Brésil

24 juillet 2018 00:47; Act: 24.07.2018 11:21 Print

Le dernier survivant d'une tribu indienne menacé

Une vidéo montrant le seul survivant d'un peuple décimé illustre le besoin de protection des tribus indiennes isolées au Brésil.

storybild

Selon les derniers chiffres officiels, quelque 800'000 Indiens de 305 ethnies vivent au Brésil, un pays de 209 millions d'habitants. (Photo d'archives) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'organisation de défense des droits de l'homme Survival International a demandé aux autorités brésiliennes de renforcer la protection des tribus indiennes isolées d'Amazonie, après la diffusion d'images d'un homme qui serait le seul survivant d'un peuple décimé.

Cette vidéo qui a fait le tour du monde montre un Indien vêtu d'un simple pagne en train de couper du bois dans la forêt avec une hache. Les images, tournées en 2011 mais inédites, ont été rendues publiques la semaine dernière par la Fondation nationale de l'Indien (Funai), organisme public sous tutelle du ministère brésilien de la Justice chargé des affaires liées aux autochtones.

«C'est impossible de savoir comment le dernier survivant d'attaques génocides se sent après avoir assisté à l'assassinat de sa communauté», a expliqué à l'AFP Fiona Watson, directrice des recherches de Survival International. Cette vidéo «est une preuve de son existence et une réponse à certains politiciens et au lobby de l'agro-business qui accuse la Funai d'inventer des Indiens encore non contactés».

Selon la Funai, l'homme qui apparaît sur les images vit dans le territoire Tanaru, de l'Etat de Rondonia (ouest), frontalier avec la Bolivie. Des indices découverts récemment, accréditeraient le fait qu'il soit toujours en vie, selon l'ONG. L'organisme estime qu'il arpente seul la forêt depuis 22 ans, après le massacre des autres membres de sa tribu par des hommes de main de grands propriétaires terriens.

305 ethnies différentes

«Depuis la dernière attaque, fin 1995, le groupe, qui était probablement déjà très restreint, s'est réduit à un seul individu», estime la Funai, qui recense 107 peuples autochtones isolés sur le territoire brésilien.

Pour s'alimenter, il chasse et cultive le manioc, le maïs, ainsi que des bananes et des papayes, explique l'organisme, dont les agents se contentent de l'observer, cet homme ayant refusé tout contact pour le moment.

«La Funai a subi de grandes coupes budgétaires récemment et certaines bases situées dans des zones où vivent des tribus encore non contactées ont dû être fermées (...) Ces bases sont plus vitales que jamais, sous la pression de l'agro-business et de l'industrie minière», a souligné Fiona Watson.

Selon les derniers chiffres officiels, quelque 800'000 Indiens de 305 ethnies vivent au Brésil, un pays de 209 millions d'habitants.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schtroumpfette le 24.07.2018 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cache-toi bien!

    Heureux homme.... seul mais je lui souhaite de ne pas entrer en contact avec notre "magnifique" civilisation...

  • Dr. Brunner le 24.07.2018 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dieu fric!

    Quand est-ce que les hommes deviendront-ils raisonnables ? Arrêteront de vénérer le fric comme un Dieu justifiant n'importe quoi ?

  • ptit rapporteur le 24.07.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que

    Tous les politiques du monde entier devraient faire un séjour avec ses indiens, histoire de retrouver les vraies valeurs de la vie au lieu d'être gangréné par le fric la corruption et le pouvoir

Les derniers commentaires

  • Bemol le 24.07.2018 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah ?

    Heu oui un peu mince comme preuve ...

  • Julien le 24.07.2018 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Pas croyable !

    Ils râtent pas une occasion d'emm... les gens ! Laissez le tranquille il a rien fait, il vie sa vie arreter de croire que le monde vous appartient il est à lui autant qu'à vous et à nous !

  • gag le 24.07.2018 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme cette fameuse

    tribu de Bornéo, soit disant vivant dans une grotte, derniers descendants d'une peuplade troglodyte mais qui finalement était constituée d'acteurs autichtones payés pour attirer les touristes... c'était il y a 20 ou 30 ans.

  • lena le 24.07.2018 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    seule mais bien heureux

    il doit surement être tellement heureux!

  • Daniel le 24.07.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    En souvenir

    A la vue de cette image, comment ne pas se souvenir de l'activiste environnemental Bâlois que fut Bruno Manser dans son combat mené dans le Sarawak. Il consacra sa vie à la protection de la population Penan . "Bruno Manser Fonds for the peoples of the rainforest"