Australie

22 janvier 2020 15:54; Act: 22.01.2020 15:54 Print

Le feu, la pluie, la grêle... et les araignées mortelles

Les Australiens, qui en ont vu de toutes les couleurs ces derniers mois, doivent maintenant faire attention aux araignées à toile-entonnoir, qui prolifèrent.

Sur ce sujet
Une faute?

Le sort semble vouloir s'acharner sur l'Australie. Dévasté par de redoutables incendies qui ont causé la mort de 29 personnes et entraîné la perte d'un milliard d'animaux, le pays a ensuite dû faire face à de fortes pluies qui ont provoqué des inondations dans certaines régions. Sont alors arrivés les tempêtes de sable et les orages de grêle, qui ont certes apporté une précieuse humidité, mais qui ont causé des dégâts. Et la série noire ne s'arrête pas là.

CNN explique en effet que les Australiens sont appelés à être vigilants face à un autre danger: les araignées mortelles. Des experts de l'Australian Reptile Park estiment en effet que les «conditions parfaites» sont réunies pour favoriser la prolifération des araignées à toile-entonnoir. L'activité des atrax robustus (ndlr: leur dénomination latine) aurait d'ailleurs augmenté au cours de ces derniers jours.

Pas de victime depuis le début des années 1990

«Les araignées à toile-entonnoir sont potentiellement l'une des espèces les plus dangereuses de la planète, en termes de morsures envers les humains, qu'il faut traiter très sérieusement», prévient Daniel Rumsey, porte-parole du parc, dans une vidéo publiée sur Facebook. L'Australien encourage les adultes à capturer les araignées à toile-entonnoir et à les transmettre au centre animalier, qui travaille à l'élaboration d'un vaccin. «Personne n'est mort des suites d'une morsure d'araignée à toile-entonnoir depuis le début des années 1990», rassure Daniel Rumsey.

Warren Bailey, propriétaire d'une société de désinfection à Sydney, explique pour sa part que l'atrax robustus est normalement actif pendant l'été, mais que la saison des araignées est arrivée plus tard que d'habitude cette année car le temps a été «très sec» ces derniers mois. «Leur venin est assez toxique et peut tuer quelqu'un», ajoute-t-il, expliquant que ces araignées peuvent entrer dans les maisons depuis le sol ou les toits.

(joc)