Espace

11 juillet 2019 21:14; Act: 11.07.2019 21:31 Print

Le lancement de Vega, petite fusée, est un échec

Vega devait mettre sur orbite le satellite FalconEye1 d'observation de la Terre. C'était le sixième lancement de l'année pour Arianespace

storybild

«Je souhaite présenter nos plus profondes excuses à nos clients pour la perte de leur chargement», a déclaré Arianespace, jeudi. (Photo: AFP/Photo d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Le lancement d'une fusée Vega a échoué dans la nuit de mercredi à jeudi depuis la Guyane française, signant le premier échec de ce lanceur. La fusée devait mettre en orbite un satellite d'observation militaire pour le compte des Émirats arabes unis.

Depuis le début de son exploitation au Centre spatial guyanais en 2012, le lanceur léger d'Arianespace avait connu quatorze succès d'affilée. Le décollage du lanceur a eu lieu comme prévu mercredi à 22h53 (heure de Kourou en Guyane française).

«Environ deux minutes après le décollage de Vega, peu après l'allumage du deuxième étage, une anomalie est apparue sur le lanceur, entraînant la fin prématurée de la mission», a indiqué Arianespace dans un communiqué. «Le lanceur est retombé dans l'océan dans le respect des règles de sauvegarde et sans danger pour les personnes et les biens», a-t-on appris jeudi soir de source proche du dossier.

Commission d'enquête

«Au nom d'Arianespace, je souhaite présenter nos plus profondes excuses à nos clients pour la perte de leur chargement», a déclaré à Kourou la directrice exécutive d'Arianespace, Luce Fabreguettes, peu après l'échec du tir. L'Agence Spatiale Européenne (ESA) et la société Arianespace ont indiqué jeudi avoir «immédiatement décidé de mandater une commission d'enquête indépendante».

«Elle a pour mission d'analyser les raisons de cet échec et de définir les mesures nécessaires à mettre en oeuvre pour un retour en vol de Vega dans toutes les conditions de sécurité requises», écrivent-elles dans un communiqué commun. La retransmission vidéo du lancement a montré qu'après deux minutes, la trajectoire a commencé à dévier de la normale, puis s'est nettement «dégradée», selon le terme d'Arianespace.

«Cet échec de Vega nous rappelle une fois encore que nous faisons un métier difficile, où la frontière entre le succès et l'échec est extrêmement ténue», a déploré Jean-Yves Le Gall, le président du CNES, l'agence spatiale française. Le lancement avait été reporté à deux reprises en raison de vents d'altitude au-dessus du Centre spatial guyanais (CSG).

Lancement de petits satellites

Prévu dans la nuit de vendredi à samedi à Kourou, il avait été reprogrammé une première fois à cause du vent puis à nouveau dimanche pour les mêmes raisons. Vega devait mettre sur orbite le satellite FalconEye1 d'observation de la Terre. Sa mission était double: «Répondre aux besoins des forces armées des Emirats arabes unis et fournir des images au marché commercial», selon Arianespace.

Il pesait environ 1197 kg au décollage et devait être placé en orbite à 611 kilomètres de la Terre. Ce satellite avait été développé par un consortium mené par Airbus Defence and Space en tant que mandataire et Thales Alenia Space pour la co-maîtrise d'oeuvre. Vega est spécialement conçue pour le lancement de petits satellites scientifiques et d'observation de la Terre. Il s'agissait du sixième lancement de l'année pour Arianespace.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Jo1980 le 11.07.2019 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dure...

    ben oui, 95% de mise en orbite réussi signifie que statistiquement, 1 lancer sur 20 va foirer... aller dans l'espace ça reste compliqué en 2019

  • Gerard Menvussa le 11.07.2019 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    En fait

    Pas grave, c'était pour mettre en orbite un satellite militaire.

  • Adri le 11.07.2019 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le marmotte....

    On voulait peut être tout simplement pas d'un satélite des Émirats dans l'espace ! Triste coïncidence !

Les derniers commentaires

  • L Americain le 12.07.2019 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec plaisir

    Pour avoir des tirs réussis mettez votre fierté mal placée de côté il n'y a pas de honte à ça ,et demandé au professionnel des conseilles ??? Je ne précise pas à qui s adressée

  • Nul! le 12.07.2019 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca ne m'étonne pas

    il n'y a que les Américains qui arrivent à lancer autant de fusées avec succès. L'Europe n'arrive même pas a envoyer un objet sur la lune. Les Américains ont envoyés des hommes à plusieurs reprises, les Russes et les Chinois ont réussi à aluner des engins et l'Europe?! Allô?! Ah oui elle est occupée à distribuer ses impôts aux anciennes colonies pour réparation et à accueillir des immigrés.

    • Saturne5 le 12.07.2019 06:23 Report dénoncer ce commentaire

      Pas nous, Pas nous

      Les américains, c'est les USA. Les Russes c'est la Russie. Et les Chinois la Chine. Je ne vois pas la Suisse de ton commentaire. Avant de critiquer le job des autres ......

    • Zezette le 12.07.2019 06:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Saturne5

      Toi tu es chad ???

    • Le Rital le 12.07.2019 07:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Saturne5

      La suisse est dans tous les tirs de fusées avec sont matériels de précision tu capich ???

    • Claude le 12.07.2019 09:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nul!

      La fusée Ariane 5 est une des plus fiables, je vous rappelle que la Suisse est membre de l'ESA. L'Europe spatiale ne recherche pas les coups d'orgueil par contre elle est reconnue comme très en pointe, elle a par exemple posé une sonde sur une comète, le système de position Galileo est plus précis grâce à une mesure de temps suisse que le GPS américain. Il faut vous renseigner ailleurs que sur les réseaux sociaux.

    • L Americain le 12.07.2019 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude

      Posez une sonde oui mais un échec de stabilité

  • Multipass le 12.07.2019 00:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt le premier août

    Comme disait Coluche « détecteur de vase bien arrivé »

  • Binvoyons le 11.07.2019 23:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution zéro ?

    A la place de dire non, on envoie, on explose on est payé et client est assuré, cela s'appelle "tout le monde est content".

  • Adri le 11.07.2019 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le marmotte....

    On voulait peut être tout simplement pas d'un satélite des Émirats dans l'espace ! Triste coïncidence !

    • mimi le 12.07.2019 02:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Adri

      mais tellement raison. stratégique, la France veux être utile encore.... si les emirat arrive à avoir leirs informations sans passer par eux , c'est mort pour leurs pouvoir. merci pour l'argents, il y a rien à voir . probalement la fusée étais vide même.