Argentine

02 juillet 2018 05:00; Act: 02.07.2018 08:09 Print

Le fils d'Escobar se plaint d'acharnement judiciaire

Il y a un mois, le fils du colombien Pablo Escobar, a été mis en examen en Argentine pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogue.

storybild

Juan Santos Marroquín, c'est la nouvelle identité du fils de Pablo Escobar Gaviria. (Photo: Keystone/archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fils de l'ancien baron colombien de la drogue Pablo Escobar, qui vit en Argentine depuis 1994, se pose en victime d'un acharnement judiciaire. L'homme a été mis en examen pour blanchiment, tout comme sa mère.

«Je suis indigné et consterné, car j'estime que le droit n'est pas respecté», a déclaré dimanche au journal La Nacion Juan Santos Marroquín, la nouvelle identité du fils de Pablo Escobar Gaviria.

Il y a un mois, cet homme de 41 ans et sa mère ont été mis en examen pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogue, par un juge fédéral. «Cette situation, dit-il, je la qualifie de bullying (harcèlement, ndlr) judiciaire et médiatique, avec notre identité, notre nationalité, comme uniques preuves».

Commission

La veuve et le fils de Pablo Escobar sont soupçonnés par la justice argentine depuis que la DEA, l'agence antidrogue américaine, a signalé en septembre 2016 qu'ils avaient un lien avec une organisation criminelle colombienne.

Selon le parquet, le fils de Pablo Escobar a touché une commission en tant qu'intermédiaire dans une opération immobilière, quand un trafiquant de drogue colombien a acheté une propriété à Pilar, près de Buenos Aires.

Pablo Escobar était à la tête du cartel de Medellin et un des hommes les plus riches au monde, selon Forbes, avant d'être abattu lors d'une opération policière en 1993.

(nxp/ats)