utiliser comme tremplin dans la campagne électorale», affirme encore cet éditorialiste.

Dans ce climat, chaque sujet devient prétexte pour un échange de remarques acerbes dans un contexte électoral où la Ligue cherche à confirmer son avance pour, éventuellement, s'imposer après les élections, tandis que le M5S se bat pour enrayer son déclin dans les sondages. Ce dernier, parti de plus de 32% des voix obtenues aux législatives de mars 2018, peine désormais à dépasser les 20% dans les sondages, tandis que la Ligue, qui avait obtenu 17% des voix aux législatives, caracole dans les sondages avec environ 32% des intentions de vote.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nak le 27.04.2019 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon ?!?! Sans blague !?!

    Tiens, on n'entend pas les populistes de tout poil crier au "tous pourris" cette fois... Je parie qu'ils vont soit invoquer la présomption d'innocence (légitime quoi qu'il en soit), soit le complot des francs maçons.

  • Ricardo le 27.04.2019 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pizza et rösti

    Ça ne m'étonne pas, du gouvernement Italien..mais ici c'est pas mieux!!

  • Entre le 27.04.2019 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gauche droite

    Extrême ou pas tous dans le même sac.

Les derniers commentaires

  • Piero le 28.04.2019 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompréhensible

    C'est beau de voir tous ces italiens du Sud mettre sur un pied destale à Salvini... Avez vous oublié quel était son discours... Oui je pense que vous avez oublié, vu que vous l'avez élu... Mais essayez de ne pas l'oublier quand il arrivera dans le Sud et s'occupera de vous, comme il l'a toujours souhaité... Et faudra bien assumer d'avoir mis au pouvoir un aussi dangereux énergumène... Et on verra bien si vous serez toujours aussi content de ces actions...

    • GVA le 28.04.2019 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Piero

      Arrêter de dire des âneries merci . E Forza Salvini le seul pour arrêter ce désastre en Italie

    • Pierre le 28.04.2019 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Piero

      Faut surtout te demander pourquoi autant de personnes sont prêtes à voter pour lui non ? Peut être parce que les 40 dernières années ont montré les limites et défauts des politiciens traditionnels qui parlent beaucoup et agissent peu, alors les gens veulent voir ce que lui et d'autres seront capables de faire .

    • trotro le 28.04.2019 21:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @GVA

      Ce ne sont pas des âneries. Salvini n'a effectivement eu de cesse, à l'époque, de cracher sur les "profiteurs du sud"...

  • Pierre le 27.04.2019 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce si beau pays où les gens se battent pour un mei

    Je vois que beaucoup de gens parlent de l'Italie alors qu'ils ne connaissent visiblement pas ce pays , c'est dommage mais c'est vrai que depuis un certain temps tous les ignares donnent leur avis éclairé sur tout alors envers et contre tous viva l'Italia

  • Italo Svevo le 27.04.2019 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rapidité

    telejournal rete 4 italien it ce soir .. Concours pour des places dans amnistration examens écrits .. 60 choisis .. ils attendent depuis 10 ( dix ) ans d'être convoqués pour l'examen oral

  • Cincinnato le 27.04.2019 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    italie

    l'italie est un pays complexe byzantin .. pas facile a définir tout le monde s'en fout gouverner la bas ce n'est pas trouver des solutions c'est contrarier les autres ..pour imposer son ego ..

  • Boa le 27.04.2019 18:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le king

    Viva Italia viva Salvini