Pays-Bas

18 juillet 2018 16:16; Act: 18.07.2018 17:01 Print

Le hacker des banques suisses interpellé

Une opération conjointe avec les autorités néerlandaises a débouché sur l'arrestation d'un homme qui avait attaqué des établissements helvétiques.

storybild

(Photo: Keystone/Archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un hacker soupçonné de s'en être pris à des clients d'établissements financiers suisses a été arrêté aux Pays-Bas dans le cadre d'une opération helvético-néerlandaise. Berne a demandé son extradition, a indiqué mercredi le Ministère public de la Confédération (MPC).

Le MPC mène depuis mai 2017 une procédure pénale pour soupçon d'utilisation frauduleuse d'un ordinateur. Un groupement actif au plan international est soupçonné d'avoir obtenu au moyen de courriels de spam et d'appels téléphoniques des données bancaires et de les avoir utilisées de manière illicite.

Des établissements suisses sont concernés. Les auteurs présumés ont pu être identifiés et leur base d?opérations a été localisée dans la région de Rotterdam. Une opération conjointe a été menée mardi. Deux personnes ont été arrêtées et des perquisitions ont été effectuées.

À la demande du MPC, l'Office fédéral de la justice a sollicité l'extradition de l'auteur présumé des appels «phishing» en Suisse. L'autre personne est poursuivie dans le cadre d'une procédure pénale néerlandaise.

Précédent

Une autre procédure est encore pendante contre trois ressortissants marocains et russe. Ceux-ci sont accusés d'avoir usurpé l'identité des détenteurs de plus de 130'000 cartes de crédit à travers le monde. Plus de 3600 données ainsi collectées concernaient des ressortissants suisses, qui se sont vu extorquer près de 3,5 millions de francs.

Les trois hommes avaient agi depuis la Thaïlande. Ils avaient avoué et accepté une peine de trois ans. En octobre 2016, le Tribunal pénal fédéral a toutefois remis en question la compétence des autorités suisses pour juger des faits commis à l'étranger et renvoyé sa copie au MPC. Les trois accusés ont été entretemps relâchés de leur détention préventive.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michel Norant le 18.07.2018 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    un des nombreux avantages a être dans schengen.

  • VFCLS le 18.07.2018 21:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    Comme quoi un simple coup de fil (téléphones) et vous êtes hake, alors jimagine le reste ... quont dit que ça nexiste pas , exemple : ondes acoustiques ondes électromagnétiques ultrasons laser GPS , suivi , écoutes illégales, internet, cheval de trois , etc... tout ça , pour surveiller les gens , pire que des terroriste , il suffit dêtre à lAi , ORP ,Ri (social ) voilà , vous êtes trace , sans droits de la justice, un ou une Juge , juste au bon vouloir de ces gens à la tête de ces institutions de lEtat ... de labus tout simplement de lharcèlement.

Les derniers commentaires

  • VFCLS le 18.07.2018 21:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    Comme quoi un simple coup de fil (téléphones) et vous êtes hake, alors jimagine le reste ... quont dit que ça nexiste pas , exemple : ondes acoustiques ondes électromagnétiques ultrasons laser GPS , suivi , écoutes illégales, internet, cheval de trois , etc... tout ça , pour surveiller les gens , pire que des terroriste , il suffit dêtre à lAi , ORP ,Ri (social ) voilà , vous êtes trace , sans droits de la justice, un ou une Juge , juste au bon vouloir de ces gens à la tête de ces institutions de lEtat ... de labus tout simplement de lharcèlement.

  • Michel Norant le 18.07.2018 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    un des nombreux avantages a être dans schengen.