Monaco - Affaire Pastor

02 juillet 2014 18:04; Act: 02.07.2014 18:21 Print

Le gendre revient sur ses aveux

L'homme d'affaires polonais, compagnon de Sylvia Pastor, accusé du meurtre de sa belle-mère la milliardaire Hélène Pastor, est revenu mercredi sur ses dépositions face au juge.

storybild

Wojciech Janowski, compagnon depuis 28 ans de la fille de Mme Pastor, avait «reconnu» devant les enquêteurs être le «commanditaire» du double assassinat de sa belle-mère et du chauffeur de celle-ci le 6 mai à Nice. (Photo: AFP/Valery Hache)

Sur ce sujet
Une faute?

Wojciech Janowski «est revenu sur ses dépositions pendant la garde à vue, en contestant être le commanditaire des faits qu'on lui reproche», a expliqué Me Erick Campana, avocat de l'homme d'affaires polonais. Ancien consul honoraire de Pologne à Monaco, M. Janowski a expliqué qu'«il avait mal apprécié la portée des termes employés par les services de police, qu'il parlait le français, mais qu'il ne comprenait pas toutes les nuances de notre langue».

Selon le Parquet, le compagnon depuis 28 ans de la fille de Mme Pastor, avait «reconnu» devant les enquêteurs être le «commanditaire» du double assassinat de sa belle-mère et du chauffeur de celle-ci le 6 mai à Nice, et confié à son coach sportif le soin de faire exécuter ce contrat. Me Campana va demander la nullité de sa garde à vue devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel, car il n'a bénéficié «ni de la présence d'un avocat, ni de celle d'un traducteur» durant les 96 heures de cette garde à vue.

«Isolement total»

M. Janowski est détenu à Marseille ( sud) «à l'isolement total», a précisé son conseil, qui indique qu'il est en bonne santé physique mais «ne va pas bien du tout» mentalement.

Au total sept personnes ont été mises en examen (inculpées) vendredi dans ce dossier pour association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre, dont six pour assassinats ou complicité, et écrouées.

Hélène Pastor, héritière d'un empire ayant bâti Monaco, ainsi que son chauffeur, étaient tombés le 6 mai dans un guet-apens devant un hôpital de Nice.

Un tireur embusqué, armé d'un fusil de chasse à canon scié, avait fait feu deux fois à travers la vitre du passager, avant de prendre la fuite en compagnie d'un complice. Mohamed Darwich, 54 ans, avait succombé à ses blessures le 10 mai, et Mme Pastor, 77 ans, était décédée le 21.

(afp)