Espagne

14 juillet 2014 11:13; Act: 14.07.2014 11:22 Print

Le dernier lâcher de taureaux fait trois blessés

Trois coureurs ont été blessés par des coups de cornes lundi, lors du dernier lâcher de taureaux des fêtes de Pampelune, en Espagne.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sept personnes au total ont été blessées, selon les autorités régionales de Navarre. Tombé dans un virage, un taureau de près de 600 kilos a été séparé du reste des bêtes - cinq autres taureaux de combat et six boeufs - se retournant, désorienté, vers les coureurs vêtus du traditionnel habit blanc et foulard rouge. Il a alors chargé un jeune homme, le bloquant contre un mur et le blessant à coups de cornes.

Quelques mètres plus loin, alors que le coureur tentait désespérément de passer de l'autre côté de la barrière en bois qui délimite le parcours, le taureau l'a rattrapé, lui assénant plusieurs coups. Dans une autre ruelle, un homme tentait de s'échapper en s'accrochant à une fenêtre lorsqu'il a été atteint par les cornes d'un taureau.

Un Australien de 24 ans, touché à la cuisse droite, et un Espagnol de 21 ans figurent parmi les trois blessés par coups de cornes, selon les services de secours. Quatre autres personnes souffraient de traumatismes divers.

Centaines de milliers de personnes

Cette dernière course a été la plus longue de cet été: les taureaux de l'élevage andalou de Miura ont mis quatre minutes et 47 secondes pour dévaler le parcours de 848,6 mètres.

Chaque matin à 08H00, entre le 7 et le 14 juillet, des milliers de coureurs s'élancent pour ces lâchers de taureaux, ou «encierros», qui rythment les fêtes de la San Fermin, un dangereux rituel qui a fait 15 morts depuis 1911, le dernier en 2009. Rendues célèbres par l'écrivain américain Ernest Hemingway, elles attirent chaque année dans la capitale de la Navarre, dans le nord de l'Espagne, des centaines de milliers de personnes, Espagnols ou étrangers.

(afp)