Attentat de New York

04 novembre 2017 00:15; Act: 04.11.2017 07:51 Print

Le marathon pour illustrer la «résilience» de la ville

Maintenu malgré l'attentat d'Halloween, le marathon de New York est l'occasion de montrer la solidité de la ville face au terrorisme.

Voir le diaporama en grand »
La justice américaine a indiqué vendredi qu'elle demanderait la peine de mort en cas de condamnation de Sayfullo Saipov, le jihadiste d'origine ouzbèke suspecté d'être l'auteur de l'attentat du 31 octobre 2017 à New York. Le suspect de l'attentat du 31 octobre à Manhattan a plaidé non coupable de 22 chefs d'inculpation retenus contre lui. (Mardi 28 novembre 2017) Le suspect de l'attentat qui a fait huit morts et 12 blessés le 31 octobre à Manhattan a été inculpé de 22 chefs d'accusation, a indiqué le bureau du procureur fédéral new-yorkais. (Mardi 21 novembre 2017) De nombreuses fleurs ont été déposées en hommage des victimes de l'attaque d'Halloween le long d'une piste cyclable. (Vendredi 3 novembre 2017) Les hommages aux victimes sont nombreux sur les lieux du drame à New York. (Jeudi 2 novembre 2017) Parmi les victimes de l'attentat se trouvaient cinq Argentins et une Belge. (Jeudi 2 novembre 2017) C'est au Home Depot de Passaic dans le New Jersey que Sayfullo Saipov a loué la camionnette utilisée pour l'attentat. (Jeudi 2 novembre 2017) Donald Trump a réclamé que le suspect, qui risque la perpétuité, soit condamné à mort. (Mercredi 1er novembre 2017) Sayfullo Saipov, le suspect de l'attentat qui a fait huit morts et 12 blessés, a été formellement inculpé pour terrorisme, a annoncé mercredi le parquet de Manhattan. Interrogé à l'hôpital, l'Ouzbek a dit être «satisfait de ce qu'il a fait». (Mercredi 1er novembre 2017) Dans cette image tirée d'une vidéo, on voit le suspect de l'attaque, à terre. Les policiers lui ont tiré dessus, le blessant à l'abdomen, et l'ont appréhendé. (Mardi 31 octobre 2017) Après l'attaque sanglante, tentative de fuite du suspect. Il est armé d'un fusil à air comprimé et d'un fusil de paint-ball. (Mardi 31 octobre 2017) Une fillette en pleurs. On dénombre huit morts et onze blessés. L'assaillant au volant d'une camionnette a fauché piétons et cyclistes à Manhattan. (Mardi 31 octobre 2017) La camionnette après son parcours mortel. Le véhicule, loué dans une grande surface de bricolage, Home Depot, est entré sur la piste cyclable située près de la rivière Hudson dans le bas de Manhattan. Il a foncé sur près d'un kilomètre, renversant cyclistes et passants, avant de percuter un bus de ramassage scolaire et d'être obligée de s'arrêter. Sayfullo Saipov, 29 ans, a été arrêté par la police après avoir été touché par balle au ventre et hospitalisé. Mardi après-midi, alors que les Etats-Unis fêtaient Halloween et que des milliers d'enfants et de jeunes adultes parcouraient les rues dans des déguisements plus effrayants les uns que les autres, la mort a frappé la métropole américaine. (31 octobre 2017) Quelques heures après l'attaque à la camionnette, la traditionnelle parade d'Halloween a tout de même eu lieu, sous l'étroite surveillance de la police new yorkaise. Selon le dernier bilan, huit personnes ont trouvé la mort sur le passage de la camionnette, et onze autres ont été blessées.

Sur ce sujet
Une faute?

Pour les grands noms de l'athlétisme américain, le marathon de New York dimanche permettra de montrer que la «Big Apple», frappée mardi par un attentat qui a fait 8 morts et une dizaine de blessés, était «une ville résiliente».

«On veut être un exemple et montrer que New York est une ville résiliente», a déclaré vendredi Meb Keflezighi qui mettra un terme à 42 ans à sa carrière après l'épreuve. «Bien sûr, on aborde tous cette course avec des sentiments partagés. On peut être inquiet, mais je suis inquiet avant chaque course depuis 2004 et depuis que quelqu'un s'est jeté sur (le Brésilien Vanderlei de) Lima» alors en tête du marathon des JO d'Athènes, a poursuivi le vainqueur du marathon de New York 2009 et vice-champion olympique 2004.

Sa compatriote Shalane Flanagan a, elle, en apprenant l'attaque mardi par une camionnette-bélier conduite par Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans, lancée sur des cyclistes et des piétons dans un quartier huppé et touristique, aussitôt repensé au marathon de Boston 2013 où deux explosions près de la ligne d'arrivée ont tué trois personnes et fait 170 blessés.

Les New-Yorkais sont «très solides»

«J'ai tout de suite revécu l'attentat de 2013. Je venais juste de finir ma course quand il a eu lieu (...) C'est terrible et très inquiétant», a souligné la vice-championne olympique 2008 du 10.000 m. «Mais je suis sûre à 100% que nous sommes une nation très résiliente, il n'y a pas beaucoup de gens plus solides que les New-Yorkais, ceux qui courent des marathons sont aussi très solides», a poursuivi Flanagan. «C'est une occasion de montrer résilience, force et solidarité pour aider ceux qui ont été touchés à aller mieux», a-t-elle conclu.

Le maire de New York Bill de Blasio a dès mercredi décidé de maintenir le marathon qui attire chaque année 50'000 coureurs venus du monde entier, tout en renforçant la sécurité.

Les deux vainqueurs de l'édition 2016, l'Erythréen Ghirmay Ghebreslassie et la Kényane Mary Keitany, seront au départ dimanche. Ghebreslassie aura notamment face à lui le Kényan Wilson Kipsang, vainqueur de l'épreuve en 2014 et ancien détenteur du record du monde, tandis que Keitany vise une quatrième victoire consécutive.

(nxp/afp)